Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

La supériorité ennemie

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

Écoutez attentivement la leçon que Cocobezi va vous donner sur la base du chapitre intitulé “La supériorité ennemie”.

Un trio de marchands furieux a réclamé d'être dédommagé pour la caisse de fioles d'éther que les maîtres de la guilde des occultistes ont vidée. Obtenez la sympathie des commerçants en fondant en larmes devant eux, pour leur faire effacer l'ardoise.

Vos pleurs ont convaincu les marchands d'oublier cette affaire d'éther. Allez annoncer votre succès à Cocobezi.

Pour votre nouvelle épreuve, vous devez détruire une relique maudite connue sous le nom d'urne de Mormo. Retrouvez et vainquez les voleurs des Alacrán qui ont subtilisé l'objet et se dirigent vers le sud-est des Os desséchés, tout en vous rappelant que le sort Sommeil est très efficace lorsque lancé au bon moment.

Vous avez vaincu les bandits des Alacrán et détruit l'urne de Mormo. Retournez à la guilde des occultistes pour faire un rapport à Cocobezi.

Cocobuki a été impressionné par le contrôle et l'expérience que vous avez démontrés dans une situation imprévue. Ce succès ne vous empêche toutefois pas d'être préoccupé par l'état du jeune Cocobusi à la suite des étranges événements qui ont eu lieu. Retenez les leçons qui vous ont été données et poursuivez votre entraînement d'occultiste.
* Cocobuki propose la prochaine quête aux occultistes de niveau 20.

Déroulement

  1. Parler à Cocobezi.
  2. /pleurer pour obtenir la sympathie des 3 marchands.
  3. Faire un rapport à Cocobezi.
  4. Attendre à l'endroit désigné des Os désséchés.
  5. Faire un rapport à Cocobezi.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Cocobuki : Hé hé hé... Te revoilà, mon cher <joueur>. Tu n'as pas su résister à l'appel de l'abîme béant, je vois.
Aujourd'hui, c'est Cocobezi qui va se charger de t'instruire en te transmettant les enseignements du chapitre intitulé “La supériorité ennemie”.

Cocobezi : Tu es venu pour suivre ta leçon, <joueur> ? Dans ce cas, écoute bien ce passage de l'excellent Occultisme, l'abîme béant que je vais te lire.
“La supériorité ennemie.
Ah, y a-t-il pouvoir plus magnifique et intimidant que celui que nous manipulons ? Les flammes brûlent l'air, la glace gèle la terre et les éclairs étincellent d'une clarté aveuglante.
Mais il en est que cette fureur élémentaire n'intimide. Contre ces ennemis, ne déclenche pas tes flammes, n'invoque pas ta glace et ne foudroie pas de tes éclairs ! Occultiste, ce danger tu dois connaître, et contre ces adversaires ne pas te mesurer.“
Si tu fais abstraction de tout le symbolisme qu'il contient, tu comprends que ce passage attire ton attention sur un important aspect stratégique : un occultiste ne se mesure pas à des adversaires qu'il sait ne pas pouvoir vaincre.
Pour te donner un exemple concret... disons qu'il serait préférable d'éviter d'affronter une horde de marchands furieux à Ul'dah. Cette bande de rapaces sans scrupules est atteinte d'une avarice sans limite.
Tu te rappelles de la caisse de fioles d'éther que tu avais reprise aux Amalj'aa l'autre fois ? Eh bien, une foule de commerçants déchaînés est venue à la guilde, en réclamant que nous leur dédommagions les quelques minuscules flacons que nous avions vidés comme paiement de nos services.
... Bon, d'accord, je l'admets, nous avions consommé la caisse entière. Ce que je veux t'expliquer, c'est que la guilde n'a pas les moyens de payer le prix de tout cet éther. Je vais donc t'apprendre ma technique secrète pour se sortir d'une situation aussi désespérée...
Éclater en sanglots !
Je ne parle pas de verser juste quelques larmes. Non, non, ce que je veux, c'est que tu ailles voir ces marchands tyranniques et pleures devant eux jusqu'à ce que tes yeux soient tout rouges et gonflés.

Marchande indignée : Mais quel genre de guilde vous tenez, vous autres, les occultistes !? Ça vous gêne pas de vous accaparer la propriété des citoyens qui travaillent honnêtement, ou quoi !?
Mais non, c'est pas ce que je voulais dire... Je ne suis pas fâchée après toi, mon grand. Ce sont ces cinq frères après qui j'en ai, tu sais. Dis-leur que la prochaine fois, j'irai les défroquer pour me dédommager de leurs méfaits.

Marchand colérique : Hé, toi ! Où sont tous les gils que toi et ta guilde de mécréants me doivent !?
J-je... suis désolé. Allons, ne pleure pas, mon garçon. Je sais bien que c'est toi qui t'es occupé de ces vilains Amalj'aa pour nous. Écoute, je vais effacer l'ardoise pour cette fois. Je te dois bien ça.

Marchand excité : Mais vous devriez avoir honte ! Est-ce que votre mère ne vous a pas appris qu'il fallait payer les gens pour leurs marchandises !?
Oh, mais il ne faut pas pleurer pour quelques fioles d'éther, jeune homme. Tenez, séchez vos larmes, je vais prendre en charge le coût de ces quelques flacons.

Cocobezi : Bravo, <joueur> ! Je crois que tu peux aussi te lancer dans le théâtre. Tu rencontreras toutefois des ennemis que tes larmes n'émouvront pas. Prenons par exemple cette demande qui vient de nous arriver, et que je vais t'attribuer en tant que nouvelle épreuve...
Une équipe de chercheurs nous ont demandé de leur envoyer quelqu'un pour détruire une relique maudite, “l'urne de Mormo”, qu'ils ont récemment déterrée. Les poteries sont certes insensibles aux larmes, mais ce qui me préoccupe, c'est que l'objet a été dérobé par des voleurs des Alacrán.
Cette organisation criminelle n'est pas particulièrement réputée pour s'occuper gentiment de vases. Donc plutôt que d'affronter toute une bande de brigands, je te suggère de neutraliser la menace qu'ils représentent avec un sort de Sommeil lancé au bon moment.
Les Alacrán ont été aperçus en direction de la partie sud-est des Os desséchés. Trouve-les et détruis l'urne qu'ils ont volée.

Cocobusi : Ah, <joueur>, attends un peu, s'il te plaît ! J'aimerais que tu me laisses détruire cette urne !
Je... Je me suis dit que si je t'apporte mon aide, alors peut-être que mes frères accepterons enfin de m'initier. C'est pour ça que je t'ai suivi.

Lancier des Alacrán : Tiens, tiens, tiens ! Mais qu'est-ce que je vois, là ? Deux petites marmottes venues fouiner là où il ne faut pas !

Cocobusi : Oh, dieux tout puissants ! Mais par où sont-ils arrivés !?

Cocobusi : J'ai encore du mal à y croire, <joueur>. Si seulement j'étais capable de manier le même pouvoir que toi...
Si j'ai choisi de devenir alchimiste, c'est parce que je veux créer une sorte d'élixir pour amplifier les réserves de mana... mais tous mes efforts n'ont pas portés leurs fruits. Les résultats que j'ai obtenus ne sont pas suffisants.
Si ça continue, je ne pourrais jamais devenir un occultiste comme mes frères. Je resterai le membre faible et inutile de notre fratrie toute ma vie...
Voilà donc la fameuse urne de Mormo. Si je la détruis, peut-être que Cocobuki et les autres verront que je ne pas suis aussi faible qu'il le croient...

Urne de Mormo : Attends, attends, attends ! Qui ose vouloir détruire mon urne !?

Cocobusi : Ouaaah ! Mais d'où vient cette voix !? Est-ce que c'est cette poterie qui vient de parler ? Vous... vous êtes Mormo, entité du néant ?

Mormo : Hihihi. Oui, tout à fait. Je SUIS Mormo. Mais je suis une entité BIENVEILLANTE.
Ce sont les MÉCHANTES entités qui m'ont scellée dans cette urne étroite parce que j'avais osé aider un mortel. Si tu acceptes d'ouvrir le couvercle pour moi, j'exaucerai un de tes VŒUX! La richesse ? La gloire ? Ce que tu voudras !

Cocobusi : Non... être riche ou célèbre ne m'intéresse pas. Mais il y a quelque chose que je désire plus que tout, c'est d'avoir autant énergie éthérée que mes grands frères...

Mormo : Hihihi ! C'est donc le POUVOIR que tu veux ! Voilà quelque chose que je sais exaucer ! Je sens même que tu as des affinités cachées au fond de toi. Ce serait FACILE pour moi de les libérer !
Crois-moi, tu ne le regretteras pas ! ENLÈVE le couvercle !

Cocobusi : Mmmh... Eh bien, je ne me sens pas différent d'avant. On dirait bien que cette Mormo s'est moquée de moi.
Allons-y, <joueur>. Nous devons retourner à Ul'dah. Ah, mais j'y pense, nous étions censés détruire cette urne, n'est-ce pas ?
Et voilà qui est fait ! Ça va être tellement RIGOLO... Aheum, je veux dire que ça va faire du bien de rentrer à la maison après tous ces événements.

Cocobezi : Ah, <joueur> ! Quel plaisir de voir que tu as pris la bonne habitude de rentrer vivant.
Avant de discuter de ton épreuve, j'aimerais te parler de Cocobusi. Je l'ai aperçu tout à l'heure, il avait l'air... étrange. Enfin, disons plus étrange que d'habitude. Tu ne saurais pas ce qui lui est arrivé, par hasard ?
C-comment...!? Il t'a accompagné !?

Cocobuki : Il devrait pourtant savoir qu'interférer dans l'entraînement d'un occultiste est dangereux. Je vais devoir lui tirer les oreilles pour qu'il ne recommence pas.
Mis à part l'aspect fâcheux de la chose, je suis impressionné par la façon dont tu as su résoudre cette situation inattendue. La preuve que tu retiens bien les enseignements d'Occultisme, l'abîme béant.
Avec l'expérience et le contrôle que tu as démontrés, je crois que tu es désormais prêt à ajouter un nouveau sort à ton répertoire. Je veux parler de Blessure. Comme sa nature élémentaire est neutre, tu peux l'utiliser efficacement sur toutes sortes d'adversaires.
Je devine que tu meurs d'envie d'essayer ce sort. Je te donne donc la permission de retourner t'entraîner. Hé hé hé... Je plains la prochaine créature hostile qui croisera ton chemin.