Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

Le retour des Poings divins

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

Afin de compléter son entraînement, Hamon veut que vous l'affrontiez une fois de plus. Rejoignez-le à l'Oasis oubliée, dans le désert de Sagolii.

Avant de commencer le combat, HAmon vous propose d'abattre cinq vers des sables qui vivent au sud de l'Oasis oubliée pour vous échauffer.

Vous avez vaincu cinq vers des sables comme vous l'avait demandé Hamon. Retournez le voir à l'Oasis oubliée.

Juste au moment où vous aviez terminé votre combat d'entraînement avec maître Hamon, Chuchuto est arrivée pour le prévenir que Weggfarr était revenu à Ul'dah et demandait que le duel ait enfin lieu. Rendez-vous à l'allée d'émeraude, où attend l'odieux maraudeur.

Ayant retrouvé ses anciens réflexes, Hamon "Poings divins" a une fois de plus fait mordre la poussière à Weggfarr. Ce dernier, refusant d'accepter sa défaite, s'est servi d'une substance appelée "pluton" pour décupler ses forces et vous a attaqués. Aidés cette fois-ci par Rurukuta, vous avez réussi à vaincre Weggfarr et ses hommes de mains. Retournez à la guilde des pugilistes, où vous attend Hamon.

Hamon vous a dit que c'était en grande partie grâce à votre aide qu'il avait pu vaincre son ancien rival et sauver sa guilde. Reconnaissant ses erreurs passées, Rurukuta a annoncé son intention de se lancer dans un voyage initiatique en espérant un jour émuler son maître. Hamon vous a demandé de continuer votre entraînement, souhaitant qu'un jour vous deveniez aussi une légende vivante du pugilat.

Déroulement

  1. Parler à Hamon, à l'Oasis oubliée.
  2. Abattre 5 vers des sables.
  3. Faire un rapport à Hamon.
  4. Parler à Weggfarr, dans l'allée de rubis.
  5. Parler à Hamon.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Hamon : Ho ho ho ! Te voilà, <joueur>. Je tiens encore à te remercier d'avoir placé les mannequins d'entraînement l'autre fois. Je les ai tous trouvés et je les ai mis en pièces... et grâce à toi, j'ai bien failli me faire tuer plusieurs fois.
En tout cas, ça m'a servi, et je me sens beaucoup plus fort qu'avant. En fait, je crois bien ne plus être très loin du formidable pugiliste que j'étais dans ma jeunesse. Tout ce dont j'ai besoin désormais, c'est d'un combat d'entraînement... contre toi, <joueur> !
Nous allons faire ça dans le désert de Sagolii, à un endroit connu sous le nom de l'Oasis oubliée. Tu vas voir, on y trouve les Miqo'tes les plus charmantes de tout Éorzéa ! J'ai hâte de revoir leurs gracieux déhanchés ! Ho ho ho !

Hamon : La vue de ce paysage me rend nostalgique tout d'un coup. Ces dunes de sables qui continuent à l'infini, l'eau claire qui rafraîchit les jambes... sans parler de ces jeunes femmes légèrement vêtues qui gloussent et batifolent tout autour...
Mais il y a une chose que mon corps a oubliée, c'est la vivacité des combinaisons qui m'ont valu le surnom de “Poings divins”.
C'est pour retrouver ces sensations que je t'ai demandé de venir ici et de faire un combat d'entraînement avec moi, <joueur>. Mais avant de commencer, tu vas t'échauffer.
Va à travers les dunes au sud d'ici, et abats cinq vers des sables. Reviens me voir quand ça sera fait.
Comment ? Tu te demandes pourquoi je ne vais pas m'échauffer, moi aussi ? Rassure-toi, j'ai fait ça avant que tu n'arrives ici.
Ho ho ho ! Comme tu vois, j'ai pris de l'avance sur toi. Allez, dépêche-toi d'aller t'occuper de ces vers des sables !

Hamon : Je vois à la sueur qui coule sur ton front que tu as fini de t'échauffer sur les vers des sables. Parfait ! Nous allons pouvoir passer à notre combat d'entraînement, maintenant.
Grâce à toi, j'ai recouvré en grande partie les forces que j'avais dans ma jeunesse, et je suis sûr que je pourrais vaincre presque n'importe quel adversaire.
Seulement, pour gagner contre Weggfarr, je dois absolument retrouver les réflexes qui me permettaient d'enchaîner les coups à la vitesse de l'éclair. J'ai donc besoin que tu me lances des séries d'attaques aussi rapides que possible, <joueur> !

Hamon : Ouf... ouf... Cette fois... je crois que c'est bon...!
J'ai retrouvé cet esprit combatif qui me permettait de ne jamais plier sous les coups, et d'en rendre dix fois plus que l'on m'en donnait !
Merci, <joueur> ! Tes combinaisons d'attaques aussi vives que l'éclair m'ont aidé à redécouvrir ces anciennes sensations ! Oui, je me rappelle de tout maintenant !
Chuchuto : Maître, maître ! Weggfarr... il est revenu à Ul'dah ! Il exige que vous veniez le combattre... immédiatement !
Hamon : Ça ne pouvait pas tomber mieux. Je vais aller affronter Weggfarr et mettre un terme à toute cette histoire. Il va être le premier à apprendre que Hamon “Poings divins” est de retour !

Weggfarr : Oh, quelle surprise ! Je m'attendais pas à ce que tu viennes aussi vite, Hamon. À vrai dire, j'étais plutôt sûr que tu choisirais de te cacher. Tu veux vraiment m'affronter ? J'te demande parce que j'ai quand même des scrupules à frapper un vieux chnoque.
Hamon : Rassure-moi, Weggfarr, tu n'essaies pas de te débiner...? Après tout, c'est toi qui as insisté pour que nous fassions ce duel. Mais si tu le désires, je ne vois aucun inconvénient à t'épargner une nouvelle humiliation en public.
Spectateur excité : Hé, vous avez vu, c'est Hamon “Poings divins” ! Il va faire la démonstration de ses combinaisons de coups légendaires !
Spectatrice bouillonnante : Quoi !? Il va faire ça là, dans la rue !? Ouah, je ne manquerais ça pour rien au monde !
Weggfarr : Bouahahaha ! J'ai l'impression que l'âge t'a aussi ramolli la cervelle, grand-père !
Si tu souhaites tellement souffrir, c'est pas moi qui vais t'en empêcher ! Dis-toi bien qu'il sera trop tard quand ta tête se détachera de tes épaules !
Hamon : Comme au bon vieux temps... hein, Weggfarr ?
Foule extatique : Ouaaah !!
Spectateur excité : Hé, vous avez vu quelque chose !? Parce que c'est allé beaucoup trop vite pour moi, là ! Mais comment il a fait !?
Weggfarr : Non ! C'est pas possible ! Ce vieillard sénile ne peut pas m'avoir battu !!
Hé, ramenez vos fesses par ici, bande de bons à rien !
Cette substance, c'est ce que j'appelle le pluton !
Juste une bouffée, et mon corps devient aussi dur que l'acier ! Même les lames peuvent pas me blesser !
Hamon : Hmpf, espèce de mauvais perdant...
Chuchuto : Rurukuta !? M-mais pourquoi...?
Rurukuta : Parce que j'ai horreur des lâches.
Weggfarr : Bouahahaha ! Faites vos prières, espèces de moucherons !
Mêmes vos mères vous reconnaîtrons pas quand j'en aurai fini avec vous !

Chuchuto : Ouf...! Maître... Vous avez réussi ! Je savais que vous gagneriez !
Rurukuta : Maître...
Hamon : Non, Chuchuto, ce n'est pas moi qui ai gagné, mais nous tous.
Garçon ravi : C'était génial ! Les pugilistes ont littéralement balayé le trottoir avec ces sales énergumènes !
Vieillard joyeux : Mes amis ne me croiront jamais quand je leur dirai ce que j'ai vu !
Hamon : Bon, on a plus rien à faire ici. Rentrons à la guilde.

Hamon : Je tiens à te remercier encore, <joueur>. C'est vraiment grâce à toi que j'ai pu retrouver ma combativité et mes anciens réflexes.
Et puis, Rurukuta est revenu parmi nous, et Chuchuto a de nouveau le sourire.
Rurukuta : Je... je suis vraiment désolé, maître. Je vous assure que je ne retournerai pas avec les Alacrán. Non, je vais plutôt me lancer dans un voyage initiatique, et essayer de devenir un grand pugiliste comme vous.
Chuchuto : Comment !? Tu nous quittes déjà, alors que tu viens juste de rentrer...? J'imagine qu'il n'y a rien que je pourrais dire qui te fera changer d'avis. Mais si d'aventure tu avais besoin de quelqu'un pour t'entraîner, tu seras toujours le bienvenu ici, Rurukuta.
Hamon : Ho ho ho ! Tu as raison, mon garçon. Profite de tes jeunes années pour découvrir le monde et poursuivre tes rêves. Quoi que tu fasses, je serai fier de toi.
Quant à toi, <joueur>, je dois t'avouer que tes combinaisons de coups sont phénoménales à voir... et douloureuses quand on les encaisse. En m'aidant à m'entraîner, tu es devenu toi aussi un pugiliste hors pair.
Je crois qu'il est temps que je te transmette la technique secrète qui m'a permis de gagner un grand nombre de combats dans ma jeunesse.
Je lui ai donné le nom de “Démolition”. Elle s'utilise lorsque tu es dans la posture du coeurl, et permet d'enchaîner une série de coups de poing et de coups de pied qui enverront ton adversaire au tapis.
Tu es maintenant très fort, <joueur>, mais tu as encore beaucoup de chemin à parcourir, et d'épreuves à surmonter pour atteindre mon niveau.
Mais quels que soient les défis qui se présenteront à toi, je suis persuadé que tu réussiras à les relever, car tu possèdes déjà les réflexes d'un grand pugiliste.
Tant que tu garderas la même combativité en toi, il n'y a rien que tu ne pourras pas accomplir. Crois-moi, j'en suis la preuve vivante.
Va donc de l'avant, mon jeune ami, et bâtis ta propre légende avec tes poings !