Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

Du vin chaud pour soigner

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

A'rhunlika a préparé des lots de bouteilles de vin épicé et souhaite les réchauffer. Prenez-les et allez les placer dans les sources chaudes.

Les douces effluves qui vous chatouillent les narines vous indiquent que les lots de bouteilles de vin épicé sont suffisamment chauds. Il est temps que vous les récupériez.

Vous avez en main un nectar des plus doux, brûlant comme le désert de Sagolii et aussi profond que la mer de Rhotano. Apportez ces bouteilles de vin chaud aux soldats que soigne A'rhunlika à l'infirmerie.

Vous avez servi le chaleureux breuvage aux blessés de guerre. Allez informer la douce A'rhunlika.

L'infirmière militaire vous a écouté, son sourire laissant transparaître une certaine mélancolie. Vous réalisez qu'elle sait parfaitement quel triste sort attend éventuellement ces soldats lorsqu'ils seront remis de leurs blessures et reprendront le combat.

Déroulement

  1. Placer les lots de bouteilles de vin épicé dans les sources chaudes.
  2. Récupérer les bouteilles de vin chaud.
  3. Donner les bouteilles de vin chaud aux soldats convalescents.
  4. Faire un rapport à A'rhunlika.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

A'rhunlika : Vous l'ignorez peut-être, ici, nous servons du vin épicé de Port-aux-Vins pour soigner les blessés de guerre. Bu chaud, ce brrreuvage a un effet bénéfique sur leur organisme et leur met du baume au cœur.
Il se trouve que j'ai justement besoin d'un petit coup de main. J'ai préparé ces quelques bouteilles et j'ai besoin qu'on me les réchauffe. Pourriez-vous aller les plonger dans les sources therrrmales là-bas, et lorsqu'elles seront à la bonne température, les servir à nos soldats convalescents ?

Swaenlona : Regarde ça, je crois bien que j'arrive presque à bouger ce pied maintenant ! Voilà qui me redonne un peu d'espoir... malgré la douleur.
Oh, merci, merci, merci ! Avec ça, je vais être sur pied en un rien de temps, et je n'aurai rien à envier aux “Guerriers de la Lumière” !
H'bhowaka : Mes blessures guérissent, ça ne fait aucun doute. Je ne sens plus cette douleurrr non plus...
Je te remerrrcie, l'ami ! Voilà un excellent médicament que ce vin chaud. Si seulement on pouvait en boire même en première ligne...
Ostsygg : Aïe, aïe, aïe... Cette douleur est sans doute là pour me rappeler la chance que j'ai d'être encore en vie... mais qu'est-ce que je déguste !
Oh, exactement ce qu'il me fallait ! Même si ça me brûle le gosier, c'est trop bon d'être vivant. Il faut que je continue ce combat, pour tous mes potes tombés sous les coups de l'ennemi !
Imumu : La vache... Cette affreuse douleur ne partira donc jamais. Il y a des jours où j'aimerais en finir... Non ! Il faut que je garde espoir !
Oh, merci, et à la tienne... Mmh ! Chaud et épicé ! Ça me rappelle ce qu'on avait bu pour célébrer le mariage du sergent... et la biture que j'avais prise ce jour-là. Attendez un peu que je revienne parmi vous, mes chers camarades !

A'rhunlika : Merci infiniment pour votre gentillesse, aventurier. Ces soldats que vous avez vus, c'est en se battant pour nous autres civils qu'ils ont été blessés, à la fois dans leur chair et dans leur âme.
Et lorsqu'ils seront de nouveau en mesure de se battre et retourneront au front, certains reviendront encore se faire soigner ici. C'est la vie qu'ils ont choisie, et nous avons besoin de leur courage, mais je préfère penser qu'ils deviendront paysans, forgerons ou chasseurs, mères ou pères d'enfants... et heureusement, cela arrivera au moins à quelques-uns. Je veux le croire.