Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

Manque de veine

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

Il paraît que Wystan, un jeune marchand ambitieux de Lance-pierre, recrute des aventuriers compétents pour protéger son équipe de prospecteurs. Allez le trouver à l'auberge le Coffre et le Cercueil pour lui proposer vos services.

Wystan a déjà trouvé des hommes pour assurer la sécurité de son équipe, mais il vous a demandé de convaincre un groupe d'enfants de ne plus l'attendre et de rentrer chez eux, à Lance-pierre. Offrez les biscuits au gingembre que Wystan vous a remis pour convaincre les enfants de s'en aller.

Vos gentilles paroles et vos biscuits croustillants ont convaincu les enfants de rentrer à Lance-pierre. Faites savoir à Wystan que tout s'est passé comme il l'avait prévu.

Pendant votre conversation, un des soldats des lames de cuivre engagés pour protéger l'équipe a fait irruption en criant que la veine d'argent avait été découverte. Wystan s'est précipité sur le site pour constater de ses propres yeux, tout en vous invitant à le suivre.

Votre confrontation avec les lames de cuivre a été interrompue par un mystérieux mage masqué qui a lancé un golem d'argile contre vous. Dans la bataille chaotique qui s'ensuivit, vous êtes parvenu à terrasser la créature.

Quelques instants avant que Thancred fasse irruption sur les lieux. Sa présence a provoqué de nouvelles visions que vous n'êtes pas capable d'expliquer. Vous aimeriez chercher des réponses à vos questions, mais il n'y a pas de temps à perdre. Retournez à l'auberge le Coffre et le Cercueil pour parler à Wystan.

Wystan est conscient qu'il a provoqué la colère de Lolorito, qui cherche à l'éliminer coûte que coûte. La veine d'argent, les lames de cuivre et le golem d'argile faisaient tous partie du plan du puissant magnat. Le marchand a promis de faire le nécessaire pour cacher votre implication dans l'incident et vous a suggéré d'aller trouver Momodi, aux Sables mouvants, pour obtenir plus d'informations.

Momodi vous a confirmé que Wystan n'a plus d'avenir à Ul'dah, mais elle vous a également assuré que personne n'est au courant de votre présence dans les ruines lors des événements. Bien que de nombreuses personnes vous qualifieraient d'inconsciente, Momodi vous a félicité pour votre courage et votre générosité lorsque vous êtes venu en aide à Wystan. En récompense, elle vous a accordé l'accès à une chambre au Sablier et la permission d'accepter des mandats de guilde.

Déroulement

  1. Parler à Wystan.
  2. Donner des biscuits aux 4 enfants.
  3. Parler à Wystan.
  4. Parler à Wystan aux ruines de Sil'dih.
    • Vous entrez dans une instance limitée au niveau 13 dans laquelle il faut affronter un golem d'argile de niveau 10.
  5. Parler à Wystan à l'auberge le Coffre et le Cercueil.
  6. Parler à Momodi.

Note : Cette quête débloque l'accès aux recommandations ainsi qu'à la chambre d'auberge.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Zuzumeda : Ah, vous êtes cet aventurier si serviable dont on entend tant parler ces derniers temps ! J'ai eu vent d'une rumeur intéressante, voulez-vous l'écouter ?
Il se dit qu'une abondante veine d'argent vient d'être découverte dans les ruines de Sil'dih, au sud-ouest d'ici.
Curieusement, personne ne semble au courant de la nouvelle aux Bons filons. Et au moment où je vous parle, un jeune marchand parti de rien, et de Lance-pierre, s'il vous plaît, est sur le point de passer à l'action pour se l'approprier !
Wystan, c'est son nom, est très ambitieux. Il a l'intention de s'approprier l'exclusivité des droits d'exploitation du site, et son grand projet serait d'utiliser l'argent gagné pour s'attirer les bonnes faveurs du sanctuaire de Milvaneth.
Les disciples de Nald'thal ne prennent en compte que les opinions des plus riches lorsqu'ils rédigent les lois uldiennes. Si vous voulez que votre voix soit entendue, vous avez intérêt à préparer un joli pactole.
Le seigneur Lolorito, par exemple, couvre lui-même de gils les occultistes depuis bien longtemps. Il paraît qu'il met personnellement au point de nouvelles lois pour ruiner ses concurrents et protéger ses intérêts.
Si Wystan pense pouvoir tenir tête au Cartel des Scorpions, j'ai bien peur qu'il ne tombe de très haut... Quoi qu'il en soit, à l'heure qu'il est, il doit déjà être en train d'assembler une équipe pour inspecter le site.
Il se trouve très certainement à l'auberge le Coffre et le Cercueil, en train de recruter des aventuriers compétents pour escorter ses prospecteurs.
Warin m'a dit que vous cherchez du travail. Que diriez-vous d'aller à la rencontre de Wystan et de vous porter volontaire pour son expédition ?

Wystan : Tu es ici pour rejoindre mon équipe ? Désolé, mais tu arrives trop tard.
Quelques soldats des lames de cuivre à la recherche d'argent facile sont venus se porter volontaires, et le groupe est déjà en route pour les ruines.
Mais je sais bien que les temps sont durs et que ce n'est pas facile de trouver du travail en ce moment. Si tu veux, j'ai quelque chose d'autre à te proposer.
Ces enfants à l'extérieur de l'auberge... Ils sont de Lance-pierre, et j'ai pour habitude de m'occuper d'eux lorsque j'ai les mains libres. Du coup, ils se sont mis à me suivre partout, même lorsque je leur interdis.
Je n'ai vraiment pas le temps de m'occuper d'eux maintenant, car je dois absolument trouver cette veine d'argent. Peux-tu aller leur donner ces biscuits au gingembre et les convaincre de rentrer chez eux ?

Enfant misérable : Je ne bougerai pas d'ici ! J'ai trop faim pour marcher, donc vous allez devoir me porter !
Oh, un biscuit ! Bon, si c'est Wystan qui veut que je rentre, très bien... Mais la prochaine fois, je veux deux biscuits !

Enfant misérable : Wystan est toujours gentil avec nous ! Moi, je l'aime beaucoup.
C'est pour moi ? J'ai envie de le manger, mais je serai triste quand j'aurai fini... Je crois que je vais le garder pour l'instant.
Dites merci à Wystan, et... dites-lui aussi que je suis désolé.

Enfant misérable : Mais Wystan joue toujours avec nous ! Pourquoi il ne vient pas, aujourd'hui ?
Génial, un biscuit au gingembre ! Je vais rentrer à la maison tout de suite pour le partager avec mon petit frère.

Enfant misérable : J'adore jouer avec Wystan. Quand on est avec lui, personne ne nous embête.
Wystan se fait du souci pour nous ? Je ne veux pas qu'il s'inquiète... Je vais être une bonne fille et rentrer à la maison.

Wystan : Merci, aventurier. J'aimerais pouvoir faire tellement plus pour ces petits... Lance-pierre n'est pas un endroit pour eux.
Pour tout vous dire, je n'ai pas eu une jeunesse heureuse, moi non plus. Je n'ai pas eu de quoi manger à ma faim, ni de quoi étudier ou travailler... par contre, j'ai eu tout le mépris de ceux qui étaient privilégiés.
Et depuis le Fléau, après tout ce qui est arrivé... pour nous réfugiés, être forcés de vivre en dehors des Cités, comme les hommes-bêtes, est le pire des déshonneurs.
Il paraît qu'à Ul'dah, avec assez d'argent, on peut changer les lois. Eh bien je vais commencer par faire fortune, puis je dicterai mes propres règles.
Je vais acheter les droits d'exploitation et lancer ma propre société d'extraction minière ! J'emploierai les autres réfugiés et leur donnerai le travail dont ils ont tant besoin.
Les autres compagnies et les scélérats qui les dirigent amassent des profits indécents pendant que les gens comme nous souffrent. Mais ils sont si orgueilleux qu'ils se perdent dans leur suffisance... C'est là une opportunité en or pour nous.
Et nous n'allons pas manquer de la saisir, aventurier. Pour retrouver notre dignité, et notre place à l'intérieur des murs des Cités.

Lame de cuivre : La veine, on l'a trouvée ! Wystan, vous devez venir voir ça !

Wystan : Déjà !? C'est parfait, mettons-nous en route tout de suite !
Tu devrais venir, toi aussi ! Tu pourras être témoin d'un moment historique !

Lame de cuivre : Par Thal ! Une veine inexploitée, au beau milieu des ruines d'une Cité ? Il faut vraiment être le dernier des imbéciles pour croire à une histoire pareille !
Qu'est-ce que tu croyais ? Que tu allais t'enrichir et t'attirer les faveurs de l'Ordre de Nald'thal ? Tu crois que tu es le premier insensé à essayer de berner le Cartel ?

Wystan : L-le... Cartel ?

Lame de cuivre : Hahaha, cet idiot a enfin compris !
Ça alors, on dirait qu'il te reste encore quelques amis, Wystan ! Malheureusement pour toi, c'est pas ce qui va te sauver, hahaha !

Mage masqué : Ô essences primitives de la création ! Invoquez un esprit dans ce vide impur ! Apparais devant moi, créature de l'abîme !

Lame de cuivre : Qu'est-ce que c'est que ce charabia ? Qui que ce soit, montre-toi !
Ça faisait pas partie du plan ! Bon sang, Lolorito veut nous tuer, ou quoi !?

??? : Quelle force incroyable ! Qui peut-il bien être...? Certainement pas un aventurier ordinaire.
Qu'il ait pu défaire un golem en est une preuve suffisante...
Mince, on dirait que j'arrive après la fête.
Je vois que vous n'avez pas eu besoin de mon aide, cette fois-ci.

Thancred : J'aimerais composer une ballade en votre nom, mais je crains de ne trouver les mots pour faire honneur à votre beauté.

Jeune femme joyeuse : Oh, vous alors !

Thancred : J'ai entendu des hommes dire que la beauté d'une fleur peut faire naître l'amour dans un cœur, mais je n'y avais jamais vraiment cru jusqu'à ce que je vous rencontre, mes roses du désert.

Marchand bronzé : Il paraît qu'ils ont attaqué une autre caravane...

Camelot occupé : C'est pas bon pour nos affaires... Qu'est-ce qui peut bien prendre aux Amalj'aa ?

Thancred : Une autre attaque, hein... Je parie que cette caravane transportait des cristaux.
S'ils ont vraiment l'intention d'invoquer un Primordial, nous devons agir, et vite.

Jeune femme joyeuse : Vous venez, mon amour ?

Fille dynamique : Vous ne feriez pas attendre une demoiselle, n'est-ce pas ?

Thancred : Les Douze m'en préservent !
Alors dites-moi, où deux jolies demoiselles comme vous vont passer la nuit, ce soir ?

Thancred : À ce rythme, les céréales auront bientôt plus de valeur que l'or.
Des récoltes faméliques, à travers tout Éorzéa...
Cela prouve que Dalamud est en train de perturber l'ordre de la nature.
Le flot éthéré qui parcourt la planète est en train de s'affaiblir, et la terre commence à s'appauvrir...
C'est la raison pour laquelle des êtres contre nature comme les Primordiaux sont apparus.
Mais il ne faut pas abandonner maintenant, pas tant qu'il reste un espoir.
Louisoix saura quoi faire. Tout ce que nous devons faire, c'est avoir foi en son jugement.
Une véritable merveille de la technologie sharlayanaise... On croirait pouvoir toucher l'éther.
Concentre-toi Thancred. Les Héritiers comptent sur toi, ce n'est pas le moment de leur faire faux bond.
Crois en toi... Aie confiance, tu peux le faire.
Hmmm... La perturbation du flux éthéré est encore récente.
L'Arbre du Sultan ? Peut-être que Papashan en saura quelque chose.

??? : Ils n'y sont pas allés de main morte... Vous pouvez marcher ?
C'est moi. J'ai bien peur que notre homme se soit échappé... Le Général ? Très bien.
Si on m'avait dit que je vous trouverais au centre d'une perturbation éthérée... La vie est décidément pleine de surprises.
Sois prudent mon ami. À entendre les soldats des lames de cuivre qui se sont enfuis, le plan que tu viens de déjouer était assurément l'œuvre du seigneur Lolorito.
Les ennemis de la Sultane se montrent plus audacieux de jour en jour, et je soupçonne qu'ils bénéficient d'une aide extérieure.

Wystan : Merci, <joueur>. Si tu n'avais pas été là, ces scélérats nous auraient sûrement massacrés jusqu'au dernier.
J'ai quelque chose à te demander, mais nous ne sommes pas en sécurité dans cet endroit.
Retrouve-moi plus tard à l'auberge le Coffre et le Cercueil, d'accord ? Surtout, sois prudent.

Thancred : Je vais accompagner Wystan et ses hommes. Ils ont besoin de protection, et moi de davantage d'informations.
Oh, mais où sont donc passées mes manières? Je ne me suis même pas présenté. Mon nom est Thancred, je suis un humble chercheur qui passe ses journées à étudier le flux éthéré dans le Thanalan.
C'est un immense honneur que d'avoir fait votre connaissance. J'espère que nous aurons bientôt l'occasion de nous rencontrer dans des circonstances plus favorables.
Au fait, nous sommes-nous déjà...?
Non, ce n'est rien. Au plaisir de vous revoir, <joueur> !

Wystan : Que les Douze vous bénissent, mon ami. Vous avez risqué votre vie pour sauver la mienne et celle de mes compagnons.
Trahis par les soldats censés assurer notre sécurité... Comment ai-je pu faire confiance à ces hommes ?
Les lames de cuivre sont dévouées corps et âme à Lolorito. J'aurais dû mettre en doute leurs intentions dès le début.
Leur a-t-il vraiment ordonné de me tuer, moi, un simple marchand, seulement parce que j'ai publiquement exprimé mon intention de changer des lois ?
Quel homme sans pitié ! Et dire qu'il s'est servi de ce monstre pour supprimer ses propres alliés...
Je crois que je vais abandonner mes projets et chercher une nouvelle vie. En restant à Ul'dah, je signe mon arrêt de mort.
Mes associés, mes amis... qui sait, peut-être que même les enfants de Lance-pierre seront en danger si je ne disparais pas immédiatement. Quant à toi, si Lolorito apprend que tu es mêlé à tout ça, tu risques de devenir sa prochaine cible.
Je vais parler avec les autres et m'assurer que ton implication dans cette histoire ne s'ébruite pas. Pour l'instant, je te conseille de rendre visite à Momodi, la tenancière de la taverne des Sables mouvants.
Elle a un point faible pour les aventuriers et elle sera sûrement ravie de t'aider. Elle devrait aussi pouvoir t'en dire plus sur la relation entre le Cartel des Scorpions et les lames de cuivre.
Ne perds pas de temps, mon ami. Les espions de Lolorito sont peut-être déjà sur tes traces.

Momodi : Sois tranquille, <joueur>. Vous n'avez rien à craindre, personne ne sait que vous vous trouviez dans les ruines.
Wystan, lui, est un véritable paria, maintenant. Il est allé marcher sur les plates-bandes de la mauvaise personne...
Le seigneur Lolorito, président de la Firme du commerce de l'Aldenard oriental, généreux bienfaiteur de l'Ordre de Nald'thal, mais aussi membre éminent du Cartel des Scorpions.
Il n'a jamais rien laissé au hasard pour se retrouver dans la position qui est la sienne aujourd'hui.
Rien ne lui fait peur, même pas tuer ses propres hommes.
Même si les lames de cuivre avaient su ce qui allait se passer, il leur aurait été impossible de refuser un ordre de leur plus important donateur.
Que tout cela ne vous donne pas une mauvaise image d'Ul'dah, <joueur>. Même si quelques personnes sont prêtes à tout écraser sur leur passage, nous sommes pour la plupart des gens humbles aspirant à devenir heureux.
Certains ici diraient que vous avez perdu la tête, en risquant de cette façon votre vie pour un homme à abattre.
Mais je suis persuadée que vous avez fait quelque chose de bon, <joueur>. Et pour ça, vous avez tout mon respect.
Vous avez traversé de nombreuses épreuves, ces derniers temps. Que diriez-vous de prendre un peu de repos ?
Je vais demander au personnel du Sablier de préparer une chambre pour vous. Lorsque vous aurez envie de l'utiliser, il vous suffira de vous adresser à Otopa Pottopa.
Et quand vous serez d'aplomb, réfléchissez à accomplir quelques mandats de guilde, voulez-vous ?
Nous recevons de nombreuses requêtes des établissements locaux recherchant des aventuriers pour divers travaux. Cela pourrait être un bon moyen pour vous de gagner quelques gils.
Eustace pourra vous donner davantage de renseignements à ce sujet, donc n'hésitez pas à vous adresser à lui si vous en avez besoin.