Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

L'évasion de Castrum Centri

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

Après des préparations pour le moins laborieuses, l'heure d'infiltrer Castrum Centri et de libérer vos compagnons prisonniers de l'Empire est enfin arrivée. Équipez-vous de votre tenue de soldat garlemaldais et rendez-vous à l'endroit que Cid vous a indiqué, à l'est de la base.

Vous avez réussi à pénétrer dans Castrum Centri sans vous faire repérer. Vous devez maintenant obtenir des renseignements sur l'endroit où sont retenus Minfilia et les autres. allez saluer trois soldats garlemaldais en espérant que ça les rende loquaces.

D'après les informations que avez recueillies, vos compagnons sont enfermés dans la tour de dépôt. L'accès à cet endroit nécessite une clef spécial, que vous ne pouvez obtenir que d'un centurion garlemaldais. Trouvez un de ces officiers et saluez-le pour gagner sa confiance.

Grâce à l'usage d'un nom magique, vous avez obtenu du centurion qu'il vous prête sa clef d'identification impériale. Biggs saura sûrement quoi en faire.

La clef d'identification impériale vous a permis d'accéder au secteur où se trouve la tour de dépôt. Dirigez-vous vers la porte sécurisée de cet édifice et préparez-vous à libérer vos camarades captifs.

Bien que votre mission soit couronnée de succès, apprendre que l'Ascien Lahabrea possède Thancred fut un choc. Malgré tout, vous devez poursuivre votre lutte pour sauver Éorzéa de la menace impériale.

Vous êtes arrivés sains et saufs à Ul'dah. Adressez-vous à Minfilia pour savoir ce qu'elle pense de la situation.

Personne ne sait si les dirigeants de l'Alliance sauront répondre au danger que constitue l'Ultima Arma, mais Minfilia est persuadée qu'Éorzéa ne connaîtra pas la paix tant que cette chose existe.

Déroulement

  1. Parler à Cid vêtu de la tenue impériale.
  2. Faire /salutimp à 3 soldats garlemaldais.
  3. Faites /salutimp au centurion pour obtenir la clé.
  4. Donner la clef d'identification impériale à Biggs.
  5. Examiner la porte sécurisée pour débuter une série de deux combats.
    • Premier combat : Libérer les prisonniers
      • Vous êtes opposé à quelques soldats.
      • Commencez par libérer Papalymo et Urianger pour qu'ils puissent participer au combat.
    • Deuxième combat : Évasion
      • Vous êtes accompagné par Papalymo et Urianger.
      • Le combat commence face à un Avant-garde magitek lourde et quelques soldats.
      • L'avant-garde est protégée par un champ de force qui la rend invulnérable. Détruisez le générateur de champ de force, caché dans un coin de l'arène, pour pouvoir détruire ensuite l'avant-garde.
      • Une deuxième vague de soldats rejoint le combat ensuite, accompagnée par deux avant-garde.
      • Chaque avant-garde est protégée par un générateur de champ de force différent.
      • Ces deux générateurs sont défendus par un soldat.
      • Un Colosse magitek rejoint finalement le combat.
  6. Parler à Minfilia.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Cid : Tu as fini de te préparer, <joueur> ? Nous partons dès que tu es prêt.
... Ah, tu es venu enfin de compte. Nous étions justement sur le point d'y aller.
Glaumunt : Ouais, je ne pouvais pas manquer l'occasion de vous souhaiter tous bonne chance. Après tout, grâce à vous, mon souhait va enfin devenir réalité.
Cid : Ça me rappelle que malgré toute l'aide que tu nous a apportée, tu ne nous as jamais expliqué pourquoi tu en veux autant à l'Empire. Mais je n'ai aucune intention de t'y forcer, surtout si ce passé est encore douloureux pour toi.
Glaumunt : Non, non, ça ne me dérange pas du tout. Bien au contraire, en fait, je meurs d'envie de vous raconter mon histoire depuis le début. Mais croyez-moi, elle n'a rien d'original. L'Empire fait souffrir tant de gens...
J'avais une mère, c'était une femme bonne et généreuse, qui avait toujours le sourire au lèvres. J'avais une petite sœur aussi, si petite et fragile, douce et gentille comme un ange... Nous n'avions pas grand-chose et vivions simplement, mais cela nous suffisait et nous étions heureux.
Mais malheureusement les Impériaux sont venus et nous ont tout pris. Lorsqu'Ala Mhigo est tombée entre leurs mains, nous avons été emmenés dans un camp pour prisonniers. J'ai dû travailler dur là-bas, pendant que ma mère et ma sœur devaient endurer bien pire. Ne pouvant supporter de les voir souffrir, j'ai essayé d'organiser notre évasion...
Nous étions à quelques malms de la ville lorsque nous avons été découverts. Refusant d'être prises de nouveau, ma mère et ma sœur ont préféré se jeter du haut d'une falaise... sous mes yeux. J'étais tellement anéanti par cet horrible spectacle que je n'ai pas résisté lorsque les soldats garlemaldais m'ont enchaîné et ramené au camp.
Quelques années plus tard, j'ai fait une autre tentative d'évasion et j'ai réussi. Je me suis alors juré de me venger, et je suis devenu un aventurier, me perfectionnant au combat et gagnant quelques gils pour vivre... mais cela fait maintenant vingt ans, et qu'ai-je accompli ? Rien, voilà tout.
En fin de compte, dans le peu de temps qui s'est écoulé depuis votre arrivée au Glas des revenants, vous avez fait bien plus que moi en deux décennies.
Cid : Je crois que tu nous surestimes, Glaumunt. Tout ce que nous essayons de faire, c'est délivrer nos camarades, rien de plus.
Glaumunt : Oui, mais lorsque vous les aurez libérés, vous avez bien l'intention d'affronter l'Empire, pas vrai ?
Il m'est arrivé d'aider d'autres gens par le passé, et cela m'a permis de calmer ma soif de revanche, mais quelque chose me dit que vous autres, vous allez me régaler avec ce que vous êtes sur le point de faire.
Cid : Cela te suffit vraiment, Glaumunt, d'aider les autres ? Si tu le désires, tu peux nous accompagner et te venger directement de l'Empire.
Glaumunt : Cette offre est certes alléchante, mais je crains de devoir la refuser.
Il est vrai que je me suis juré d'avoir ma revanche, mais j'ai réalisé il y a bien longtemps que je n'étais pas fait pour me battre en première ligne.
Certains me traiteront sûrement de couard, mais je préfère penser que je suis réaliste. Je suis plutôt doué pour ce qui est de faire des plans, d'organiser, et donc, aider les autres est ce qui me convient le mieux...
Mais je crois que nous avons assez parlé de moi. Il vaut mieux ne pas faire attendre vos amis indéfiniment. Je prie pour votre réussite. Que Rhalgr vous donne sa force !
Cid : Partout où l'Empire va, il ne laisse que misère et dévastation.
Pour le bien de tous ceux qui considèrent Éorzéa comme leur patrie, nous devons mettre un terme aux ambitions de Gaius.
Mais avant cela, il nous faut délivrer Minfilia et les autres.
Biggs, Wedge et moi allons nous poster à l'est de Castrum Centri, en dehors du périmètre des patrouilles impériales.
<Joueur>, rejoins-nous là-bas lorsque tu seras prêt, et surtout, n'oublie pas de mettre ta tenue de soldat garlemaldais. Nous n'avons pas le droit à l'erreur.

Cid : Je dois reconnaître que tu as la classe dans cet uniforme impérial... Bon, je crois que je vais arrêter mes plaisanteries. Passons aux choses sérieuses.
Récapitulons notre plan d'infiltration. Castrum Centri est juste là.
Une unité impériale est partie faire une patrouille il y a quelques minutes.
Alphinaud et moi allons créer une diversion pour les occuper. Pendant ce temps, vous trois allez entrer dans la base en vous faisant passer pour ces soldats garlemaldais, de retour de votre ronde.
Si nécessaire, je vous contacterai par linkperle. Soyez prêts à battre en retraite.
Wedge pilotera l'armure magitek et prendra la tête. Biggs et toi, <joueur>, restez près de lui.
Je suis sûr que je n'ai pas besoin de vous dire ça, mais quoi qu'il arrive, ne révélez pas votre véritable identité.
Yda et Y'shtola étaient là un peu plus tôt, mais elles ont remarqué quelque chose et sont allées voir ça de plus près.
Elles m'ont chargé d'un message pour toi, <joueur>. “Ne fais rien d'imprudent !”
Je crois que c'est tout. La patrouille impériale ne devrait pas tarder à revenir. Vous feriez mieux d'y aller.
Bonne chance à vous trois ! Que les Douze vous protègent !
Livia sas Junius : Obstinée, hein ? Ça ne te rapportera rien de résister, tu sais.
Nous avons besoin de votre pouvoir, de l'Écho... alors je dois te poser quelques questions.
Dis-moi, votre but est bien de vaincre les Primordiaux, non ?
Puisque l'Empire s'en charge, pourquoi ne pas rester à votre place et obtempérer sagement !?
Alors tu vas gentiment cracher le morceau et mourir rapidement, sans douleur... ou continuer de te faire humilier et agoniser dans d'atroces souffrances.
Qu'est-ce que tu préfères, dis-moi ?
La chef des Héritiers de la Septième Aube...
Les sujets portant en eux le pouvoir de l'Écho nous intéressent au plus haut point... Nous allons donc examiner ton corps dans ses moindres détails.
Emmenez-moi tout ça au camp, pour un transfert au laboratoire de Castrum Meridianum.
Soldat garlemaldais : Compris !
Minfilia : Mes amis...

Soldat logisticien garlemaldais : Oh, excuse-moi ! J'étais tellement absorbé dans mon travail que je n'avais pas remarqué que tu étais là. Crois-moi, tu ferais pareil si la commandante t'avait ordonné d'arranger le transfert des prisonniers.
De quels prisonniers je parle ? Eh bien, de ces Héritiers de la Septième Aube que la commandante a capturés, bien sûr. Ils sont gardés dans la tour de dépôt, et sous haute surveillance.
Décurion garlemaldais : Repos ! Tu fais partie de cette équipe technique qu'on nous a envoyée d'Occidens, je vois. Bienvenue à Castrum Centri, ingénieur.
Hein ? Les prisonniers ? Ils sont tous retenus dans la tour de dépôt... mais tout ça ne te concerne pas.
Le Général van Baelsar vous a fait venir, toi et ton équipe, pour une mission particulière. Je vous suggère vivement de l'accomplir du mieux que vous le pouvez, si vous ne voulez pas fâcher Son Excellence.
Garde garlemaldais : Oui ! C'est exactement comme ça qu'elle me salue dans mes rêves ! Tu sais de qui je parle ? Une jolie femme aux cheveux blonds ? Mais pas du tout !
C'est pour une jolie Lalafelle que j'ai le béguin ! Il n'y a pas de mots pour décrire son charme. J'ai tellement envie de la serrer dans mes bras et passer la nuit avec elle ! Tu penses que le centurion me laisserait emprunter la clef pour que je puisse la voir ?

Centurion garlemaldais : Qu'est-ce que tu dis ? Tu as besoin d'aller à la tour de dépôt ? Pour quelle raison au juste ?
Un ordre de la commandante, dis-tu ? Voilà qui est inhabituel, mais je ne tiens pas à subir sa colère si elle apprend que je lui ai désobéi. Tiens, prends cette clef d'identification impériale. Rapporte-la-moi quand tu auras fini.

Biggs : Le niveau de sécurité est vraiment élevé par ici, exactement comme prévu. Nous allons avoir besoin d'une clef spéciale si nous voulons passer ces murs.
Soldat aimable : Les prisonniers ? Ils sont dans la tour d'entrepôt là-bas. C'est la première fois que tu montes la garde ? Essaie de ne pas t'endormir !

Minfilia : Non !
Biggs : C'est Minfilia...! Et les autres sont là aussi ! Les Dieux soient loués, ils sont sains et saufs !
Minfilia : C'est moi que vous voulez ! Laissez partir les autres !
Si vous leur faites le moindre mal, je vous jure que je me tue !
Wedge : T-Tataru ! Nous devons faire quelque chose !
Biggs : Nous risquons d'alerter tout Castrum Centri, mais...
Tu as raison. Nous n'aurons peut-être pas de meilleure opportunité.
Garde garlemaldais : Ici la troisième escadre. Qu'y a-t-il ?
Une armure magitek nous a été subtilisée pendant une patrouille ? Quand est-ce arrivé ?
... Et ce n'est que maintenant qu'on s'en aperçoit !? Bande d'incompétents !
Les coupables ne sont probablement pas loin ! Envoyez des agents retrouver leur trace !
Biggs : C'est maintenant ou jamais !

Garde garlemaldais : Par tous les diables ! Ignorez cet ordre !
Éliminez ces intrus !

Tataru : Ouiiin... <Joueur> ! J'ai eu tellement peur !
Minfilia : Vous êtes fous d'être venus jusqu'ici ! Vous auriez pu vous faire tuer !
Mais... je vous remercie tous. Je frémis en imaginant ce qui serait arrivé si vous ne vous étiez pas portés à notre secours.
Papalymo : Quelqu'un a vu Thancred ? Je commence à m'inquiéter pour lui...
Urianger : Mais nous n'en saurons pas plus en traînant par ici. Je propose qu'on abandonne ce sinistre endroit au plus vite.
Livia sas Junius : Comment !? Les prisonniers se sont échappés !?
Retrouvez-les ! Ils ne doivent en aucun cas sortir de cette base !
... Mais qu'avons-nous là ?
Y'shtola : C'est bien la commandante Livia sas Junius, comme tu le disais. Tu as vrrraiment des yeux de lynx, Yda.
Yda : Disons qu'elle est difficile à rater, avec cette armure tape-à-l'œil.
Livia sas Junius : Maudits Héritiers... Comment avez-vous réussi à éluder nos défenses ?
Y'shtola : Assez facilement, à vrai dire. Il y a eu un vacarrrme fortuit, dont j'en suis sûre, tu es au courant, et qui nous a permis d'entrer en toute sécurité.
Yda : Je n'ai pas vraiment aimé le wagon, il faisait trop sombre et trop froid pour moi, là-dedans !
Livia sas Junius : Je vois. Vous avez donc joué aux fantômes dans le train de ravitaillement. Il va falloir que je punisse mes hommes pour leur terrible négligence.
Y'shtola : La façon dont nous sommes entrrrées ici est le cadet de tes soucis, je te l'assure. Il y a beaucoup de choses dont tu vas devoir répondre, Livia sas Junius.
C'est toi qui as lancé cette attaque contre le refuge des sables et qui a massacré tous ceux qui n'ont pas été faits prrrisonniers.
Yda : Oui ! Tu as tué nos amis ! Nous ne te pardonnerons jamais !
Y'shtola : Nous ne pouvons pas non plus te laisser menacer davantage Éorzéa. Prépare-toi à payer pour tes crrrimes.
Garde garlemaldais : D'autres intrus ! Ils s'en prennent à la commandante !
Y'shtola : Ne rrrestons pas ici ! Viens, Yda !
Garde garlemaldais : Attrapez-les !
Livia sas Junius : Où est Son Excellence ?
Garde garlemaldais : Dans le hangar, Commandante ! Il est avec cet homme !
Livia sas Junius : Allez l'informer sur-le-champ !
Garde garlemaldais : À vos ordres, Commandante !
Livia sas Junius : Non ! Non, non et NON !
Garde garlemaldais : Les voilà ! Dispersez-vous et encerclez-les !
Wedge : Il... faut... protéger Tataru ! Biggs, je vais créer une diversion ! Assure-toi que tout le monde s'échappe !
Biggs : Non, Wedge ! Ne fais pas ça !
Fichtre ! Je vais rester avec Minfilia et Tataru ! Retiens-les, <joueur> !

Centurion garlemaldais : Vous pouvez les tuer, mais la blonde doit être capturée vivante !
Minfilia : Y'shtola !
Y'shtola : Désolée du retard, Minfilia.
Yda : Papalymo ! Minfilia !
Minfilia : Yda !
Papalymo : Tu en as mis du temps !
Yda : Vous allez bien !
Y'shtola : Ils reviennent...
Yda : C'est l'heure de la raclée !
Papalymo : La leur, ou la nôtre ?
Wedge : Aaaaaah !! Aaah ! Aaah !
Biggs : Tu leur as abandonné ton armure ? Mais t'es bête, ou quoi ?
Wedge : Mais seul contre eux, j'avais aucune chance d'avoir le dessus !
Cid : Ici Cid... Vous m'entendez ?
Comptez jusqu'à cinq et tenez-vous prêts à sauter !
Y'shtola : Un...
Yda : Deux...
Papalymo : Trois...
Minfilia : Quatre !
Gaius van Baelsar : Les discours des dirigeants fantoches éorzéens, porteurs de paroles stériles et couardes...
Une farce jouée par des meneurs ineptes, inconscients de la futilité de leur pouvoir... et applaudie à grands cris par un peuple fruste et imbécile.
Pauvres Héritiers, comprendrez-vous un jour que seule la force compte, dans ce monde ? Seule la force pure peut gouverner, guider, et protéger les peuples et les terres !
Cessez de vous voiler la face ! Seul celui dont la puissance dépasse celle des Primordiaux peut garantir le salut d'Éorzéa.
Cid : Quoi !?
Qu'est-ce que c'était ?
Alphinaud : C'est l'arme qui a vaincu Garuda !!
Minfilia : L'Ultima Arma... Elle est donc achevée ?
Alphinaud : L'Ultima... Arma...?
Minfilia : Il s'agit d'un vestige allagois découvert à Ala Mhigo. Une arme possédant une puissance ultime, capable de vaincre n'importe quel Primordial et de réduire n'importe quel pays en cendres.
L'Empire veut utiliser cette arme pour soumettre les pays d'Éorzéa !
Cid : Sois maudit, Gaius !!!
Alphinaud : Tiens ? Regardez, à côté de Gaius !
C'est... un Ascien !
Cette tenue... Il s'agit d'un Ascien haut placé, un dirigeant...
Minfilia : Mais alors... ce serait Lahabrea ?
Thancred !?
Mais alors, ce Lahabrea, c'était Thancred !? C'est pas possible !
Cid : On ne va plus tenir longtemps ! Il faut partir !
Minfilia : Thancreeed !!
Lahabrea : Ha ha ha ha ha !!
Alphinaud : Alors Thancred était en réalité Lahabrea...
Et en plus, c'est moi qui l'avais chargé d'enquêter sur les Asciens ! Dire que je n'ai rien remarqué ! Je ne me le pardonnerai jamais...
Ça veut aussi dire qu'ils savaient tout de nos agissements. C'est très fâcheux.
Qui plus est, ils ont maintenant à leur disposition une arme d'une puissance phénoménale, qui n'a fait qu'une bouchée des Primordiaux...
Nous devons absolument avertir l'Alliance Éorzéenne du danger de cette arme !
Ce n'est pas le moment de nous lamenter...
Enfin, au moins nous sommes tous sains et saufs.
L'ennemi a beau être puissant, c'est l'union qui fait notre force à nous, Héritiers de la Septième Aube.
Nous devons maintenant faire savoir aux Cités d'Éorzéa que nous sommes de retour ! Et que Garuda n'est plus à craindre.
Nous aurons encore besoin de toi pour le combat qui s'annonce.
Minfilia : À bientôt !
Mettons-nous en route. Nous devons parler aux dirigeants des cités-États sans perdre un instant.
Raubahn : Que les Douze emportent ce salaud et sa fichue Ultima Arma !
Merlwyb : Que toutes les troupes du Maelstrom soient mobilisées au plus vite.
Transmettez à Slafyrsyn l'ordre de se préparer à déployer la flotte immédiatement. Terminé.
Le Maelstrom est prêt. Qu'en est-il des Immortels ?
Raubahn : Aussi prêts que jamais. Roaille assure le commandement en mon absence.
Kan-E-Senna : Avons-nous des nouvelles d'Ishgard ?
Raubahn : Rien. Ils n'ont pas daigné nous répondre.
Kan-E-Senna : Notre appel est donc tombé dans l'oreille d'un sourd. C'est bien ce que je craignais.
Merlwyb : Comment cet archevêque peut-il garder le silence dans une telle situation !? Il y a de quoi douter que la Conquérante soit leur déesse tutélaire !
Nanamo Ul Namo : La sainte Cité a fait son choix. Nous devons agir, avec ou sans son aide.
Je pense que vous êtes tous au courant des termes de l'ultimatum que nous a lancé le loup noir.
Nous devons décider de la marche à suivre. Le sort de tout Éorzéa dépend de l'issue de ce conseil.
Raubahn : Van Darnus déclare avoir le pouvoir d'écraser les Primordiaux.
Kan-E-Senna : Si nous capitulons, il nous permet de nous débarrasser de ces créatures. En cas de résistance de notre part, il a juré de nous anéantir en même temps que les dieux des tribus barbares.
Merlwyb : Pardonnez-moi ma franchise, mais aucune de ces solutions ne me tente.
Nanamo Ul Namo : Cette décision est trop importante pour qu'aucune de nos nations ne la prenne seule.
Nous devons trouver une réponse unis. Prions pour que la sagesse nous aide à trouver celle qui bénéficie à nos peuples.

Minfilia : Le sort de Thancred nous préoccupe tous beaucoup, mais nous devons rester concentrés.
Tant que l'Ultima Arma existe, l'avenir d'Éorzéa est compromis.
Allons parler aux dirigeants de l'Alliance, Samael, et aidons-les à prendre la bonne décision.