Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

Un lien avec les Sylphes

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

Rolfe vous a rendu le tuberculait, soigneusement emballé pour dissimuler son odeur tenace. Amelain a lui aussi quelque chose à vous donner. Allez lui parler avant de partir.

Amelain vous a remis une lettre. À présent, allez parler à Komuxio au Refuge.

Komuxio ne semble pas disposé à discuter si vous ne respectez pas la coutume sylphe dans les règles de l'art. Dansez pour le saluer.

Remettez à présent et à Komuxio.

Komuxio a accepté les objets et semble un peu mieux disposé à votre égard. Mais tout n'est pas encore gagné...

Déroulement

  1. Parler à Amelain.
  2. Parler à Komuxio, au Refuge.
  3. /danser pour Komuxio.
  4. Donner le cadeau à Komuxio.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Rolfe : Et voilà... Le tuberculait est tout prêt ! Je suis sûr que ça plaira, soigneusement emballé comme ça. Et puis ça vous évitera d'empester le navet à des malms à la ronde, accessoirement...
Cette odeur, quand même... c'est pire que de la fiente de chocobo ! Non, pire même que l'haleine d'un morbol ! Et je sais de quoi je parle ! C'est même pour ça que j'ai mis un terme à ma vie d'aventurier...
Vous devez consulter les Sylphes sur un sujet important, pas vrai ? Ils sont assez excentriques, mais ils ont un bon fond. Si vous vous montrez assez patient pour les mettre en confiance progressivement, ils finiront par s'ouvrir.
Si vous revenez par ici, racontez-moi vos aventures, à l'occasion ! On ouvrira une bouteille d'hydromel !
Ah, au fait, Amelain voulait aussi vous donner quelque chose. Parlez-lui avant de partir !

Amelain : Rolfe Hawthorne vous a donné quelques conseils sur les Sylphes, n'est-ce pas ? Vous devriez être au point, maintenant.
Si vous allez au Refuge, vous y verrez un Sylphe du nom de Komuxio. Il est proche du chef de la tribu et sert de liaison avec les humains.
Et d'ailleurs, j'aimerais bien que vous lui remettiez cette lettre de ma part, en plus du cadeau que Rolfe vous a donné.
Kan-E-Senna l'a rédigée tout spécialement à l'attention du chef, pour que les pourparlers se déroulent sans heurts. Cette lettre vous protégera, aussi.
Nous sommes déjà bien assez occupés avec les Ixali, alors il faut vraiment qu'on évite à tout prix de laisser les relations avec les Sylphes s'envenimer, même si ça veut dire agir avant même qu'une menace ne se présente.

Komuxio : Oh ! Mais qui êtes-vous ? Qui va là ?
Je ne fais pas confiance aux humains que je ne connais pas !
Que nous voulez-vous, étranger de passage ?
Vous devez respecter nos coutumes, ici, c'est notre village !
Si vous ne savez pas saluer, partez, ce serait plus sage !

Komuxio : Je vois que vous connaissez notre salut, c'est impressionnant !
Je veux bien vous parler, au moins quelques instants.
Comment, vous avez un cadeau pour nous ? Quel présent somptueux !
Cette odeur... c'est un tuberculait ? Merveilleux !
Merci, nous acceptons avec joie cet égard !
Quant à la lettre, j'irai la remettre à notre chef plus tard.
Sachez qu'à présent vous êtes les bienvenus.
Quelle est la raison de votre venue ?
Yda : Nous sommes envoyés par Gridania !
Papalymo : Nous aimerions nous entretenir avec vous de votre divinité, Ramuh. Est-ce que votre chef est là ?
Komuxio : Quoi, vous êtes envoyés par Gridania ? C'est différent, dans ce cas...
Je regrette... mais nous ne faisons pas confiance aux inconnus !
Partez et ne nous importunez plus !
Cette conversation est terminée !
Quant à notre chef, ne comptez pas sur moi pour vous dire où il est !
Yda : Hein ? Mais, je croyais que Gridania s'entendait bien avec les Sylphes !
Papalymo : Nous avons une lettre officielle de notre chef suprême. Cela ne suffit pas ?
Komuxio : Notre chef est une importante personnalité !
Je ne peux pas vous laisser lui parler !
Yda : Il est complètement braqué ! Mais qu'est-ce qu'on a fait !?
Papalymo : Ce changement d'attitude abrupt est surprenant... Nous allons devoir regagner la confiance des Sylphes. Essayons d'abord d'y voir plus clair.