Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

Réduit au silence

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

Le colonel Ryder pense que le marchand à l'origine des émeutes est déjà entré en contact avec les réfugiés de la Cité. Il vous a demandé d'interroger un Hyurgoth répondant au nom de Landebert. Allez dans la rue de perle, au faubourg de Thal, et parlez-lui.

Le colonel Ryder avait vu juste : les réfugiés qui vivent dans les rues d'Ul'dah ont déjà été approchés par le fameux marchand. Alors que vous parliez avec Landebert, l'homme en question a fait son apparition, mais il a immédiatement pris la poudre d'escampette en vous voyant. Allez dans le Thanalan central et retrouvez le marchand suspect avant qu'il ne disparaisse dans la nature !

Vous avez trouvé le marchand et avez commencé à l'interroger. Alors qu'il s'apprêtait à vous donner le nom de son employeur, un assassin lui a décoché une flèche en plein cœur, le tuant sur le coup. Racontez ce qui s'est passé au garde des torches d'acier.

Votre récit a convaincu le garde. Vous voila au-dessus de tout soupçon. Retournez au quartier général des Immortels et faites un rapport au colonel Swift Ryder.

D'après le Colonel, ce crime serait la preuve que certaines personnes sont prêtes à tout pour atteindre leur objectif. Refusant de vous faire courir davantage de risques, il vous a demandé d'abandonner l'enquête.

Déroulement

  1. Parler à Landebert, dans la rue de perle.
  2. Trouver le marchand suspect, dans le Thanalan central.
  3. Parler à la torche d'acier.
  4. Parler à Swift, au quartier général des Immortels.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Swift : Le marchand dont vous m'avez parlé a approché de nombreux réfugiés et j'ai de bonnes raisons de croire qu'il a déjà eu des contacts avec ceux qui vivent dans la Cité.
D'ordinaire, j'aurais demandé à mes hommes de les interroger, mais avec la tension qui règne en ce moment, je ne crois pas que ce soit judicieux.
Vous appartenez aux Immortels, certes, mais vous êtes avant tout un aventurier. Je pense donc qu'ils seront plus disposés à vous écouter.
Je vous conseille d'aller voir Landebert, pour commencer. Ce Hyurgoth connaît beaucoup de monde ici, et il pourra certainement vous renseigner. Vous le trouverez dans la rue de perle, au faubourg de Thal.

Landebert : ... Un marchand qui rassemble des réfugiés ?
Ah, je vois de qui tu veux parler. Il est déjà passé plusieurs fois ici.
Y a pas à dire, cet homme sait vendre sa camelote. Un beau parleur comme on n'en trouve qu'à Ul'dah ! Argent, honneur, liberté, partage, fierté, révolution... Bref, le baratin idéal pour séduire un miséreux qui rêve de prendre sa revanche sur la société.
Maintenant je suis peut-être pauvre, mais je ne suis pas dupe. Ces gens-là n'agissent jamais par altruisme. J'ai tout de suite compris qu'il voulait juste nous utiliser pour arriver à ses fins.
... Pourquoi je n'ai pas prévenu les autorités ?
Hmpf ! T'en as de bonnes, toi ! Même si c'est purement égoïste, cet homme a au moins le mérite de s'intéresser à notre sort. On ne peut pas en dire autant de tout le monde, hein !
Les Immortels pensent qu'en l'arrêtant ils résoudront le problème des émeutes, mais ils se plantent complètement! La révolution est en marche !
Nous continuerons à faire entendre notre voix tant qu'ils ne s'occuperont pas de nous ! Et si nous devons prendre les armes, nous les prendrons !
... Pardon, je n'aurais pas dû dire ça. Les réfugiés ne sont pas des gens violents par nature, mais vu la situation dans laquelle on les a laissés, certains n'ont pas le choix. Je pense que tu peux comprendre.
C'est les Immortels qui t'envoient, je suppose ? C'est bien aimable de ta part d'avoir accepté ce travail. Aucun doute, tu fais ça pour la gloire !
Le marchand que tu cherches ne devrait pas tarder à se montrer. Il passe toujours par ici vers... Tiens ! Quand on parle du loup...
Marchand suspect : Salut, Landebert ! Alors, t'as réfléchi à ma proposition ?
U-un aventurier !? Tu m'as balancé, sale ordure !
Landebert : Il est parti en direction de la porte de Thal ! Ne le laisse pas s'enfuir !

Marchand suspect : Argh ! V-vous m'avez suivi !? Qu... Qu'est-ce que vous me voulez ?
... N-non, vous vous trompez de personne ! J'ai rien à voir avec ces histoires d'émeutes ! Je vous le jure sur la tête de ma défunte grand-mère !
Moi, j'ai juste rassemblé des réfugiés mécontents des efforts uldiens, et je leur ai donné des armes. Rien de plus !
J'ai pas fait ça par plaisir. J'avais des ordres clairs et précis ! Vous devez me croire !
... P-pour qui je travaille ? Euh, eh bien... Comment dire...? Je me souviens plus de son nom... Ça commence par un P... ou un Z ? Laissez-moi réfléchir...
... Ouaah ! Pas taper, pas taper !
J-je viens de me souvenir !
Si mon patron apprend que j'ai cafté, je vais avoir de gros problèmes... C'est qu'il s'agit d'une personne assez connue, voyez-vous. Elle appartient au célèbre...
Torche d'acier : Qu'est-ce qui se passe ?
Par l'enfer !
Préviens tout de suite le quartier général !

Torche d'acier : Ne vous inquiétez pas pour la dépouille de cet homme, les torches d'acier la transporteront à l'église de saint Adama Landama où elle sera inhumée. Vous avez assisté à la scène, n'est-ce pas ? Pourriez-vous me décrire les événements qui ont précédé le meurtre, s'il vous plaît ?
... Il s'agit sans aucun doute du travail d'un assassin, et d'un excellent qui plus est.
Merci pour votre témoignage, aventurier. Vous êtes libre de circuler.

Swift : Ah, j'attendais votre retour avec impatience. Avez-vous de nouvelles informations sur le marchand ?
... Ils l'ont tué pour l'empêcher de parler! Ces scélérats sont sans pitié !
Cet assassinat est la preuve que des personnes sont prêtes à tout sacrifier pour protéger leur secret, et il se peut que vous soyez dans leur ligne de mire désormais.
Vous m'en voyez profondément désolé, mais je vais vous demander d'abandonner cette enquête. Il est absolument hors de question que je vous laisse courir davantage de risques.