Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

L'habit ne fait pas le prêtre

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

Thancred a suggéré que vous vous fassiez passer pour des miséreux afin d'attirer le faux prêtre. Pour que ce plan fonctionne, vous allez devoir commencer par faire courir le bruit que de nouveaux réfugiés viennent d'arriver au camp des Os desséchés. Enfilez la tunique de berger usée et la paire de trousses de berger usées qu'Isembard vous a remises puis allez supplier les résidents du camp de vous offrir du travail.

Vous avez suffisamment importuné les habitants du camp pour attirer l'attention du faux prêtre. Retournez trouver Thancred pour lui faire votre rapport.

Il semblerait que les pauvres aient établi une communauté au bord de l'étang qui se situe à l'est du camp des Os desséchés. L'endroit étant isolé, Thancred pense que c'est un endroit idéal pour commettre des enlèvements. Déguisez-vous une fois de plus et partez à l'étang pour rencontrer Thancred.

Le faux prêtre n'était autre qu'Ungust, le marchand désagréable que vous aviez rencontré pour la première fois au Sablier. L'homme a avoué avoir enlevé des gens sur ordre des Amalj'aa. Rendez-vous au refuge des sables, à la baie des Vêpres, pour apprendre la nouvelle à Minfilia.

Minfilia vous a félicité pour votre remarquable travail d'enquête, avant de vous avouer qu'une confrontation avec les Amalj'aa semble désormais inévitable... Tenez-vous prêt en attendant le moment fatidique.

Déroulement

ÉbaucheIcon.jpg

Cet article est incomplet.
N'hésitez pas à l'améliorer si vous le pouvez !
Amélioration suggérée : Compléter les dialogues.

  1. Vêtir la Icone Tunique de berger usée.png Tunique de berger usée et les Icone Trousses de berger usées.png Trousses de berger usées qui vous ont été remises et parler aux habitants.
  2. Parler à Thancred.
  3. Parler à Thancred en étant vêtu de la tenue de berger.
  4. Parler à Minfilia, au refuge des sables.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Isembard : Je n'ai remarqué aucune activité suspecte, et il n'y a personne que je soupçonne au camp. Mais tant que nous n'aurons pas identifié le coupable, davantage d'innocents en seront victimes...
Thancred : Ne désespérez pas mon ami. Une idée me vient à l'esprit.
Si notre suspect se fait passer pour un prêtre, faisant usage de tracts mensongers pour attirer les pauvres, eh bien et moi allons jouer le rôle de miséreux en détresse.
Isembard : Je vois ! J'espère que ce stratagème nous apportera les réponses que nous cherchons. Ce ne sera pas sans danger, mais je sais que vous deux êtes bien capables de vous débrouiller.
Quant à moi, si je ne peux combattre à vos côtés, je sais comment me rendre utile. Voici les vêtements qui feront office de déguisement. Il va falloir vous habituer à l'odeur...
Thancred : C'est exactement ce qu'il nous faut. Merci, Isembard.
Écoutez, <joueur>. Pour que notre plan fonctionne, nous devons faire courir le bruit que de nouveaux réfugiés sans-le-sou sont arrivés aux Os desséchés.
Pour cela, vous allez revêtir ainsi que et quémander du travail à l'intérieur du camp. Notre faux prêtre ne devrait pas tarder à l'apprendre et à vous aborder.

Knerl : Hm ? Qui es-tu ?
À voir ton accoutrement, tu dois sûrement être un réfugié qui vient d'arriver au hameau. Les Immortels n'ont pas de travail pour toi. Va-t'en, et ne crée pas de problèmes.
Swaenhylt : Je prêche la parole d'Azeyma, la Gardienne. Voulez-vous que je partage sa sagesse avec vous ?
Azeyma est la gardienne du soleil et la Déesse de la justice. Tout est révélé à la lumière de son visage divin. Ouvrez-lui votre cœur et vous ne connaîtrez plus le besoin jusqu'à la fin de vos jours !
Aurildis : Qu'est-ce que c'est ?
Voilà que ça recommence... Ce n'est pas parce que tu es pauvre que tu as le droit de harceler les gens comme ça. Et si tu allais rejoindre tes semblables au bord de l'étang boueux, à l'extérieur du camp ?
Ermegarde : Salutations. Y a-t-il quelque chose que je peux faire pour vous ?
Oh... Je crois que nos articles sont bien trop chers pour vous. Je vous conseille d'aller troquer avec vos congénères qui se réunissent près de l'étang, à l'est du camp des Os desséchés.
Adelstan : Hmph, juste quand j'allais en venir au meilleur moment...
Tu cherches du travail ? Désolé, mais on a pas de place ici. Maintenant, sors d'ici que je puisse continuer mon histoire.

Thancred : Vous savez vous y prendre pour vous faire remarquer, <joueur>. Tout le camp ne parle que de réfugiés récemment arrivés.
Et bien que nous n'ayons pas réussi à attirer notre homme, nous avons appris que de nombreux pauvres vivent au bord de l'étang qui se trouve à l'est du camp des Os desséchés. C'est un endroit qui n'est pas surveillé, et donc tout indiqué pour des enlèvements.
Nous allons nous y rendre et attendre que ce faux prêtre nous approche pour faire son petit manège. Inutile de dire que vous allez devoir garder votre déguisement.

Thancred : Maintenant, il ne nous reste plus qu'à attendre que notre proie montre le bout de son nez.
Ungust : Pauvres âmes en peine... Aucun être humain ne mérite de vivre de cette façon !
Thancred : Qui êtes-vous ? Qu'est-ce que vous voulez ?
Ungust : Soyez rassuré, mon enfant. Je ne vous veux aucun mal. Je suis un disciple de l'ordre de Nald'thal, et je suis ici pour vous porter secours.
Tenez, lisez les enseignements de Nald qui sont inscrits sur ce papier. Croyez en eux, et vous serez libéré des chaînes de la pauvreté !
Thancred : Hmmm... C'est très tentant, mais j'ai bien peur de ne pouvoir accepter...
Quel pitoyable acteur tu fais... Ungust !
Ungust : Q-quoi !? Comment avez-vous su !? Vous m'avez piégé !
Je vous en prie, ne me faites pas de mal ! Je n'ai pas eu d'autre choix pour protéger mes proches !
Thancred : Vraiment ? Continue, je t'écoute.
Ungust : Très bien... Je suis marchand au Bazar doré, j'y ai toujours vécu.
Il y a quelques lunes, les attaques des Amalj'aa ont commencé. Ils apparaissaient aussi soudainement qu'une tempête de sable, détruisant et pillant sur leur passage. Nos défenseurs étaient trop peu nombreux pour leur tenir tête, et nous vivions dans la terreur.
J'ai voulu protéger les habitants du Bazar, mais la seule chose que le marchand que je suis pouvais faire, c'est tenter d'entrer en contact avec les hommes-bêtes en espérant conclure un marché.
Les Amalj'aa ont accepté d'épargner le Bazar doré, mais en échange, ils ont posé leurs conditions...
Thancred : Des conditions ? Quel genre ?
Ungust : D'abord, ils ont exigé de connaître les horaires de sortie des chargements de cristaux des mines de Nanawa. Pour les obtenir, j'ai dû soudoyer un des mineurs sur place.
Ensuite, ils m'ont forcé à leur amener des prisonniers. C'est là que j'ai commencé à me faire passer pour un prêtre afin de tromper les faibles pour ensuite les remettre aux Amalj'aa. J-je n'ai pas eu le choix...
Thancred : Protéger son foyer est une chose... mais sacrifier des innocents ? Tu aurais pu demander de l'aide aux Immortels, mais tu ne l'as pas fait. Je te soupçonne de ne pas tout nous dire. Qu'est-ce qui t'a poussé à vendre les tiens ? Parle !
Ungust : C'est que... les Amalj'aa...
Thancred : Quoi ? Parle, enfin !
Ungust : Les Amalj'aa m'ont offert tellement d'argent ! Je pourrais vendre de la viande de taupe toute ma vie sans gagner une fraction de ce qu'ils m'ont payé !
Thancred : Tu as sacrifié de pauvres innocents juste pour te remplir les poches ? Les mots me manquent pour exprimer le mépris que je ressens à ton égard...
Ungust : Peu m'importe votre mépris ! Si vous voulez un responsable, vous n'avez qu'à vous en prendre à vous-même, ou aux Dieux !
Aaaah ! Encore toi ?
Thancred : As-tu aussi donné à l'ennemi le parcours des patrouilles des Immortels ? Parle !
Ungust : Non ! Je ne sais pas de quoi vous parlez ! Je le jure !
Thancred : Après tout ce que tu nous as raconté, j'ai du mal à te croire... Mais peu importe. Nous connaîtrons la vérité bien assez tôt.
Ungust : (sanglots)...
Thancred : <Joueur>, pourriez-vous aller mettre au courant Minfilia de ce que nous venons d'apprendre ?
Je vais continuer à faire parler ce vaurien pour obtenir davantage d'informations.

Minfilia :