Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

Vol à main glacée

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

La réunion a été interrompue soudainement au grand désarroi d'Alphinaud, qui sentait que le vent commençait à tourner. Cette nouvelle attaque de Cœur-de-glace l'intrigue. Suivez-le et parlez à Haurchefant pour essayer d'obtenir plus d'informations sur l'escarmouche.

L'embuscade des hérétiques semble avoir été rigoureusement préparée, or la route empruntée par la caravane n'était connue que de quelques hommes. La subordonnée d'Aymeric sent qu'il y a anguille sous roche, mais Alphinaud pense qu'il est préférable d'examiner le lieu où l'attaque s'est produite. Allez aux Coteaux rocheux et questionnez la sentinelle des Fortemps.

Le chevalier a partagé avec vous ses réflexions sur l'embuscade, spéculant que les hérétiques étaient venus avec leurs propres carrioles pour transporter les caisses. Il a également fait mention d'un conducteur qui avait survécu à l'attaque et qui est actuellement hospitalisé à l'Observatoire. Avec un peu de chance, il aura survécu à ses blessures. Interrogez-le.

Le conducteur blessé vous a raconté sa terrible mésaventure. Les hérétiques se sont fait passer pour des pèlerins égarés et ils ont tué tous les chevaliers sous l'impulsion de la cruelle prêtresse. À moitié assommé, le jeune homme est parvenu à entendre leur discussion. Ces derniers chercheraient à ressusciter “sainte Shiva”... Retournez au camp de la Tête du dragon et faites votre rapport à Alphinaud.

Pour s'être liée d'amitié avec les dragons, Shiva est considérée comme la première hérétique de l'histoire. Coupable d'apostasie au yeux du Saint Siège, Cœur-de-glace et ses disciples lui vouent quant à eux un culte passionné. Toutefois, celle-ci est décédée depuis longtemps et tout le monde sait qu'il est impossible de ressusciter les morts. À moins que...? Alphinaud pense qu'ils essaient de l'invoquer de la même façon que les Mogs ont invoqué leur roi légendaire. Si c'est le cas, Cœur-de-glace doit être mise hors d'état de nuire aussi vite que possible !

Déroulement

  1. Parlez à Haurchefant.
  2. Rendez-vous au lieu de l'attaque et adressez-vous à la Sentinelle des Fortemps (Coerthas 15:32)
  3. Rendez-vous à l'Observatoire et parlez au Conducteur blessé.
  4. Retournez au Camp de la Tête du Dragon et parlez à Alphinaud pour terminer la quête.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Alphinaud : Juste quand nous commencions à faire des progrès... C'est à se demander si les Dieux ne sont pas contre nous... (soupir)
Je ne sais pas pour vous, mais j'aimerais en savoir plus sur cet assaut. Mon petit doigt me dit que les marchandises de cette caravane étaient destinées aux colons du Glas des revenants.
Allons voir sire Haurchefant et demandons-lui s'il n'a pas davantage de renseignements à ce sujet.

Haurchefant : Je suis vraiment désolé pour cette interruption, mais la situation exige que nous agissions rapidement.
Alphinaud : Pourriez-vous nous en dire plus à propos de cette attaque ?
Haurchefant : D'après le rapport que m'a fait le commissionnaire, un groupe d'hérétiques menés par Cœur-de-glace a attaqué une de nos caravanes en route pour le Glas des revenants.
C'était une embuscade efficace et expéditive. En un instant, tous les chevaliers ont été tués et les marchandises pillées... Il ne peut s'agir d'un acte improvisé ; ces scélérats étaient trop bien organisés.
Chevalière taciturne : Insinueriez-vous que c'était prémédité ? Mais pour cela il faudrait qu'ils aient eu connaissance de l'itinéraire, et je ne pense pas qu'une information aussi sensible soit à la portée du premier venu...
Alphinaud : Vous avez raison. Toutefois, avant de nous pencher sur cette question, je pense qu'il est préférable d'examiner le lieu où l'embuscade s'est produite.
La piste est encore chaude, et si nous agissons rapidement, nous pourrons peut-être trouver des indices qui nous mèneront à la cache des assaillants.
<Joueur>, vos talents d'enquêteur ne sont plus à démontrer. Si vous le voulez bien, j'aimerais que vous vous rendiez sur place et que vous rassembliez autant d'informations que possible.
Haurchefant : Voilà une excellente idée ! J'ai envoyé trois de mes hommes aux Coteaux rocheux pour inspecter le convoi. Si tu leur dis que tu viens de ma part, ils partageront leurs découvertes avec toi.

Sentinelle des Fortemps : Passez votre chemin, aventurier, y a rien à voir !
... Oh, c'est sire Haurchefant qui vous envoie ! Toutes mes excuses, je vous ai pris pour un badaud. Comme vous pouvez le voir, ces maudits hérétiques ont rien laissé derrière eux ; ils ont même pris la peine de saboter le chariot.
Je trouve ça un peu étrange, personnellement. Pourquoi se donner tant de mal alors qu'ils auraient pu se contenter de le voler ? Bon, ils avaient peut-être pas la place de le cacher, ceci dit.
À mon avis, ils sont venus avec des charrettes à eux qu'ils ont probablement dissimulées derrière les rochers ou dans les fourrés. Enfin, en l'absence de preuve concrète, je peux rien affirmer avec certitude.
Peut-être que le conducteur de la caravane pourrait vous en dire plus. Il a été transporté à l'Observatoire, mais j'ignore s'il est en état de parler. Allez-y et priez pour qu'il soit encore vivant.

Conducteur blessé : ... Oui, c'est bien moi qui conduisais la caravane à destination du Glas des revenants. Le coup que j'ai pris m'a fait perdre la mémoire, mais je me rappelle de quelques détails.
Nous sommes tombés sur le groupe d'hérétiques avant l'entrée des Sept échos. Nous les avons pris pour des pèlerins égarés et notre chef les a appelés pour s'entretenir avec eux.
Une jeune femme aux longs cheveux argentés s'est approchée lentement de nous. Elle semblait très affaiblie, son visage était pâle comme la neige...
Notre chef a échangé quelques mots avec elle, puis elle s'est penchée en avant comme pour embrasser sa joue... et, tout à coup, il est tombé au sol. J'ai compris ce qui s'était passé lorsque j'ai vu la neige se teindre en rouge.
Les hérétiques ont assailli les chevaliers sans même leur laisser le temps de dégainer leurs armes. Le sang giclait partout, c'était atroce. J'ai essayé de me défendre du mieux que j'ai pu, mais je n'étais pas de taille... Je pense qu'ils ont eu pitié de moi car ils ne m'ont pas achevé.
Je suis resté sagement allongé sur le sol, à moitié assommé, et je les ai regardés voler la cargaison... Ils parlaient de délivrance, de résurrection... J'ai aussi entendu le nom de “sainte Shiva”... Ensuite, j'ai perdu connaissance... C'est, hélas, tout ce que je peux vous dire.

Alphinaud : Alors ? Vous avez découvert quelque chose ?
Haurchefant : ... Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette Cœur-de-glace n'a pas peur de se salir les mains.
Alphinaud : Un détail m'intrigue cependant. Shiva... Il me semble déjà avoir entendu ce nom quelque part...
Chevalière taciturne : N'avez-vous jamais lu l'Enchiridion, Commandant ?
Shiva était une traîtresse qui a été reconnue coupable d'apostasie pour s'être acoquinée avec les dragons. Tous ceux qui ont un minimum d'éducation le savent !
Haurchefant : Allons, allons ! Vous ne pouvez pas attendre que tous les étrangers connaissent les écrits ishgardais, à plus forte raison ceux qui parlent de la sainte patronne des hérétiques.
Alphinaud : Attendez, vous dites que c'est leur sainte patronne ? J'ai peur de comprendre ce qui se passe...
Sire Haurchefant, quel genre de marchandises transportait le convoi ?
Haurchefant : Hmm... Il y avait plusieurs choses, mais l'essentiel des caisses contenait des cristaux pour la Forge de diamant.
Alphinaud : C'est bien ce que je craignais. Cœur-de-glace et ses disciples ont l'intention d'invoquer Shiva, tout comme les Mogs l'ont fait pour leur roi légendaire ! C'est la seule raison qui justifie un tel larcin !
Chevalière taciturne : Vous avez raison ! Je dois prévenir le Capitaine général immédiatement. Sire Haurchefant, je vous laisse poursuivre l'enquête. Retrouvez Cœur-de-glace à tout prix !
Haurchefant : À vos ordres !
Puis-je compter sur votre aide, Messire Alphinaud ?
Alphinaud : Les Héritiers de la Septième Aube ont pour mission de protéger Éorzéa contre la menace que font peser les Primordiaux. Vous pouvez compter sur notre soutien indéfectible !
Avant toute chose, je vais devoir contacter mes camarades au Glas des revenants. Notre organisation tout entière doit se mobiliser pour prévenir cette invocation.
Quant à vous, <Joueur>, j'ai bien peur que vous deviez supporter ma présence encore quelque temps.