Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

Un créancier attentionné

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

Memenaru aimerait que vous portiez un message à son ami Botulf. Vous le trouverez aux Sables mouvants.

Vous avez parlé à Botulf. Il est mort d'inquiétude concernant sa dette envers Memenaru. En mode de discussion Dire, saisissez “Bonjour.” pour faire plus ample connaissance.

Vous saluez Botulf, qui se rappelle vous avoir vue parler brièvement avec Memenaru et en tire ses propres conclusions. Apaisez ses craintes en lui disant Salut! avec la traduction automatique en mode de discussion Dire.

Le son de votre voix sort Botulf de sa torpeur. Tâchez de découvrir ce qui le terrifie à ce point.

Botulf pense que vous êtes là pour collecter sa dette. Il doit être vraiment désespéré pour se mettre dans des états pareils. En mode de discussion Dire, dites-lui “Vous vous trompez.”

Vous avez apaisé les craintes de Botulf et transmis le message de Memenaru. Dites Au revoir. à Botulf en mode de discussion Dire avec la traduction automatique.

Vous quittez Botulf en espérant qu'il va arrêter d'emprunter de l'argent à droite et à gauche et vraiment tâcher de s'améliorer.

Déroulement

  1. Parler à Botulf.
  2. En mode de discussion Dire, s'adresser à Botulf avec un “Bonjour.”
  3. En mode de discussion Dire, utiliser la traduction automatique pour dire à nouveau Salut! à Botulf.
  4. Parler à Botulf.
  5. En mode de discussion Dire, dire à Botulf “Vous vous trompez.”
  6. En mode de discussion Dire, utiliser la traduction automatique pour dire Au revoir! à Botulf.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Memenaru : Bonjour, j'ai du travail pour toi. J'ai prêté de l'argent à un ami, et j'aimerais que tu ailles le voir pour moi.
Je sais que Botulf, c'est comme ça qu'il s'appelle, est mal à l'aise parce qu'il me doit de l'argent. Je voudrais que tu lui dises qu'il a le temps pour me rembourser. J'ai bien essayé de lui parler, mais il m'évite comme la peste depuis ce jour.
Tu veux bien lui transmettre mon message ? Il ne risque pas de partir en courant, vu qu'il ne te connaît pas. Dis-lui que je comprends et que je ne lui en veux pas, d'accord ?

Botulf : Bonjour, aventurier ! Comment vas-tu ? Euh, dis-moi... je ne t'aurais pas vu parler à Memenaru tout à l'heure ? Oh bon sang, pitié...

Botulf : Oui, bonjour. Je sais bien que tu as à faire, toi aussi, alors je ne veux pas t'embêter avec mes problèmes...

Botulf : Mais tu voudrais bien faire quelque chose pour moi ? Dis à Memenaru que je regrette, mais que je n'ai pas son argent. Il doit en avoir besoin, sinon il n'enverrait pas quelqu'un collecter l'argent. Demande-lui juste de m'accorder un petit délai de paiement...

Botulf : Quoi ? T'es pas là pour récupérer l'argent ? Memenaru t'a dit ça ? Que j'avais autant de temps que je voulais ? Je suis sauvé !
C'est un ami, un vrai ! Il a même engagé un aventurier pour apaiser mes craintes. Y a pas plus sympa que Memenaru !
Et c'était pas une mince affaire. J'ai la tête dure, moi. Je te remercie de tout cœur. J'irai voir Memenaru pour le remercier en personne.

Botulf : Au revoir. Ah, non, attends ! T'aurais pas quelques gils pour moi ? J'ai eu si peur quand tu es venu me parler que ça m'a donné soif...
... Et il y a de l'eau dans le puits. Il faut que j'apprenne à être raisonnable. Si j'ai pas les moyens, je dois apprendre à m'en passer. Je vais changer, je te le promets.