Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

Un admirateur inconnu

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

Emeria vous a expliqué qu'elle en a assez de recevoir des cadeaux volés et elle voudrait que cela cesse.
Rendez-vous au bosquet qu'elle vous a indiqué et venez à bout du voleur.

Vous êtes parvenu à vaincre le voleur. Dans sa fuite, celui-ci a laissé tomber une lettre apparemment destinée à Emeria.
Retournez au Moulin des bois pour lui remettre.

Emeria vous a dit qu'elle allait restituer les objets volés à leurs propriétaires dans l'espoir d'atténuer la culpabilité d'Ailbert. Elle vous a demandé d'aller à Gridania pour tout raconter à Miounne, la patronne de la taverne des Feuilles de carline.

Ailbert s'est avéré être le frère d'Emeria. Il devra quand même payer pour ses méfaits, malgré son attachement pour sa petite sœur. Miounne espère cependant qu'il trouvera la paix intérieure et un nouveau sens à sa vie lorsqu'il verra les fleurs de camomille éclore au Moulin des bois.

Déroulement

  1. Aller à la rencontre du voleur et l'abattre (28-21).
  2. Remettre la lettre à Emeria.
  3. Parler à Miounne (Nouvelle Gridania, {{{fullPosition}}}) pour terminer la quête.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Emeria : J'ai entendu parler d'un courageux aventurier qui a prêté main-forte à Eadbert. C'est bien vous ?
Nophica soit louée ! J'ai vraiment besoin de votre aide.
Figurez-vous que je reçois de mystérieux paquets depuis quelque temps... Ces derniers contiennent des broches, des sacs et toutes sortes de coquetteries.
J'ai mené ma petite enquête et j'ai découvert que ces objets ont tous été volés par une seule et même personne, un bandit recherché par les autorités gridaniennes dénommé Ailbert.
Le problème, c'est que ce nom m'est totalement inconnu... Je ne comprends vraiment pas pourquoi il m'envoie toutes ces choses.
J'avais pris la décision de m'adresser directement aux forces de l'ordre mais, l'autre jour, un coursier est venu me porter un message de sa part.
Celui-ci disait : “J'ai quelque chose à te donner en mains propres. Retrouve-moi près du bosquet, au sud-est.”
Je voudrais lui dire d'arrêter de m'envoyer des cadeaux, mais il s'agit d'un dangereux criminel et j'ai trop peur de m'y rendre en personne... D'un autre côté, si je ne fais pas ce qu'il me demande, il risque de s'en prendre à moi.
Pourriez-vous y aller à ma place et lui régler son compte une bonne fois pour toutes ?

Emeria : Oh, vous revoilà ! Je commençais à m'inquiéter... J'espère que vous lui avez donné une bonne leçon !
Comment ? Il a laissé tomber une lettre ? Elle doit venir d'un écrivain public, un voleur peu éduqué ne sait sûrement pas écrire !

Lettre parfumée : Ma chère Emeria...
Mes petits cadeaux te font-ils plaisir ?
Trouves-tu que j'en fais trop ?
Depuis que je t'ai revue, il y a quelques semaines, je ne fais que penser à toi... Je cherche désespérément la chose qui pourrait ravir ton cœur.
À vrai dire, je ne veux plus me contenter de me remémorer ton sourire, je veux vivre avec toi, au Moulin des bois.
Je planterai de la camomille partout dans notre jardin, je sais que tu raffoles de ces fleurs blanches depuis toute petite.
Mais rares sont les personnes qui sont prêtes à pardonner et accepter un homme qui a commis de nombreuses erreurs dans sa vie...
Je suis conscient de l'incongruité de ma demande, mais je voudrais que tu me comprennes, que tu me voies tel que je suis vraiment. Si tu le veux bien, je te réécrirai.
Ailbert


Emeria : Merci de m'avoir apporté cette lettre. Je comprends maintenant ce qu'il essayait de me dire avec ses cadeaux.
Un détail me turlupine cependant : comment sait-il que la camomille est ma fleur préférée ? C'est étrange...
Ailbert... Ailbert... Ailb... Non ! Serait-ce possible !?
... Bien, je vais commencer par rendre ses cadeaux à leurs propriétaires. Si ça n'efface pas ses crimes, ça réduira au moins un peu sa culpabilité...
Désolée de vous ennuyer une fois de plus, mais pourriez-vous aller à Gridania et raconter cette histoire à Miounne ?
La patronne des Feuilles de carline saura certainement comment gérer cette affaire.

Miounne : Tu as un message de la part d'Emeria ?
Je t'écoute...
... Je vois. Son mystérieux “admirateur” était donc Ailbert. Tout est clair à présent.
Ailbert habitait à Gridania autrefois. Il était l'aîné d'une famille modeste.
Un jour, il a chapardé un sac de graines de camomille sur un stand aux échoppes d'ébène. C'était la fleur préférée de sa petite sœur.
Sans doute cherchait-il à lui faire plaisir, toujours est-il que ses parents étaient très stricts et ils ont eu si honte de leur fils qu'ils l'ont chassé du domicile familial.
Ailbert s'est retrouvé à la rue et s'est mis à voler pour survivre... C'est, hélas, le triste destin de bien des personnes qui vivent en dehors de la Cité.
J'imagine que tu as déjà compris qu'Emeria est la sœur d'Ailbert.
Elle était encore enfant lorsque tout cela est arrivé. Elle a complètement oublié l'existence de son frère et ses parents n'en ont plus jamais reparlé...
Ils n'ont malheureusement pas pu empêcher la rumeur de se répandre dans la Cité, ce qui les a contraints à quitter Gridania pour s'installer au Moulin des bois.
Emeria a forcément dû entendre parler de cette histoire, mais elle respecte trop ses parents pour douter d'eux.
Ailbert, lui, ne l'a jamais oubliée... La revoir après toutes ces années a sûrement dû réveiller des sentiments enfouis depuis son exil.
J'ai une idée. Je vais envoyer des graines de camomille au Moulin des bois en guise de remerciement pour la restitution des objets volés.
Ailbert devra un jour payer pour ses crimes...
Mais, qui sait, ces fleurs de camomille lui permettront peut-être de trouver la paix intérieure et de donner un sens à sa vie ? C'est tout le mal que je lui souhaite...