Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

Attiser l'ancien feu

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

Les événements de la dernière fois ont fait perdre à Maître Hamon son désir de faire quoi que ce soit, et notamment de poursuivre votre entraînement de pugiliste. Adressez-vous à Chuchuto pour savoir ce que vous devez faire.

Chuchuto pense que si vous suivez le même entraînement que Hamon dans sa jeunesse, le maître retrouvera sa combativité. Elle vous propose dons d'utiliser Volée de coups sur les marques de poings qui sont dans le sud des Os desséchés et d'abattre les nuages de frelons que le choc va énerver. Rapportez-lui six dards comme preuve de votre réussite.

Vous avez obtenu les six dards de frelons que Chuchuto vous a demandés. Remettez-les à Maître Hamon pour voir sa réaction.

En voyant les dards de frelons que vous lui avez apportés, Hamon s'est rappelé l'entraînement qu'il a suivi dans sa jeunesse, et a retrouvé sa combativité. Contre toute attente, il vous a révélé désirer vous affronter. Adressez-vous à lui lorsque vous serez prêt.

À peine le combat contre Hamon s'est-il achevé que Weggfarr, son ancien rival, a fait son apparition en compagnie de Rurukuta. Se moquant des efforts du vieux maître et souhaitant prendre sa revanche d'une défaite passée, il l'a provoqué en duel ayant pour prix la guilde des pugilistes. Parlez avec Hamon pour savoir quel est son sentiment sur cette histoire.

Au plus grand désespoir de Chuchuto, Hamon semble déterminé à affronter de nouveau Weggfarr. L'ayant battu lorsqu'il était au faîte de sa puissance, le vieux maître est persuadé qu'il pourra répéter cet exploit grâce à votre aide. Continuez de vous entraîner au combat à mains nues dans l'espoir que cela permette à Hamon de retrouver ses anciens réflexes.
* Hamon propose la prochaine quête aux pugilistes de niveau 25.

Déroulement

  1. Parler à Chuchuto.
  2. Utiliser Volée de coups sur les marques de poings et obtenir 6 dards de frelons.
  3. Donner les dards de frelons à Hamon.
  4. S'entraîner avec Hamon.
  5. Parler à Hamon.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Hamon : Ah, c'est toi, <joueur> ? Je suis désolé, mais je n'ai rien à t'enseigner... Plutôt que de perdre ton temps avec un vieux débris comme moi, tu ferais mieux de t'adresser à Chuchuto. Elle au moins pourra t'apprendre des choses sur le pugilat.

Chuchuto : Hmpf... Et moi qui croyais qu'en constatant vos progrès, le maître se rappellerait sa jeunesse et retrouverait sa combativité... Il va falloir trouver autre chose, mais quoi...?
Ah, j'ai une idée ! Vous améliorer n'est pas assez, mais peut-être que si vous marchez exactement dans ses pas, c'est-à-dire relever les mêmes défis que lui dans sa jeunesse, cela ranimera le feu qui brûlait en lui !
Écoutez-moi bien, <joueur>. Le maître m'a raconté qu'il avait perfectionné ses combinaisons de coups en affrontant des créatures mortelles, autrefois. Si je me souviens bien, il se rendait dans la partie sud des Os desséchés, où vivent des nuages de frelons.
Si j'en crois ses dires, les arbres là-bas portent encore la marque des coups de poings qu'il a donnés pour faire sortir ces insectes de leurs nids. <Joueur>, je voudrais donc que vous retrouviez ces arbres et donniez des volées de coups pour attirer les frelons.
Affrontez ces créatures et rapportez six de leurs dards. Si vous les donnez au maître, ça lui rappellera le bon vieux temps, j'en suis sûre !

Hamon : Qu'est-ce que tu me veux encore ? Ne peux-tu pas ficher la paix à un pauvre vieillard sénile...?
Oh ! Mais ce sont des dards de frelons ! Tu es allé t'entraîner près des arbres des Os desséchés... comme moi dans mes jeunes années !?
Ces satanés bestioles m'ont donné bien du fil à retordre, à l'époque. Je ne compte plus le nombre de piqûres qu'elles m'avaient infligées... mais je me rappelle bien la douleur. Elle était insupportable, mais ça ne m'a jamais empêché de poursuivre mon entraînement !
Ah, je me sens nostalgique, tout d'un coup ! Qu'est-ce que je ne donnerais pas pour revivre tous ces grands moments de ma jeunesse ! Ho ho ho !
Ah, je sais ! <Joueur>, je veux que tu m'affrontes, là, maintenant ! Aide-moi à retrouver ces vieilles sensations ! Tu n'as rien à perdre, bien au contraire, crois-moi !

Hamon : Ho ho ho ! Par tous les Dieux, ça fait longtemps que je ne m'étais pas senti aussi bien... très longtemps ! Me battre contre toi m'a donné l'impression d'affronter le pugiliste que j'étais avant ! On dirait bien que cette vieille carcasse a encore de la ressource !
??? : Bouahahaha ! Mais à quoi tu joues, vieille raclure !? T'essaies de dérouiller tes articulations ou quoi ?
Hamon : C'est toi... Weggfarr Large-hache !?
Weggfarr : Il y a longtemps qu'on m'avait pas appelé par ce nom... Pas depuis le jour où tu m'as humilié dans l'arène.
À cause de toi, j'ai arrêté les combats organisés, et après quelques années d'errance, j'ai fini par rentrer chez les Alacrán. Rurukuta est sous mes ordres, d'ailleurs, et je n'ai su que récemment qu'il avait été le disciple du légendaire Hamon “Poings divins”.
Mais on m'a dit que ce surnom ne signifiait plus rien, qu'il appartenait littéralement à la légende désormais. J'espère que te savoir si faible ne t'empêche pas de dormir la nuit, mon vieux.
J'peux te donner du somnus, si tu as du mal à trouver le sommeil, tu sais. Mais à ton âge, tu risques de jamais te réveiller. Bouahahaha !
Hamon : Épargne-moi ton humour douteux, Weggfarr, si tu ne tiens pas à ce que je te cloue le bec une nouvelle fois ! Attends un peu que je retrouve mes anciens réflexes !
Weggfarr : Bouahahaha ! Retrouver tes anciens réflexes ? Tu veux me faire mourir de rire ou quoi, l'ancêtre ? Mais comme nous sommes de vieux amis, je me sens obligé de te donner un coup de main.
Pour t'aider à trouver la motivation, j'te propose de nous affronter en public, comme autrefois. Tiens, que dirais-tu de parier la guilde des pugilistes comme prix de ce duel ? Ça m'fera un bon repaire pour écouler mon somnus.
Chuchuto : Quoi !? Maître, vous n'allez pas relever ce défi !? Toute cette histoire est ridicule !
Weggfarr : Oh, mais qui voilà ? C'est elle qui s'occupe de changer tes langes, vieillard ? Rassure-toi, je la garderai comme assistante personnelle quand la guilde sera à moi. Bouahahaha ! À très bientôt, Hamon !
Chuchuto : Maître... Vous ne comptez pas tomber dans ce piège, n'est-ce pas ?
Hamon : Ne crains rien, Chuchuto.
Chuchuto : M-mais Maître...
Hamon : <Joueur>, je ne veux pas te mettre la pression inutilement...
Mais le sort de notre guilde repose sur tes épaules !
Chuchuto : Oh, je n'en crois pas mes oreilles !
Hamon : Écoute-moi, Chuchuto. Je sais que je peux battre Weggfarr. Tout ce dont j'ai besoin, c'est que <joueur> continue de s'endurcir. Si je m'entraîne contre lui, je suis sûr que je redeviendrai le combattant que j'étais avant.
Toi aussi, tu doutes de l'issue de ce combat ? Je te comprends, c'est vrai que je n'ai aucune chance dans l'état actuel des choses. Weggfarr ferait de la bouillie de mon vieux corps.
Mais j'ai bien l'intention de l'affronter, et je sais que je peux gagner avec ton aide. Il n'y a que toi, <joueur>, qui puisse me permettre de retrouver ma combativité et mes anciens réflexes !
Je vais faire comme toi, et m'entraîner durement. Je compte donc sur toi pour revenir me voir quand tu auras fait davantage de progrès. On reprendra notre tête à tête à ce moment ! Ho ho ho !