Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

L'étau se resserre

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

Ilberd vous a fait un compte rendu de l'interrogatoire. Si l'hérétique qu'il a capturé ne disposait pas d'informations sur Shiva, il a toutefois révélé comment ses camarades avaient pu se procurer les itinéraires des convois de marchandises en direction du Glas des revenants. Un soldat des Immortels en poste dans la colonie vendait ces informations au marchand que vous avez appréhendé plus tôt, qui les transmettait à son tour aux hérétiques. Bien que ce mystère ait été résolu, la question de savoir pourquoi et comment Virus est lié aux hérétiques reste en suspens. Toujours est-il que ces informations vont permettre à Ilberd de réduire le nombre de suspects et de se rapprocher de la véritable identité de l'espion. Après avoir donné ses instructions à son capitaine, Alphinaud vous a demandé de l'accompagner à une réunion d'urgence entre les dirigeants de l'Alliance Éorzéenne. Parlez avec lui pour obtenir plus de détails.

Alphinaud vous a dit que la réunion aura lieu à la chaire du lotus, à Gridania. Retrouvez-le à l'autel de Nophica, près de l'entrée de la guilde des élémentalistes.

Vous avez rejoint Alphinaud, comme convenu. Parlez à la druidesse imperturbable pour accéder à la chaire du lotus.

Au conseil de l'Alliance, vous avez appris que la guerre de succession à Garlemald s'était achevée sur le couronnement de Varis zos Galvus, le petit-fils du dernier empereur. Sous sa direction, il est fort à craindre que l'Empire reprenne sa marche vers Éorzéa prochainement. Pour pouvoir espérer résister à cette menace, les trois grandes nations doivent non seulement retrouver leur ancienne unité, mais aussi trouver un moyen de convaincre les dirigeants d'Ishgard de rejoindre à nouveau l'Alliance. Parlez avec Alphinaud pour savoir ce qu'il pense de tout ce qui vient d'être dit.

Après vous avoir rebattu les oreilles avec ses réflexions philosophiques, Alphinaud vous a informé des progrès d'Ilberd dans son enquête sur Virus. Comble du hasard, l'espion garlemaldais serait actuellement dans la Cité forestière. Allez retrouver le capitaine des Braves du Cristal près du quartier général de l'Ordre des deux vipères et proposez-lui vos services.

Vous avez retrouvé Ilberd. Il est à présent temps d'éradiquer le virus !

Déroulement

  1. Parler à nouveau à Alphinaud.
  2. Rendez-vous à Gridania et adressez-vous à Alphinaud (Vieille Gridania, 8:10).
  3. Parler à la Druidesse imperturbable.
  4. Parler à Alphinaud.
  5. Parler à Ilberd devant le quartier général de l'Ordre (Nouvelle Gridania, 10:11) pour terminer la quête.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Alphinaud : Alors, Capitaine, qu'avez-vous appris ?
Ilberd : L'hérétique que nous avons capturé n'était qu'un vulgaire homme de main, et il n'a rien pu nous dire sur Cœur-de-glace ou l'invocation de Shiva.
Cet homme est désormais entre les mains des autorités ishgardaises. Le Saint Siège va procéder à l'instruction du dossier pour pouvoir le juger rapidement.
L'interrogatoire du marchand s'est révélé plus “riche” que prévu, à mon grand étonnement. En effet, nous savons maintenant comment les hérétiques faisaient pour connaître à l'avance les itinéraires des convois de marchandises.
Alphinaud : Développez.
Ilberd : Vous vous souvenez du soldat des Immortels que nous avons arrêté, n'est-ce pas ? À partir de lui, nous avons remonté la chaîne de commandement de cette conspiration... jusqu'à ce que la piste s'arrête net.
Nous avons trouvé ça suspect, au point de soupçonner que l'enquête ait pu être compromise. Pour éviter de tout perdre, nous avons décidé de placer en détention provisoire ceux que nous avions déjà identifiés comme agents potentiels de Virus.
Il y avait cinq personnes en tout, dont un soldat des Immortels en poste au Glas des revenants.
Son travail était d'inventorier les dons venus de l'étranger. Il était donc au courant de toutes les expéditions à destination de la colonie.
Inutile de dire que les caravanes de la maison Fortemps faisaient aussi partie du lot.
Ce salopard connaissait l'itinéraire précis que les convois allaient suivre, et il vendait ces informations à un marchand.
Alphinaud : L'homme que nous avons arrêté plus tôt...
Ilberd : Exactement. Il ne nous a pas fallu longtemps pour le faire passer aux aveux. Il a reconnu avoir aidé et soutenu les hérétiques.
Alphinaud : Eh bien, voilà un mystère de résolu. Mais qu'en est-il de Virus ? Sommes-nous plus près de démasquer cet espion ?
Ilberd : Je pense que oui, Commandant. Notre poursuite incessante l'a poussé à commettre une grave erreur.
Dans sa tentative désespérée de couvrir ses traces, Virus a dû exercer des pouvoirs administratifs réservés uniquement à l'échelon le plus élevé de la hiérarchie des Immortels.
Si vous considérez que notre enquête n'est connue que de quelques personnes dans la grande compagnie, cela réduit grandement le nombre de suspects.
Alphinaud : Vous voulez dire que l'espion fait partie du cercle intérieur de Raubahn !? Si c'est vraiment le cas, ça veut dire que c'est quelqu'un qui est avec lui depuis la création des Immortels !
Ilberd : C'est l'explication la plus plausible. L'agent a été introduit au moment de la création de la grande compagnie, mais le plan en lui-même a certainement été élaboré beaucoup plus tôt.
Alphinaud : C'est incroyable... Comment a-t-il fait pour rester au-dessus de tout soupçon pendant tant d'années ?
Ilberd : C'est pas si surprenant que ça. Comparée au Maelstrom et à l'Ordre des deux vipères, les Immortels ont toujours été plus vulnérables à l'infiltration par le crime organisé et plus susceptibles d'être corrompus.
Limsa Lominsa et Gridania disposaient toutes deux de forces armées de longue date, qui se prêtaient bien à la formation de leurs grandes compagnies respectives. La bannière a changé, mais c'étaient les mêmes soldats loyaux sous le contrôle des mêmes dirigeants.
À l'opposé, l'armée d'Ul'dah était composée de forces disparates, dont la plupart étaient des bandes de mercenaires qui ont seulement répondu à l'appel de leurs employeurs.
Il va sans dire que ce n'était pas un environnement idéal pour établir une grande compagnie.
Tout le monde sait à quel point Raubahn a eu du mal à fonder les Immortels. Convaincre les membres du Cartel de mettre la main à la poche était déjà compliqué, mais il a aussi dû trouver suffisamment de soldats pour remplir ses rangs.
Alphinaud : Maintenant que vous le dites... C'est vrai que les Immortels sont constitués essentiellement de mercenaires réunis à la hâte pour faire face à la menace impériale.
La fondation de cette grande compagnie a été tellement chaotique que n'importe qui d'un peu futé aurait pu s'y engager sans être jamais suspecté.
Ilberd : Oui, et le manque de cohésion de leurs instances dirigeantes s'est avéré être une faille fondamentale dans leur système.
Alphinaud : Les Immortels sont effectivement régis par deux factions radicalement opposées...
Si les monétaristes ont fini par consentir à la fondation de la grande compagnie, leur décision a été motivée par le contexte.
Je doute cependant qu'ils n'aient pas pensé au fait que Raubahn puisse utiliser cette organisation comme une armée privée.
Ce qui nous amène à la situation actuelle...
Ilberd : Comme je vous le disais, j'ai bon espoir que la situation se débloque rapidement. Nos alliés domiens épient les moindres faits et gestes des personnes que nous suspectons d'être Virus.
Les réfugiés veulent porter un coup dur à l'Empire, et ils sont très motivés. Je suis convaincu que nous aurons bientôt de leurs nouvelles.
Alphinaud : Très bien. Poursuivez votre enquête avec la première escouade.
Dites au sous-commandant de la deuxième escouade de continuer à surveiller les émeutes dans le Thanalan. Demandez aux troisième et quatrième escouades de passer au crible tous les échanges de cristaux de ces dernières semaines.
En supposant que Shiva soit invoquée de la même façon que les autres Primordiaux, les hérétiques vont en avoir besoin en grande quantité. Si nous arrivons à trouver leur source d'approvisionnement, nous avons une chance de tuer leur projet dans l'œuf.
Ilberd : À vos ordres.
Alphinaud : Je vais contacter sire Aymeric et lui raconter ce que nous avons appris. Ces informations lui seront probablement utiles.
Ilberd : Commandant, il est temps d'y aller.
Alphinaud : En effet.
Une réunion d'urgence des dirigeants de l'Alliance Éorzéenne a été convoquée et ma présence a été sollicitée en tant que commandant des Braves du Cristal. Apparemment, il y a du nouveau concernant Garlemald.
Je sais que la situation ici vous préoccupe, mais je voudrais que vous m'accompagniez. J'estime qu'il est indispensable que la protectrice d'Éorzéa soit présente lors des discussions.
Ne vous inquiétez pas, j'ai déjà prévenu Minfilia et elle m'a immédiatement donné son consentement.

Alphinaud : Il doit vous tarder d'en découdre avec Cœur-de-glace, et je partage votre impatience.
Toutefois, la route menant à son sanctuaire est coupée et nous ne pouvons rien faire pour le moment. Laissons Minfilia et les autres faire leur travail et prions pour que leurs recherches aboutissent.
La réunion aura lieu à Gridania, à la chaire du lotus.
Je pars devant avec le Capitaine. Je vous retrouve à l'autel de Nophica.

Alphinaud : Merci d'être venue, <Joueur>.
Si vous êtes prêt, allez parler à la druidesse qui garde l'entrée. Elle nous conduira à Kan-E-Senna.

Druidesse imperturbable : Bonjour, Messire <Joueur>. Kan-E-Senna et ses invités sont déjà rassemblés à la chaire du lotus. Il ne manque plus que vous et messire Leveilleur.
Kan-E-Senna : D'importants changements sont survenus à Garlemald, et nous devons discuter des implications.
Merlwyb : Les rumeurs sont donc vraies ? La guerre de succession est terminée ?
Kan-E-Senna : Oui. Un nouvel empereur règne à Garlemald.
Alphinaud : Qui !?
Kan-E-Senna : Bien que la naissance et l'expansion de l'empire de Garlemald soient dues au génie militaire de Solus zos Galvus, plusieurs membres de la famille royale se sont également illustrés pendant son règne.
Logiquement, c'est son fils aîné qui aurait dû hériter du trône... mais ce dernier est mort prématurément.
Raubahn Aldynn : Quand j'ai appris que l'empereur avait rendu l'âme sans désigner de successeur, j'ai tout de suite pensé que c'était une chance pour nous.
Alphinaud : Cette guerre de succession aurait, effectivement, pu annoncer le déclin et la chute de Garlemald...
Raubahn Aldynn : Le petit-fils et son oncle possédaient les plus fortes prétentions, si je me souviens bien.
Kan-E-Senna : Les prétentions importent peu sans le pouvoir pour les défendre. Le grand général Varis yae Galvus est un chef militaire respecté, son oncle l'est moins.
Merlwyb : Varis yae Galvus a donc revendiqué le trône...
Kan-E-Senna : Il faudra un certain temps avant que Varis zos Galvus ne consolide son emprise sur le pouvoir. Je suis toutefois persuadée qu'il y arrivera, car il n'y a personne pour s'opposer à lui.
Raubahn Aldynn : Depuis le succès de l'opération “la marche des Preux”, les troupes de la 14e légion et les forces d'occupation d'Ala Mhigo sont restées consignées dans leurs campements.
Si jamais ce nouvel empereur tourne son attention vers Éorzéa, ça risque de changer...
Merlwyb : De ce que j'en sais, Varis était un fervent partisan de l'annexion d'Éorzéa, à tel point qu'il s'est même opposé au projet Météore.
Kan-E-Senna : Dans ce cas, vous conviendrez que nous ne pouvons pas ignorer le danger que ce développement représente.
Je propose que nous mettions de côté nos différends sur la plaine de Carteneau pour le moment, et que nous discutions des mesures à prendre par rapport à l'ascension du nouvel empereur.
Plus encore, nous devons réfléchir à un moyen de convaincre les dirigeants d'Ishgard de rejoindre à nouveau l'Alliance.
Alphinaud : Je suis rassuré de voir qu'ils ont conscience du danger qui les guette.
Si seulement les dirigeants d'Ishgard étaient aussi lucides... Ils se croient en sécurité derrière leurs remparts, mais la tempête qui s'annonce ne les épargnera pas.
Enfin, pour le moment, je préfère que nous concentrions nos efforts sur la traque du “Virus”.
Tant que cette menace ne sera pas éradiquée, toutes les manœuvres visant à protéger Éorzéa des machinations impériales se révéleront inefficaces.

Alphinaud : Vous l'avez sans doute senti vous aussi lors de la réunion, mais les nations d'Éorzéa ne sont pas encore prêtes à s'unifier, et ce malgré l'ombre de l'Empire qui plane sur elles.
La raison est aussi simple qu'absurde : la peur de l'autre... Les dirigeants peuvent signer tous les accords qu'ils veulent, leur unité n'a guère de valeur aux yeux des petites gens.
Prenez les Limséens, par exemple. Bien que l'Amirale ait mis fin à la piraterie organisée depuis plusieurs années, le reste du monde voit toujours cette cité comme un repaire de voleurs et de coupe-jarrets.
Les Gridaniens, eux, passent pour des ermites un peu dérangés qui parlent aux arbres, et les Uldiens pour des escrocs obsédés par l'argent...
Bien sûr, on ne peut pas en vouloir aux gens de penser comme ça, surtout quand on sait que des hommes cruels comme Teledji Adeledji existent. Le problème, c'est que ces idées préconçues, cette méfiance à l'égard des étrangers, mènent les Éorzéens sur une piste haineuse.
De ce point de vue, le conflit à Carteneau est peut-être un mal nécessaire.
Chaque nation a sa propre faction belliciste qui préconise l'acquisition d'Oméga par tous les moyens. Ce champ de bataille est un exutoire pour ces énergies négatives et permet donc d'éviter l'implosion de l'Alliance.
... Mais trêve de divagations politiques. Revenons à nos moutons, ou plutôt à notre Virus.
Depuis que nous avons parlé à l'Observatoire, le capitaine Ilberd a encore réduit le nombre de suspects. À vrai dire, il pense que l'espion garlemaldais serait présentement à Gridania.
Nous touchons au but, <Joueur>. Si vous le voulez bien, j'aimerais que vous alliez retrouver le Capitaine et que vous l'aidiez à appréhender ce criminel. Il m'a dit qu'il vous attendrait près du quartier général de l'Ordre des deux vipères.
Si jamais il y a du nouveau dans le Coerthas, je vous contacterai immédiatement. En attendant, concentrez tous vos efforts sur l'arrestation du traître !

Ilberd : Maintenant que vous êtes là, nous allons pouvoir passer aux choses sérieuses. Comme le Commandant vous l'a certainement dit, nous avons réussi à démasquer Virus.
Pour l'arrêter, cependant, il va falloir que nous l'approchions sans éveiller ses soupçons. Autant dire qu'il va falloir la jouer fine.