Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

Incursion dans les Terres sylphes

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

Maxio a fait irruption au Refuge avec de bien mauvaises nouvelles. Alors qu'il guidait les Héritiers et des soldats de l'Ordre dans les Terres sylphes, un groupe de Dénaturés les a attaqués avec des écailles poudreuses piquantes. Si vos camarades ont réussi à prendre la fuite à temps, les éclaireurs ont été sévèrement touchés et sont à présent dans l'incapacité de se défendre. Suivez Maxio et utilisez les flasques d'eau pure que vous a remises Komuxio pour soulager les trois soldats.

Pendant que vous prêtiez assistance aux trois soldats souffrants, vous avez remarqué la présence d'un dénaturé à proximité. Allez lui demander ce qu'il fait là.

Le Sylphe hostile semble décidé à vous faire subir le même sort qu'aux soldats. Il est parti chercher un nouveau sac d'écailles poudreuses piquantes. Malgré la gravité de la situation, Maxio affiche un air satisfait. Allez lui parler pour savoir pourquoi.

Maxio vous a dit qu'il avait chapardé le sac d'écailles poudreuses piquantes du Dénaturé pendant que vous parliez avec lui. Il voudrait que vous l'utilisiez pour calmer les ardeurs du Sylphe hostile. Voilà qui semble être une très bonne idée. Parlez une nouvelle fois à Maxio pour qu'il vous rende invisible.

Maxio vous a lancé un sort d'invisibilité. Vous devez maintenant vous approcher du Sylphe hostile et lui verser le contenu du sac d'écailles poudreuses piquantes sur la tête.
* L'effet du sort est temporaire. Pour le prolonger, effleurez une fleur aromatique.

Vous avez versé le contenu du sac sur le corps du Dénaturé qui s'est enfui sans demander son reste. Retournez voir Maxio et racontez-lui ce qui s'est passé.

Maxio a écouté votre récit avec grand intérêt. Parlez à présent au soldat larmoyant pour savoir s'il a retrouvé l'usage de la vue.

Le 3e classe du serpent vous a chaleureusement remercié. Vous espérez à présent qu'il pourra vous dire où sont partis vos camarades Yda, Papalymo, Y'shtola et Thancred...

Déroulement

  1. Utiliser l'eau pure sur 3 soldats souffrants.
  2. Confronter le Sylphe hostile.
  3. Parler à Maxio.
  4. Parler une nouvelle fois à Maxio.
  5. Utiliser le sac d'écailles poudreuses piquantes sur le Sylphe hostile en étant invisible.
  6. Faire un rapport à Maxio.
  7. Parler au soldat larmoyant.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Envoyé de l'Ordre : Vous êtes prêt ? Dans ce cas, je vais vous expliquer comment va se dérouler la mission d'infiltration.
Pour que vous puissiez vous entretenir avec le Primordial Ramuh, il faut d'abord que nous déterminions où il se trouve.
Bien que nous soyons certains qu'il a été invoqué dans les Terres sylphes, nous ignorons son emplacement exact. Cette zone est immense et la ratisser entièrement prendrait des semaines.
Fort heureusement, vos camarades m'ont expliqué qu'ils disposaient d'appareils de mesure qui devraient nous faire gagner un temps précieux.
Ils vont les utiliser pour repérer les fluctuations éthérées et ainsi localiser l'endroit précis où le Primordial s'est manifesté.
J'aurais préféré que vous les accompagniez, mais ils ont insisté pour partir le plus tôt possible. Rassurez-vous, toutefois, ils sont escortés par des soldats de l'Ordre ainsi qu'un guide syl...
Maxio : C'est terrible !
C'est horrible !
Envoyé de l'Ordre : Qu'est-ce qui se passe ?
Maxio : Nous nous sommes fait attaquer par des Dénaturés !
Ils ont utilisé des écailles poudreuses piquantes pour nous repousser !
Envoyé de l'Ordre : Malédiction ! Est-ce que les Héritiers ont été blessés ?
Maxio : Non, les soldats de l'Ordre les ont protégés.
Mais dans la panique, ils se sont tous éparpillés...
Envoyé de l'Ordre : Je m'attendais à ce que nous ayons quelques soucis, mais certainement pas aussi vite... Nous devons retrouver les Héritiers, mais avant cela il faut porter secours aux victimes.
Komuxio : Tenez, prenez ces flasques d'eau pure.
Soignez les soldats en leur en versant sur la figure.
Envoyé de l'Ordre : Oh, merci beaucoup ! Je vais les confier à messire <joueur>.
Je voudrais bien vous accompagner, mais je ne ferais que vous ralentir... Les soldats savent sans doute dans quelle direction sont partis vos camarades.
Si vous suivez leurs indications, vous pourrez les rejoindre et poursuivre la mission. Bonne chance !
Maxio : Je vais vous conduire à vos amis souffrants.
Prenez la flasque d'eau, je passe devant !

Soldat souffrant : Merci... (tousse) J-je sais pas ce que ce Sylphe nous a jeté dessus... (tousse) mais c'était rudement efficace !
Soldat suffoquant : (inspire)... (expire)... Ouf ! Ça va déjà beaucoup mieux.
Soldat larmoyant : Ah, je revis... C'était comme si on m'avait planté des aiguilles dans les yeux. Bon sang que j'ai souffert ! Si jamais j'attrape ce saligaud de Sylphe, je lui fais bouffer ses ailes !

Sylphe hostile : Quoi ? Tu cherches la bagarre, toi aussi ?
Si tu ne t'en vas pas, tu vas finir comme ces abrutis !
Tu ne pourras pas dire que je ne t'ai pas prévenu !
Prépare-toi à goûter au plaisir du...
Diantre, mon sac d'écailles poudreuses a disparu !
L'aurais-je perdu ?
Reste où tu es, je reviens tout de suite !
Et n'essaie pas de prendre la fuite !

Maxio : C'est moi qui lui ai chapardé son sac.
Hi hi hi ! Je suis vraiment démoniaque !
Nous allons nous en servir pour venger nos compagnons.
Ce méchant Sylphe mérite une bonne correction !
Mais nous devons agir vite avant qu'il ne revienne.
Cet énergumène a déjà causé suffisamment de peine.
Je vais utiliser un sort pour vous dissimuler.
Cela vous permettra de l'approcher sans vous faire attaquer.
Je dois vous mettre en garde cependant.
Les effets sont temporaires, aussi vous devrez agir rapidement.

Maxio : Vous êtes prêt à disparaître ?
Dans ce cas, allons-y, et ne me prenez pas en traître !

Sylphe hostile : Aïe, aïe, aïe ! Mais qu'est-ce qui m'arrive ?
D'où me vient cette douleur excessive !?
Oh, ça pique ! Ça pique !!!
C'est absolument catastrophiiique !

Maxio : Ce Dénaturé y réfléchira à deux fois avant de refaire des bêtises.
Maintenant qu'il n'est plus là, nous allons pouvoir agir à notre guise.
Les trois messieurs ont l'air d'aller beaucoup mieux.
Vous devriez essayer de parler un peu avec eux.

Soldat larmoyant : Pardonnez-moi, ma vue était tellement troublée que je ne vous ai pas reconnu. Vous êtes Messire <joueur>, n'est-ce pas ?
Je n'oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi et mes hommes aujourd'hui. Sans votre intervention, nous serions sans doute morts à l'heure qu'il est. Merci du fond du cœur.