Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

Tataru à la rescousse

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

Slafborn a remarqué que Tataru n'était pas dans son assiette ces temps-ci. Il pense que c'est en partie dû aux aventuriers qui viennent sans arrêt taper à la porte des Héritiers de la Septième Aube pour proposer leurs services. Allez voir la réceptionniste lalafelle et essayez de lui remonter le moral.

Tataru a décidé de s'initier à l'extraction minière afin de renflouer les caisses mal en point de l'organisation. Si elle est bien décidée à donner le meilleur d'elle-même, elle craint toutefois que ses efforts ne soient pas suffisants sans le maillet spécial qu'elle a commandé à la guilde des forgerons. Allez à Limsa Lominsa et demandez à Brithael pourquoi la livraison tarde à arriver.

Brithael vous a dit que le maillet de Tataru était sorti de ses forges la semaine dernière. Il pense que les coursiers n'ont pas fait leur travail correctement. Allez à l'Octant et questionnez le livreur agressif.

Le maître des forges de Limsa Lominsa avait vu juste. Le colis n'a jamais quitté la cité. Fouillez les paquets à côté du livreur agressif et récupérez le colis adressé à Tataru.

Vous avez trouvé le maillet de Tataru. Retournez au refuge des roches et donnez le colis à F'lhaminn.

Vous avez remis le colis à F'lhaminn, comme convenu. Bien qu'impressionnée par la détermination de Tataru, la belle Miqo'te vous a confié être inquiète pour la sécurité de son amie. Les créatures qui rôdent dans le Mor Dhona sont extrêmement dangereuses, et rester près des portes du hameau ne lui accordera peut-être pas la protection qu'elle espère. Allez à l'endroit indiqué sur votre carte et appelez Tataru en utilisant le mode de discussion Dire.

Vous avez appelé Tataru et avez entendu un cri d'effroi en retour. Retrouvez la mineuse lalafelle avant qu'elle ne se fasse dévorer par le terrible morbol qui la menace !

Vous avez terrassé la répugnante créature. Parlez à Tataru et assurez-vous qu'elle est saine et sauve.

Plus de peur que de mal ! Retournez au refuge des roches et assurez-vous que Tataru est bien rentrée.

Tataru vous a remercié de lui avoir apporté son beau maillet (et accessoirement de lui avoir sauvé la vie). Bien qu'un peu bouleversée par les événements, elle reste déterminée à atteindre son objectif. Elle vous a toutefois promis de ne plus jamais partir en expédition sans protection. Voilà une sage résolution.

Déroulement

  1. Parler à Tataru, au refuge des roches.
  2. Parler à Brithael, à la guilde des forgerons.
  3. /questionner le livreur agressif, à l'Octant.
  4. Récupérer le colis adressé à Tataru.
  5. Donner le colis à F'lhaminn, au refuge des roches.
  6. En mode de discussion Dire, saisir une phrase contenant "Tataru" à l'endroit indiqué.
  7. Sauver Tataru (un Morbol malodorant apparaît).
  8. Parler à Tataru.
  9. Parler à Tataru, au refuge des roches.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Slafborn : Les petits nouveaux me causent bien du souci, mais c'est rien comparé à mam'zelle Tataru. Tous les jours, y a des dizaines et des dizaines d'apprentis héros qui frappent à la porte des Héritiers pour proposer leurs services.
Vu la tronche qu'elle tire ces temps-ci, elle doit en avoir par-dessus la tête des aventuriers. J'sais pas si t'as eu l'occasion de lui parler depuis que t'es revenu au Glas des revenants, mais peut-être que tu devrais essayer de lui remonter le moral. Elle en a bien besoin, à mon avis.

Tataru : Tiens ! Salut, <joueur> ! Qu'est-ce que je peux faire pour vous ?
... Slafborn s'inquiète pour moi ? C-comment il a deviné que... Je savais que je n'étais pas douée pour cacher mes émotions, mais je suis encore plus nulle que je ne le pensais. Bon, puisque c'est comme ça, je n'ai plus aucune raison de faire semblant.
Ne bougez pas, je vais vous montrer mon petit secret.
TADAAAAM !
Qu'est-ce que vous en pensez ? Ça me va pas trop mal, non ? Bien sûr, il ne s'agit pas d'un déguisement. J'ai vraiment commencé à m'initier à l'extraction minière !
Et, croyez-moi, ce n'est pas par plaisir que je fais ça. Non, c'est par n-né... nécessité ! (sanglote)
Depuis que nous avons déménagé au refuge des roches, les Héritiers de la Septième Aube sont devenus une organisation ouverte et transparente.
Nos victoires contre l'Empire nous ont valu une certaine notoriété et de nombreux aventuriers voyagent de loin pour rejoindre nos rangs. Et si j'accueille avec plaisir tous les membres qui souhaitent se battre à nos côtés, il faut bien se rendre à l'évidence...
... NOUS N'AVONS PAS ASSEZ D'ARGENT POUR FAIRE TOURNER LA BOUTIQUE !!!
La neutralité de notre organisation nous oblige à refuser les dons trop importants qui pourraient influer sur nos décisions.
Bien sûr, les Héritiers reçoivent des aides financières des trois grandes nations, et les jumeaux Leveilleur n'hésitent pas à puiser dans leurs fonds personnels pour nous aider... mais ces modestes revenus ne suffisent pas à couvrir nos dépenses quotidiennes.
On nous donne aussi directement du matériel, mais tout est livré à la guilde des aventuriers et immédiatement affecté à l'agrandissement du Glas des revenants. Les temps sont durs, c'est moi qui vous le dis !
Il est de mon devoir d'administratrice de garder les comptes de notre organisation dans le vert ! Vous avez combattu des Primordiaux, eh bien moi je combattrai les créanciers !
C'est pour cette raison que j'ai décidé de devenir mineuse ! Pour mettre toutes les chances de mon côté, je me suis même offert la tenue adéquate, sur mes propres deniers, bien entendu.
Il me tarde de creuser la roche, mais il me manque encore un maillet. J'en ai commandé un à la guilde des forgerons il y a plusieurs semaines déjà, mais il n'est toujours pas arrivé.
<Joueur>, la situation est grave ! Chaque minute qui passe nous rapproche un peu plus de la banqueroute ! Si vous voulez que les Héritiers survivent à la tourmente financière qu'ils traversent, vous devez m'aider !
Foncez à Limsa Lominsa et récupérez mon outil ! Ne vous inquiétez pas, je vous rembourserai vos frais de déplacement... (chuchote) un jour, si je n'oublie pas entre-temps.
Aheum ! Si vous ne me voyez pas en revenant, c'est que je ne pouvais plus attendre. Dans ce cas, donnez mon maillet à F'lhaminn, s'il vous plaît. Réjouissez-vous, <joueur>, bientôt nous serons riches !

Brithael : Hmm... Je ne te connais pas, toi. Si tu veux rejoindre la guilde des forgerons, va voir mon collègue Rand...
... Une commande en retard ? Tataru, tu dis ?
C'est étrange... J'étais persuadé que ce paquet était parti la semaine dernière. Je m'en souviens parce que ce maillet a des fleurs gravées sur la tête. C'est pas tous les jours qu'on me demande de forger un tel objet, tu comprends.
Si tu veux mon avis, les livreurs n'ont pas fait leur boulot sérieusement. Je peux essayer de contacter leur responsable à l'Octant, mais t'auras certainement plus vite fait d'aller le voir toi-même.
Je te préviens, ce type a un tempérament de feu. Il n'aime pas qu'on le dérange dans son travail et encore moins qu'on le questionne. Fais gaffe à toi, un coup de couteau est vite parti.

Livreur agressif : ... Quoi ? Un paquet de la guilde des forgerons !? Qu'est-ce que j'en sais, moi !? J'suis qu'un simple livreur !
... Attends. T'as dit Mor Dhona, c'est ça ? Mon collègue devait faire une livraison au Glas des revenants l'autre jour, mais il est tombé malade et il m'a demandé de m'en occuper à sa place.
... Ah, bordel de couilles de Sahuagin !
Ton colis doit être dans le tas, là. T'as qu'à chercher toi-même. (grommelle)

F'lhaminn : Bonsoir, <joueur>. Tataru m'a tout expliqué. Avez-vous réussi à rrretrouver son maillet ?
Fantastique ! Je vais le garder avec moi jusqu'à ce qu'elle revienne de son expédition minièrrre.
Ah là là, cette Tataru... Quand elle fait quelque chose, elle ne le fait pas à moitié. Le refuge des rrroches ne pouvait rêver meilleure administratrice.
D'un autre côté, je m'inquiète un peu pour elle. Elle m'a promis de ne pas s'éloigner de l'entrée du hameau, mais j'ai peur qu'elle ne tienne pas sa parrrole...
Dites, ça vous dérangerait d'aller aux nouvelles ? Si vous ne la voyez pas près des portes, vous la trouverez sûrement en train de crrreuser près de l'Enchevêtrement. La zone est assez grande, vous aurez peut-être besoin de l'appeler pour attirer son attention.

Tataru : ♪ Un p'tit coup de pioche par ci,
Un p'tit coup de pioche par là,
La lala la la lalaa.
Les Héritiers n'ont pas à s'inquiéter,
Car Tataru est là pour les aider,
Tum tutum tum tum tutuum.
Bientôt nos caisses s'ront remplies,
Et on aura plus aucun souci,
La lala la la lalaa.
Pffou !
... Bon, assez pioché pour aujourd'hui.
Avec un peu de chance, <joueur> a récupéré mon maillet et je pourrai l'utiliser demain. Mon rendement va exploser avec cet outil !
Hi hi hi... Si tout se passe comme prévu, bientôt j'aurai assez d'argent pour me faire livrer des tartes aux groseilles sanguines tous les matins ! Mmmm... j'en salive déjà.
Tiens ? C'est bizarre, j'ai cru entendre crier mon nom...
Aaaaaaah !!!

Tataru : (tremblotte) M-merci, <joueur>. J-j'ai bien cru que j'allais servir d'en-cas à cette affreuse créature...
(tremblotte) J-je ferais mieux de retourner au refuge des roches avant qu'un autre morbol ne fasse son apparition.

Tataru : Merci encore pour votre aide tout à l'heure, <joueur>. Et merci aussi pour le colis. Ce maillet est merveilleux ! Je vais le chérir comme si c'était mon bébé !
Enfin, pour être honnête avec vous, je ne suis pas particulièrement pressée de retourner sur le terrain... J'ai vraiment cru que ma dernière heure était arrivée, c'était horrible.
En tout cas, j'ai bien retenu la leçon... Je ne sortirai plus jamais seule à l'avenir.
Le Glas des revenants regorge d'aventuriers impatients de faire leurs preuves, je n'aurai aucun mal à me constituer une escorte pour mes prochaines expéditions minières. J'espère juste qu'ils accepteront de travailler pour la gloire.