Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

La quête de pouvoir

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

Le professeur est ravi par les mesures que vous avez prises précédemment, et vous a confié un nouveau travail. Vous devez d'abord récupérer l'éthérimètre de Widargelt, à Petite Ala Mhigo dans le Thanalan méridional.

Widargelt n'a pas encore fini de mesurer l'éther de la région et vous a donc recommandé de partir directement pour le Bocage de la mue dans la Forêt du sud, à Sombrelinceul. Allez placer l'éthérimètre là-bas pour effectuer les mesures.

Des monstres sont apparus cette fois encore alors que vous mesuriez l'éther de la région. Durant votre combat contre eux, un autre de vos chakras s'est ouvert. Vous pouvez maintenant récupérer l'éthérimètre.

Widargelt, qui est en réalité un résistant mhigois, vous a expliqué que les endroits ayant une forte concentration d'éther favorisaient l'ouverture des chakras. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il aide le professeur, les connaissances de ce dernier lui permettent de découvrir les endroits idéaux. Il vous a également demandé de ne pas révéler que les mesures de son éthérimètre sont faussées. Retournez maintenant à Ul'dah pour remettre les deux appareils à Erik.

Vous avez ramené les éthérimètres au professeur, qui espère faire une grande découverte. Vous êtes libéré de vos fonctions jusqu'à ce qu'il ait fini d'analyser les données. Autant en profiter pour vois entraîner, au cas où votre prochain travail se révèle encore plus périlleux.
* Erik propose la prochaine quête aux moines de niveau 45.

Déroulement

  1. Parler à Widargelt à Petite Ala Mhigo.
  2. Placer les éthérimètres au Bocage de la mue.
  3. Récupérer l'éthérimètre.
  4. Rapporter l'éthérimètre à Erik.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Erik : Ah, mon cher, vous voilà enfin ! Je suis absolument ravi de vous revoir, vous mon étudiant le plus brillant !
Les données que vous avez collectées pour moi étaient remarquables ! Et d'une telle précision ! Vous avez un véritable talent pour le travail de sous-fifre ! J'aimerais avoir une centaine d'assistants comme vous !
Je suis sur le terrain depuis presque un demi-siècle, et j'ai toujours travaillé seul depuis ce jour fatidique où un malheureux incident lors d'une expérience à base de moisissures de thé a déclenché ma passion pour la recherche. Mais je ne regrette rien.
Cependant, je comprends maintenant toute la satisfaction qu'un homme instruit retire de l'éducation des ignorants. Je ressens de la fierté à l'idée de vous avoir conduit sur le droit chemin, celui du savoir !
Mais assez parlé de vous. Où en étais-je ? Ah oui.
J'ai fait une nouvelle découverte qui révolutionnera une fois encore la science : il existe des endroits où les fluctuations d'éther sont extrêmement violentes, mais qui n'ont jamais été le théâtre de la moindre bataille digne d'être mentionnée dans l'histoire.
Jusqu'à maintenant, ma théorie était que de telles fluctuations indiquaient forcément un ancien champ de bataille, mais je suis arrivé à la conclusion que j'abordais le problème sous le mauvais angle.
Et si les hommes du passé avaient choisi ces endroits pour se battre, précisément parce que leur atmosphère était saturée d'énergie éthérée ?
J'ai envoyé Widargelt à la plaine du sable fin, située à la frontière d'Ala Mhigo et Gridania. C'est là que la célèbre guerre des Érables s'est déroulée.
Je lui ai demandé comme à vous de mesurer l'éther, mais l'éthérimètre que je lui ai remis est un vieux modèle, incapable de m'envoyer directement les données. J'ai donc besoin que vous alliez le récupérer pour moi. Il est à Petite Ala Mhigo, dans le Thanalan méridional.
Mais puisque vous allez voyager, autant en profiter pour prendre de nouvelles mesures, n'est-ce pas ? Il y a un autre endroit qui a retenu mon attention. J'aimerais que vous vous serviez de l'éthérimètre au Bocage de la mue dans la Forêt du sud, à Sombrelinceul.
Très bien, pendant ce temps-là, je vais continuer mes recherches. Ah, mais que cela ne vous retienne pas de me poser des questions sur les événements qui se sont déroulés à la plaine du sable fin, si le sujet vous intéresse.

Widargelt : Bonsoir, mon frère.
Vous avez fait tout le chemin jusqu'ici pour récupérer les données que j'ai collectées ? Malheureusement, je n'ai pas encore fini mon travail ici.
L'appareil que ce cher professeur m'a remis est ancien, et les mesures se font plus lentement. J'ai besoin d'un peu plus de temps.
Il vous a demandé d'aller mesurer l'éther du Bocage de la mue dans la Forêt du sud, n'est-ce pas ?
Erik m'a expliqué avant mon départ que les fluctuations éthérées y sont violentes, alors qu'aucune bataille de grande envergure ne s'y est déroulée.
Eh bien, arrangeons-nous de la sorte : partez pour le Bocage pendant que je finis mon travail ici, et j'irai vous rejoindre là-bas avec les données.
Je ne veux pas vous obliger à refaire tout le chemin jusqu'ici. Ne vous en faites pas pour moi, j'aime voyager de toute façon.

Widargelt : Bravo, mon frère. J'ai senti la montée de votre puissance. Un de vos chakras s'est ouvert, je me trompe ?
J'espérais arriver avant vous, mais je n'ai pas été assez rapide. Le pouvoir de cet endroit vous revient. Il ne reste plus rien pour moi ici.
Nous autres moines, nous nous rendons là où les flux d'éther sont forts pour nous y entraîner, afin que le pouvoir qui les imprègne ouvre nos chakras.
Mais ce phénomène déstabilise l'énergie du lieu, et jusqu'à ce qu'elle retrouve un certain équilibre, elle ne peut plus être utilisée pour nous fortifier.
Bref, il est inutile pour moi de m'entraîner ici. Tant pis.
Les mesures que voulait le professeur ? Je n'en ai aucune, j'avais mieux à faire. Je devais assister à une assemblée de moines à Petite Ala Mhigo. C'est d'ailleurs ce qui m'a retardé.
Vous avez peur que ce cher professeur se mette en colère ? N'ayez crainte, je vais prendre quelques mesures ici.
Il sera certainement surpris en voyant que nos résultats sont identiques, mais il se réjouira certainement en pensant avoir fait une nouvelle découverte.
Si bien sûr, vous ne lui dites rien...
... Je vais vous confier un secret, <joueur>. Je fais partie de la résistance mhigoise, qui lutte contre l'envahisseur garlemaldais.
Je me suis échappé de ma Cité et depuis, je cherche des alliés et je rassemble des armes pour combattre l'Empire.
Mais les Eorzéens me déçoivent. Ils semblent avoir déjà oublié la tragédie d'Ala Mhigo.
Il y a bien un groupe qui nous aide, mais il n'est pas suffisamment puissant. J'ai besoin d'un pouvoir plus grand, et ce pouvoir réside dans les chakras.
Le professeur n'est pas un mauvais bougre, mais il ne pense qu'à ses recherches. Il ne voit pas la souffrance des gens.
Mais ses connaissances peuvent être utiles. Il sait où trouver les endroits qui regorgent d'énergie spirituelle. Il est vital d'ouvrir les chakras d'autant de combattants que possible.
Si jamais il me congédie, je ne pourrai plus aider mes compagnons... Cela ne doit pas être, je trouverai un moyen, quoi qu'il en coûte.
L'oppression prendra fin. Ala Mhigo sera libre, Rhalgr m'en est témoin.
Pardonnez-moi, je me suis laissé un peu aller.
Donnez-moi votre appareil, j'irai porter les données au professeur. Et je vous en prie, mon frère, ne lui dites rien de mon petit mensonge.

Erik : Ah, vous voilà. Vous me rapportez mes deux éthérimètres ?
Très bien, et ils sont encore en bon état en plus. Je suis certain que l'analyse des données se révèlera passionnante. Je sens que je suis sur le point de faire une nouvelle découverte !
Il va me falloir du temps pour tirer une conclusion des résultats cependant, je vous libère donc de mon service pour l'instant. Vous n'avez qu'à vous entraîner, puisque c'est votre passion on dirait.
Oh, un autre de vos chakras s'est ouvert ? Félicitations, mon garçon, félicitations. L'éther est une énergie véritablement fascinante, ha ha ha.