Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

Le Patriarche fulgurant

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

L'arrivée massive de réfugiés dans la forêt de Sombrelinceul a semble-t-il effrayé les Sylphes et les a poussés à invoquer leur gardien. D'après Papalymo, la situation ne serait pas aussi catastrophique qu'elle apparaît à première vue. Ramuh étant un dieu sage, le Lalafell pense qu'il est possible d'instaurer un dialogue avec lui afin de mettre fin au cercle infernal des invocations de Primordiaux. Avant de vous rendre à la chaire du lotus, Minfilia vous a conseillé de passer voir le colonel Heuloix, au quartier général de l'Ordre des deux vipères, afin de le saluer.

Si le colonel du serpent aurait préféré vous envoyer dans les Terres sylphes pour anéantir Ramuh, Kan-E-Senna a l'air plus encline à mettre vos compétences diplomatiques à profit. Allez à l'autel de Nophica et demandez à la druidesse imperturbable de vous conduire à la chaire du lotus.

Kan-E-Senna a confirmé l'apparition de Ramuh au cœur des Terres sylphes. L'oracle aînée vous a dit qu'elle aimerait faire comprendre au Patriarche fulgurant que les Gridaniens désirent vivre en harmonie avec le peuple de la forêt. Elle pense que le pouvoir de I'Écho vous permettra de lui communiquer ce message. Allez au Refuge et parlez à l'envoyé de l'Ordre pour obtenir plus d'informations sur le déroulement de la mission.

Le lieutenant du serpent vous a mis en garde contre les Dénaturés. Ces derniers feront tout leur possible pour vous empêcher d'approcher leur divinité. Heureusement, vous pouvez compter sur l'aide des Héritiers, des Sylphes du Refuge ainsi que des soldats de l'Ordre des deux vipères pour vous aider à vous frayer un chemin jusqu'au Primordial.

Déroulement

  1. Parler à Vorsaile Heuloix, au quartier général de l'Ordre.
  2. Parler à Kan-E-Senna, à la chaire du lotus.
  3. Parler à l'envoyé de l'Ordre, au Refuge.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Minfilia : Mes amis, je vous ai réunis pour vous annoncer une bien mauvaise nouvelle.
L'Ordre des deux vipères vient de me communiquer que les Sylphes ont apparemment invoqué Ramuh.
Thancred : Comment ça, “apparemment” ? Ils n'en sont pas sûrs ?
Minfilia : Les esprits ont annoncé la venue du Primordial de la foudre à Kan-E-Senna, qui a envoyé ce messager pour nous prévenir. Toutefois, aucune anomalie n'a été détectée dans les Terres sylphes.
Papalymo : Cela n'a rien d'étonnant. Contrairement aux Primordiaux belliqueux comme Garuda et Léviathan, Ramuh est réputé pour être un dieu sage qui n'utilise ses pouvoirs que pour protéger ses enfants.
S'il s'est vraiment manifesté en Éorzéa, nous n'avons rien à craindre tant que nous ne menacerons pas directement les Sylphes sur leur territoire.
Y'shtola : La soudaineté de son apparition m'interpelle. Je croyais que nous surveillions de prrrès les agissements des enfants de la forêt.
Comment se fait-il que vous n'ayez pas remarqué qu'ils préparaient un rrrituel d'invocation ? C'est pourtant vous qui êtes chargés de contrôler cette zone, non ?
Yda : Eh bien... J'ai effectivement constaté deux ou trois détails qui auraient pu laisser penser qu'ils s'apprêtaient à appeler leur dieu, mais pour être honnête, je ne m'attendais pas à ce qu'ils passent à l'action si vite.
Y'shtola : Je n'en crois pas mes oreilles ! Tu savais que les Sylphes étaient en trrrain d'invoquer leur divinité et tu n'as rien fait pour les arrêter !?
Yda : J-je l'ai dit à Papalymo !
... Bon, peut-être que j'aurais dû informer Minfilia, mais honnêtement, nous n'aurions rien pu faire d'autre qu'attendre et observer de loin.
Vous savez bien que les Sylphes sont très craintifs et irritables. S'introduire sur leur territoire n'aurait fait qu'attiser leur colère.
Souvenez-vous, c'est pour cette raison qu'ils ont invoqué Ramuh après le Fléau, quand les Garlemaldais ont commencé à construire leur base dans la forêt.
Papalymo : C'est suffisamment rare pour être souligné, mais je suis complètement d'accord avec Yda. Ce qui s'est passé était tout simplement inéluctable.
Dites-vous bien que tant que la forteresse de Castrum Oriens n'aura pas été détruite, les Sylphes n'auront de cesse d'invoquer leur protecteur.
Non, la seule chose qui nous a vraiment pris au dépourvu cette fois, c'est l'afflux soudain de réfugiés dans la région.
Il semblerait que de nombreuses personnes aient choisi de venir se mettre à l'abri dans la forêt de Sombrelinceul après les violentes émeutes qui ont éclaté dans le Thanalan.
Ce n'est qu'une théorie, mais il est fort probable que les Sylphes aient perçu cette migration comme une nouvelle invasion et multiplié leurs efforts pour appeler leur gardien.
Y'shtola : Une fois de plus, les problèmes provoqués par les humains sont à l'origine de l'apparrrition d'un Primordial. C'est exactement ce qui s'est passé avec Titan et les Kobolds.
Papalymo : Il y a certainement une foule de facteurs que nous ignorons, mais c'est sans aucun doute l'un des principaux. Je pense toutefois que cette manifestation représente une chance pour notre organisation.
<Joueur>, vous avez des relations privilégiées avec les Sylphes du Refuge. Ces êtres vous respectent et vous voient comme un messager de la paix.
Avec leur soutien, peut-être que vous pourrez approcher Ramuh et engager un dialogue avec lui.
Imaginez une seconde ! Si nous parvenons à le convaincre que nos motivations sont nobles, nous arriverons peut-être à briser le cycle infernal des invocations de Primordiaux.
Y'shtola : Hmpf ! Si une telle chose était possible, nous ne serions pas en guerre avec les hommes-bêtes à l'heurrre qu'il est.
Yda : Quelle défaitiste ! Tu as une meilleure idée, peut-être ?
Minfilia : Allons, allons ! Ne nous fâchons pas... Cette question est complexe et j'ai bien l'intention d'étudier toutes les pistes possibles, même les plus farfelues. Mais avant de prendre une décision, nous devons consulter la nation la plus affectée par la présence de Ramuh.
Kan-E-Senna a demandé à ce que tu t'occupes personnellement de cette affaire. Cette fois encore, c'est le colonel Heuloix qui dirige les opérations. Je te conseille de passer le saluer au quartier général de l'Ordre avant d'aller à la chaire du lotus, il a sans doute des choses à te dire.
Bien que je souhaite trouver une solution pacifique au problème, rien ne nous garantit qu'on évitera l'affrontement avec le Patriarche fulgurant. Mieux vaut que tu te tiennes prêt. Rassure-toi, les Héritiers seront là pour t'épauler.

Vorsaile Heuloix : Ravi de vous voir, <joueur>. Après Garuda et Moggle Mog XII, voici maintenant le tour de Ramuh. Notre belle forêt semble être le théâtre privilégié d'affrontements divins, ces temps-ci.
Si ça ne tenait qu'à moi, je vous enverrais immédiatement dans les Terres sylphes pour anéantir cette menace, mais Kan-E-Senna insiste pour vous rencontrer. Sans doute espère-t-elle que vos compétences diplomatiques nous aideront à sortir de ce mauvais pas.
Personnellement, j'aurais misé sur vos talents de combattant, mais ce n'est pas moi qui décide. Allez de suite à l'autel de Nophica et demandez à la druidesse de vous conduire à la chaire du lotus.

Kan-E-Senna : Je vous attendais. Si je vous ai fait appeler, c'est pour vous parler des Sylphes.
J'ai récemment entendu la voix du doyen des esprits... Il m'a annoncé la venue du Primordial Ramuh.
Nous avons également reçu un message du Refuge tout à l'heure.
Les Sylphes là-bas ont eux aussi ressenti l'apparition de leur dieu tutélaire.
Il a dû être invoqué au cœur de leur territoire, mais ils ignorent où exactement.
Ramuh est un dieu sage, associé à la protection et à la conciliation. Si nous évitons de le courroucer, il acceptera sûrement le dialogue, tout comme les Sylphes l'ont fait.
Comme vous possédez le pouvoir de l'Écho, vous êtes sans doute plus à même d'obtenir sa confiance. Je vous prie donc de nous aider.
Vous savez, que ce soit les humains, les Sylphes ou même Ramuh, tout le monde partage le même sentiment et souhaite préserver la forêt.
Mon peuple désire plus que tout vivre en harmonie avec eux. Aussi, j'aimerais que vous portiez au gardien de la forêt ce message de notre part.
... Je vous suis reconnaissante.
Un envoyé de l'Ordre se trouve déjà au Refuge. Il vous donnera plus de détails sur la marche à suivre.
Un vent de mauvais augure souffle dans la forêt depuis quelque temps.
J'ai le sentiment qu'il va bien plus loin que Sombrelinceul et couvre tout Éorzéa. Faites bien attention à vous.

Envoyé de l'Ordre : Messire <joueur> des Héritiers de la Septième Aube, je suppose ? C'est un véritable honneur que de vous rencontrer.
Comme vous le savez, votre mission consiste à engager un dialogue direct avec le Primordial Ramuh. Cette tâche, déjà fort compliquée à la base, sera d'autant plus difficile que les Dénaturés feront tout leur possible pour vous empêcher de l'approcher.
Bien sûr, nous avons un plan que je me ferai un plaisir de vous exposer aussitôt que vous serez disposé à l'entendre.