Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

Le cycle de la vie (épopée)

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

Si les esprits de la forêt ont probablement déjà prévenu Kan-E-Senna de votre exploit, celle-ci appréciera certainement que vous lui fassiez votre rapport en personne. Retournez à Gridania et parlez à la druidesse imperturbable à l'autel de Nophica pour accéder à la chaire du lotus.

Vous avez décrit en détail votre rencontre avec le Primordial de la foudre à Kan-E-Senna. Les paroles de la divinité ont profondément résonné en elle. Pour l'oracle, il ne ait aucun doute que les ténèbres qui se cachent dans les âmes des humains sont la source de tous les troubles qui agitent Éorzéa. Vous quittez la chaire du lotus en laissant la dirigeante seule face à ses doutes... Parlez à présent à Papalymo.

Contrairement à Kan-E-Senna, Papalymo s'est félicité de la tournure des événements. Retournez à présent au refuge des roches où Minfilia vous attend.

Urianger pense qu'il serait possible de renvoyer de façon permanente les Asciens vers la mer des étoiles. Pour cela, il faudrait mettre au point un système permettant de piéger leur âme au moment où elle quitte son hôte. Si cette technique s'avère efficace, les Héritiers pourraient définitivement venir à bout de cette menace.

Déroulement

  1. Parler à Kan-E-Senna, à la chaire du lotus.
  2. Parler à Papalymo, à l'autel de Nophica.
  3. Parler à Minfilia, au refuge des roches.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Envoyé de l'Ordre : Je suis persuadé que les esprits de la forêt ont déjà informé Kan-E-Senna de vos exploits, mais elle appréciera certainement que vous lui fassiez un rapport en personne.
Retournez à Gridania et allez à la chaire du lotus. La druidesse de l'autel de Nophica vous conduira jusqu'à l'Oracle. Prenez bien soin de vous et n'oubliez pas de vous reposer un peu.

Kan-E-Senna : Le messager de l'Ordre m'a expliqué ce qui est arrivé dans les Terres sylphes.
Je n'imaginais pas que vous devriez affronter Ramuh... Quel soulagement pour moi de vous voir revenir en vie.
... Le Primordial de la foudre vous a dit cela ?
Il a probablement raison quand il dit que les ténèbres de nos âmes sont la source de troubles incessants...
La tension de la situation dans la plaine de Carteneau, les émeutes de réfugiés qui ont commencé à Ul'dah et s'étendent petit à petit aux autres régions...
Depuis la victoire contre l'Empire, Éorzéa semble plus divisée que jamais. Les démons qui nous habitent se renforcent et les conflits se multiplient.
Le besoin de reconstruire après le Fléau se faisant de moins en moins sentir, les gens perdent le sentiment d'avoir un objectif commun.
C'est pour cela que nous devons absolument garder une même volonté et vivre unis dans cette nouvelle ère.
Éorzéa doit se constituer en grande compagnie... Voilà ce dont nous avons besoin pour que les hommes puissent s'entendre de nouveau entre eux, que les frontières qui nous séparent disparaissent.
Je tiens à vous remercier, vous et les Héritiers de la Septième Aube, au nom du peuple gridanien.
Vous avez fait beaucoup pour nous. Je ne l'oublierai pas.
Bien que le Primordial Ramuh se soit apaisé, il continue de souffler un vent néfaste dans Sombrelinceul...
Ô esprits de la forêt... Dites-moi ce que l'avenir nous réserve...

Papalymo : Eh bien, ce fut un travail intense et harassant. Je pensais que nous pourrions régler le problème par la seule discussion, mais j'étais trop optimiste...
Enfin, tout ce qui compte, c'est que tu sois arrivé à gagner la confiance du Seigneur de la forêt... et que tu sois sain et sauf, bien entendu !
J'ai cru comprendre qu'Urianger avait fait une découverte importante en t'observant combattre le Primordial. Je propose que nous retournions au refuge des roches et que nous fassions le point avec lui et Minfilia.

Minfilia : Papalymo m'a appelée pour m'annoncer la bonne nouvelle. Mes félicitations, <Joueur>. Tu as fait de l'excellent travail, comme d'habitude.
Pendant ton absence, j'ai reçu un document qui devrait t'intéresser. Je t'en dirai plus long après. Pour l'instant, j'aimerais qu'on se concentre sur quelque chose de plus urgent.
Urianger a fait une découverte capitale qui pourrait nous permettre de vaincre définitivement les Asciens. J'ai fait appeler tes camarades pour qu'on en discute tous ensemble.
Bien, je crois que tout le monde est là.
Urianger, vous pouvez commencer.
Urianger : Cet Ascien vêtu de blanc qui est apparu au refuge des sables, Elidibus...
Ses propos nous ont permis de savoir que les êtres comme lui ne sont pas touchés par la mort, autrement dit, les Asciens sont immortels.
Minfilia : Depuis cet incident, Urianger et moi avons cherché un moyen d'annihiler définitivement ces êtres.
Urianger : Et enfin, après un long périple, nous avons trouvé un moyen pour chasser ces ombres...
Lors de l'invocation de Léviathan, le chef suprême des Sahuagins était devenu invincible pendant quelques instants.
J'ai analysé les mouvements de l'éther que Y'shtola avait mesurés à cette occasion.
Y'shtola : Les perturbations éthérées étaient presque tangibles. C'est ce qui m'a conduite à utiliser mon éthérimètre.
Urianger : J'ai pour ma part suivi le combat contre Ramuh. J'en ai profité pour vérifier les flux d'éther lorsqu'un Primordial est vaincu.
Minfilia : Pour mieux vous expliquer, je vous propose de revoir comment cette énergie se forme et transite.
Lorsqu'un être vivant s'éteint dans notre monde physique, l'éther de son âme est libéré et retourne vers le monde éthéré.
Il revient ensuite ici, donnant naissance à une nouvelle vie.
Urianger : L'essence vitale s'évanouit, puis rejoint la mer des étoiles. C'est le cycle de la vie que les Dieux ont créé.
Dans cette étendue stellaire, il y a notre monde, et aussi d'autres, superposés ou juxtaposés... L'éther y circule, tout comme la vie...
Minfilia : Les Primordiaux sont toutefois une exception. Ils se nourrissent de cristaux formés par l'éther du sol, ce qui leur permet de prendre forme ici. Leur corps est donc constitué d'énergie éthérée...
C'est pour cela que cette énergie retourne à la terre lorsque nous triomphons d'eux. Nous pensons néanmoins que leurs âmes vont elles vers le monde éthéré.
Urianger : Les prières des hommes-bêtes appellent ces divinités depuis la mer des étoiles, et les cristaux deviennent leur chair...
Minfilia : ... Cependant, le don d'immortalité des Asciens défie ces deux lois.
Y'shtola : Je me souviens avoir vu le chef des Sahuagins se changer en un nuage d'éther après que l'Amirale lui a tiré dessus. Il a ensuite pris possession du corps d'un de ses semblables.
Urianger : Un être corporel dont l'âme ne disparaît pas à sa mort...
Thancred : C'est donc ça, ce don d'éternité... Celui qu'avait reçu le chef sahuagin ? Mais que se passerait-il alors, s'il n'y avait pas de nouveau corps pour accueillir cette âme ?
Minfilia : Retourner au monde éthéré est synonyme de mort. J'imagine donc que ces êtres invulnérables ne rejoignent pas ce lieu.
Urianger : Ils fuient... ouvrant un sombre chemin au large de la mer des étoiles.
Minfilia : Oui, autrement dit, nous pensons qu'ils se réfugient dans un endroit, une sorte d'interstice entre les mondes physique et éthéré.
Les Asciens avaient pris le contrôle de Thancred en utilisant un cristal des ténèbres. C'est peut-être ce qui sert de porte vers l'espace où ils se cachent.
Thancred : Je garde un très mauvais souvenir de tout ceci...
Minfilia : Thancred...
Urianger : Voilà ce que nous avons découvert à l'issue de longues recherches...
Y'shtola : Malgrrré le pouvoir qu'il avait acquis, le chef sahuagin ne possédait pas de cristal des ténèbres... Ça expliquerait pourquoi son éther a été absorbé par Léviathan.
Dans ce cas, il nous suffirait de piéger l'âme des Asciens lorsque nous les terrassons...
Urianger : Exactement. Vos facultés de déduction m'impressionneront toujours, Y'shtola.
Une fois privée de son corps, une âme ascienne pourrait être enfermée dans une prison d'éther... Une lame éthérée serait alors en mesure de la briser, et l'Ascien retournerait ainsi vers la mer des étoiles.
Minfilia : J'ai du mal à imaginer comment nous allons pouvoir procéder concrètement.
Mais je suis convaincue qu'il y a un moyen de mettre en œuvre cette idée. Tout ce que nous avons à faire, c'est de découvrir lequel.
Urianger : Je vais m'entretenir à ce sujet avec les sages de Sharlayan.
Minfilia : Merci, Urianger.
Urianger : Minfilia... Au sujet des Élèves de Baldesion, un groupe de savants sharlayanais se dirige actuellement sur place pour savoir ce qu'il s'est passé.
Ils vous contacteront s'ils découvrent quelque chose. Le mieux que nous puissions faire pour le moment, c'est attendre... et prier.
Minfilia : Vous avez raison, Urianger.

Igeyorhm : Ramuh est retourné à l'éther, tout comme Léviathan avant lui.
Nabriales : Son comportement à l'égard de cet humain était pour le moins... inattendu.
Emmerololth : Ifrit, Garuda, Titan, Léviathan et Ramuh... Les cinq grandes divinités de cette terre sont toutes tombées sous les coups du protégé de la Lumière.
Ultima : Il évolue comme tu l'avais prédit. Ce serait donc ça, le potentiel illimité de l'Homme...
Elidibus : Hydaelyn est certainement derrière tout cela... Les humains ont survécu à la Réunion à sept reprises, mais à chaque fois leur capital physique s'est dégradé pour se rapprocher d'une forme plus spirituelle.
Malgré tout, l'Ardor renforce le pouvoir de notre maître. Tout ce qui nous reste à faire désormais, c'est de trouver le moyen de faire d'un être éveillé un simple humain.
??? : ... Et c'est à cette tâche que nous devons consacrer tous nos efforts.
Lahabrea : Le sol d'Éorzéa n'a jamais été propice à la germination des graines divines, mais en donnant aux hommes les outils nécessaires, ils pourront un jour cultiver leurs propres dieux.
Ce qui a été séparé doit être rassemblé. Ainsi le Dieu véritable pourra revenir.