Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

L'émissaire d'Ul'dah

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

Raubahn vous a remis deux missives destinées aux chefs de l'Alliance Éorzéenne. Pour faciliter vos déplacements, il vous a donné un laissez-passer d'aéronef, qui vous permettra de voyager par les airs entre les trois Cités. Avant votre départ, vous devriez tout de même parler avec Momodi pour savoir ce qui vous attend au-delà du Thanalan.

Vous avez appris qu'en plus d'Ul'dah, l'Alliance Éorzéenne regroupait Limsa Lominsa et Gridania. Faites toutes les préparations nécessaires, et prenez le Puits pour vous rendre à l'aérodrome d'Ul'dah.

Vous êtes maintenant prêt à embarquer pour la première étape de votre voyage, Limsa Lominsa. Allez sur le quai et attendez le départ de l'aéronef.

Vous êtes arrivé sain et sauf à Limsa Lominsa. Il va falloir obtenir une audience auprès de l'amirale Bloefhiswyn. Parlez avec le garde du Maelstrom pour avoir des conseils.

L'Amirale vous attend dans son bureau, au pont de l'amirauté. Prenez le Palan pour aller au Bastingage, et montrer la missive qui lui est destinée à Zanthael devant le pont.

Merlwyb Bloefhiswyn, l'amirale limséenne, est prête à coopérer. Les Impériaux sont toujours une menace pour Éorzéa, et plus particulièrement la 14e légion de Gaius van Baelsar, qui est toujours postée aux frontières. Votre mission à Limsa Lominsa étant accomplie, il est désormais temps de vous rendre à Gridania. Allez à l'aérodrome de Limsa Lominsa et parlez avec L'nophlo.

Vous êtes maintenant prêt à embarquer pour la deuxième étape de votre voyage, Gridania. Allez sur le quai et attendez le départ de l'aéronef.

Vous êtes arrivé sain et sauf à Gridania. Vous ignorez cependant comment rencontrer l'oracle Kan-E-Senna. Parlez avec le garde de l'Ordre des deux vipères pour lui demander conseil.

L'Oracle se trouve à l'autel de Nophica à Vieille Gridania. Montrez la missive destinée à Kan-E-Senna à la druidesse imperturbable devant l'autel.

Vous avez rempli la mission de Raubahn et rencontré les dirigeants de Limsa Lominsa et Gridania. Vous savez désormais à quel genre de menaces Éorzéa doit faire face. Quelles sont les chances qu'un simple aventurier puisse faire une différence ? Peut-être trouverez-vous la réponse au cours de vos aventures futures.

Déroulement

  1. Parler à Momodi.
  2. Parler à Elyenora à l'aérodrome d'Ul'dah.
  3. Attendre l'aéronef sur le quai.
  4. Parler au garde du Maelstrom à l'aérodrome.
  5. Montrer la missive à Zanthael.
  6. Parler à L'nophlo à l'aérodrome de Limsa Lominsa.
  7. Attendre l'aéronef sur le quai.
  8. Parler au garde de l'Ordre des deux vipères à l'aérodrome.
  9. Montrer la missive à la druidesse à l'autel de Nophica.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Raubahn : Parfait. Je vais donc t'expliquer en détail ce que j'attends de toi.
J'ai rédigé ces missives pour les deux autres chefs de l'Alliance Éorzéenne.
Il y a cinq ans, nous avons regardé impuissants nos frères et sœurs périr dans la plaine de Carteneau, des mains des Garlemaldais d'abord, puis dans les flammes de Bahamut.
Pas un jour ne passe sans que je pense à mes camarades tombés au combat, et aux Guerriers de la Lumière qui ont disparu sans laisser de traces.
Les blessures de nos peuples et de notre terre sont encore fraîches.
Les tragédies du Fléau ne seront pas facilement oubliées... et elles ne devraient pas l'être.
Pour cette raison, chaque nation éorzéenne a décidé d'organiser une cérémonie de commémoration pour marquer le cinquième anniversaire de la bataille de Carteneau.
J'ai écrit dans ces lettres certains points dont j'aimerais discuter en vue des célébrations.
Je veux que tu les portes à leurs destinataires en mon nom.
Tu as déjà prouvé ta valeur, qui n'est pas sans me rappeler celle des héros qui nous ont aidés il y a cinq ans.
Je n'en espérais pas moins. Merci.
Tu vas devoir voyager jusqu'à Limsa Lominsa et Gridania en tant que représentant d'Ul'dah.
Je n'ai pas l'intention d'attendre des semaines pour avoir mes réponses.
Je te donne donc l'autorisation d'utiliser les aéronefs qui font la navette entre les Cités d'Éorzéa. Prends ce laissez-passer.
Tu peux accéder à l'aérodrome d'Ul'dah en empruntant le Puits. Demande à Momodi pour avoir tous les détails.
Les risques d'attaques impériales nous ont forcés à contrôler plus sévèrement les voyages en aéronefs.
Les laissez-passer ne sont accordés que lorsque c'est absolument nécessaire, mais c'est le cas aujourd'hui.
Une certaine organisation a également insisté pour qu'on t'en donne un.
Oui, <joueur>, il y en a d'autres capables de voir...
... ton extraordinaire potentiel.
Très bien, émissaire, ton voyage commence dès à présent.
Vois de tes propres yeux les merveilles de ce continent et accomplis ton destin.
Élargis tes horizons, perfectionne-toi, et la prochaine fois que tu risqueras ta vie, comme tous les aventuriers sont voués à le faire, rappelle-toi de frapper vite et fort, car la victoire appartient à ceux dont le jugement est prompt.
Pars maintenant. Que le Cristal et ton pouvoir de l'Écho te guident durant ton périple.

Momodi : Ah, vous voilà. Comment s'est passé votre entretien avec le Général ?
Vous me faites marcher !
Vous allez représenter le Général en personne ?
C'est une immense marque de confiance qu'il vous fait là ! Et vous allez même pouvoir utiliser les aéronefs ? C'est un privilège extraordinaire !
Mais vous méritez très certainement ces honneurs, ça ne fait pas de doute.
Je suis très fière de vous, <joueur>. Ça me réchauffe le cœur de penser à l'excellente publicité que vous faites à mon établissement.
J'imagine que le Général vous a déjà expliqué que peu de gens ont l'opportunité de voir Éorzéa du ciel.
Le bleu infini des mers de Limsa Lominsa, la forêt verdoyante de Gridania...
Mais ce ne sont pas seulement de magnifiques paysages que vous pourrez découvrir durant votre voyage. Lorsque vous redescendrez sur terre, attendez-vous à tomber sur des individus fascinants dans les coins les plus inattendus.
Les gens que vous rencontrerez, les lieux que vous verrez sont autant d'expériences à savourer, <joueur>.
Ce sont des richesses que tous les gils du monde ne peuvent acheter.
Malheureusement, et vous vous en doutez, tout n'est pas rose.
Les autres pays ont leurs propres problèmes avec les tribus barbares et les Primordiaux, mais aussi des conflits internes. Vous vous en rendrez vite compte si vous restez suffisamment longtemps à Limsa Lominsa et Gridania.
Maintenant que j'y pense, c'est peut-être ce que le Général avait en tête lorsqu'il vous a désigné pour cette mission.
Les Éorzéens commencent peu à peu à se tourner vers l'avenir.
À vous de voir ça de vos propres yeux !

Elyenora : Bonsoir, vous êtes au comptoir de Vols Hautvent. Nous vendons ici les billets pour Limsa Lominsa.
... Ah, vous êtes <joueur> ! Le Général nous a parlé de vous. Nous sommes heureux de vous accueillir à bord de nos aéronefs.
Agent d'escale : La navette à destination de Limsa Lominsa va bientôt partir, et ce à l'heure prévue. Ce vol est opéré par la société Vols Hautvent.
Nanamo Ul Namo : La première fois que nous l'avons rencontré sous l'Arbre du Sultan, nous avons tout de suite senti qu'il n'était pas un aventurier ordinaire.
Momodi : Les Dieux veillent sur vous, <joueur>.
Je sais qu'un jour, c'est tout Éorzéa qui chantera vos louanges.
Que la lumière du Cristal éclaire votre chemin...
??? : Éorzéa, une terre gouvernée par le caprice de dieux fantasmagoriques...
Elle a eu l'impudence de réchapper par deux fois aux attaques de notre Empire.
L'offensive éorzéenne a été reléguée au second plan... Et pendant ce temps, un certain jeune rapace en a profité pour monter en puissance.
Mais même son “projet Météore” n'a finalement provoqué qu'un simple fléau, sans nous permettre de conquérir Éorzéa.
Impureté, impunité, imperfection... Ce monde est perverti par le chaos et la folie.
Mais nous nous devons de le sauver, de le diriger.
Seule une domination juste remettra ce peuple imbécile dans le droit chemin, et ramènera l'ordre.
Officiers de la 14e légion : Qu'il en soit ainsi, Votre Excellence.
Technicien hyurois : Dis, tu sais ce que fait le général van Baelsar ici, toi ?
Technicien hyurgoth : T'as déjà oublié ce qu'ils ont dit pendant la revue ? Ils préparent une grosse opération, apparemment.
Technicien hyurois : Mais je croyais qu'ils avaient renoncé au front éorzéen depuis la bataille de Carteneau? Pourquoi y revenir après tout ce temps ?
??? : Auriez-vous des remontrances à formuler au sujet de la stratégie de Son Excellence ?
Technicien hyurois : Seigneur tol Scaeva !!
Nero tol Scaeva : De quelle région est-ce que vous venez ?
Technicien dalmasquien : Dalmasca, monsieur !
Technicien mhigois : J-je viens d'Ala Mhigo, monsieur !
Nero tol Scaeva : Nom de code “Hummingway”, n'est-ce pas ?
Technicien mhigois : Glps...
Nero tol Scaeva : Je vois... c'est bien ce que je pensais.
Dossier n°58... Les informations de l'agence Palmécia étaient exactes.
Technicien mhigois : Uaaaargh...
Nero tol Scaeva : Nettoyez-moi tout ça. Et qu'il ne reste pas une goutte de sang.
Technicien dalmasquien : C-compris !
Nero tol Scaeva : Tu vas voir, Garlond... tu vas vite te rendre compte de nos progrès en technologie magitek.

Agent d'accueil : Bonsoir et bienvenue à la Cité maritime de Limsa Lominsa ! Vous devez être l'émissaire d'Ul'dah ? L'Amirale vous attend.
Garde du Maelstrom : Vous êtes l'émissaire d'Ul'dah, n'est-ce pas ? Nous vous attendions.
Notre Amirale se réjouit de votre venue.
Rendez-vous sur le Bastingage en passant par le Palan.
Une fois au Bastingage, Zanthael vous escortera vers la salle de l'Amiral.

Zanthael : Bonjour, et merci d'avoir fait un si long chemin jusqu'ici. Vous êtes devant le bureau de l'Amirale. Je vais vous demander de me montrer votre lettre pour vérifier qu'elle est authentique.
En effet, c'est bien le sceau de Raubahn. Je vous emmène à l'intérieur, l'Amirale vous attend.
??? : Entre !
On m'avait dit qu'un émissaire d'Ul'dah devait venir, mais je ne m'attendais pas à voir un aventurier. Raubahn doit vraiment te faire confiance.
Je t'attendais.
Bienvenue à Limsa Lominsa.
Merlwyb : Je suis Merlwyb, l'Amirale de la Cité, à la tête de la grande compagnie du Maelstrom.
Qu'est-ce qui t'amène ici ?
Attends, quel est ton nom ?
C'est étrange, ton visage et ton nom me rappellent quelqu'un...
Non, c'est certainement un tour de mon imagination.
Ne perdons pas plus de temps et parlons affaires.
Je vois... Raubahn veut que l'on se mette d'accord sur le déroulement des cérémonies de commémoration.
Cinq ans déjà... Que le temps passe vite...
La bataille de Carteneau... Dire que ce conflit est uniquement dû aux ambitions conquérantes des Garlemaldais... L'annexion d'Ala Mhigo ne leur suffisait pas, ils en voulaient plus.
Nous autres, dirigeants des cités-États, avons fait tout notre possible pour mettre un terme aux agissements de l'Empire.
Nous avons d'abord rétabli les grandes compagnies, puis avons ensuite remis à flot l'Alliance Éorzéenne.
Unis sous cette bannière, nos soldats et les aventuriers se sont rassemblés sur la plaine de Carteneau pour affronter la 7e légion du général van Darnus.
Malheureusement, un terrible événement inattendu a changé la face de la bataille ; un fléau démoniaque nommé Bahamut.
Cet immense dragon noir a soudainement jailli du satellite Dalamud et a libéré une tempête de flammes sur Éorzéa.
Tout est allé si vite... En quelques secondes, le Primordial avait entièrement décimé la 7e légion et anéanti une grande partie des forces éorzéennes. Je ne saurais décrire cette scène... C'était un carnage indicible...
Les autres dirigeants et moi avons survécu pour une raison qui nous échappe encore.
Alors que nous pensions tout espoir perdu, une lumière divine nous a enveloppés. Était-elle le fruit de l'invocation des Douze? Impossible de le dire...
Toujours est-il que lorsque cette lumière s'est dissipée, Bahamut avait disparu et le spectacle de désolation qui s'offrait à nos yeux quelques instants auparavant n'était plus.
Aujourd'hui, nous ignorons à quoi ou à qui nous devons notre salut. La seule personne qui aurait pu nous donner des explications est Louisoix Leveilleur. Hélas, ce Preux n'est jamais revenu de Carteneau...
Bien sûr, nous aurions pu essayer d'élucider ces mystères par nous-mêmes, mais, à vrai dire, nous avions d'autres préoccupations beaucoup plus urgentes.
Le Fléau a mis nos nations à genoux et nous avons dû nous battre pour reconstruire nos vies et nos villes.
Et pendant que nous nous attelons à la tâche, les tribus barbares continuent d'invoquer leurs Primordiaux et l'empire de Garlemald accroît sa présence sur le territoire.
J'ai tendance à croire que l'impossible n'est pas une fatalité, mais un défi.
Nous devons mettre tous les atouts de notre côté afin de pouvoir affronter la tempête qui s'annonce, et ce service commémoratif sera une excellente opportunité de renforcer les liens entre les trois Cités.
Sache que j'approuve pleinement l'initiative de Raubahn.
Rassure-toi, je ne vais pas te demander de retourner à Ul'dah. Je lui ferai parvenir ma réponse directement par messager.
Je suppose que tu vas aller à Gridania maintenant ?
Dans ce cas, j'aimerais que tu transmettes un message à Kan-E-Senna de ma part. Dis-lui que le loup est sorti du bois et que je voudrais savoir comment faire pour l'empêcher de nuire.
Merci encore d'avoir entrepris ce long voyage pour venir me voir. Que les Douze te gardent, aventurier.

L'nophlo : Bonsoir, bienvenue au comptoir de Vols Hautvent pour les vols en direction de Gridania.
Votre prrrochaine destination est Gridania. Souhaitez-vous embarquer immédiatement ?

Agent d'accueil : Vous êtes l'émissaire d'Ul'dah, n'est-ce pas ? Bienvenue dans la cité forestière de Gridania! L'Oracle vous attend.
Garde de l'Ordre des deux vipères : Vous devez être l'émissaire d'Ul'dah, si je ne m'abuse ? Soyez le bienvenu à Gridania.
L'oracle Kan-E-Senna vous attend à la chaire du lotus.
Pour vous y rendre, marchez en direction de la vieille ville et allez à l'autel de Nophica. Là-bas, vous y trouverez une druidesse qui vous guidera jusqu'à l'Oracle.

Druidesse : Vous êtes l'ambassadeur d'Ul'dah, vous dites ? Auriez-vous un document ou quoi que soit qui atteste de votre identité, par hasard ? Ce n'est pas que je doute de vos propos, mais je préfère être prudente...
Hmm... C'est bien le sceau du général Aldynn. Très bien. Veuillez me suivre, je vais vous conduire à notre Oracle.
Kan-E-Senna : Je vois, le général souhaite discuter de la préparation des cérémonies de commémoration de la bataille de Carteneau.
Êtes-vous au fait de la tension qui perdure entre Éorzéa et l'empire de Garlemald, et du passif des deux régions ?
Ah, je comprends, l'Amirale vous en a exposé les grandes lignes. Je reconnais bien là la sagacité de celle que l'on surnomme “la dame d'acier”.
Un message pour moi de sa part ? Le loup est sorti du bois...? Je vois.
Je pense que je devrais vous donner quelques explications supplémentaires au sujet de l'Empire, et du formidable essor qu'il a connu.
Il y a encore cinquante ans, Garlemald n'était qu'un petit pays niché sur le continent nordique d'Ilsabard.
Mais sa technologie magitek lui a permis entre autres de développer des armes puissantes. Il a ainsi pris une grande importance dans la région en quelques années, ayant aisément soumis et annexé les autres provinces du nord, pour ensuite briguer les territoires éorzéens.
Or, cette influence a été acquise en l'espace d'une seule génération. L'empereur qui régnait alors a aujourd'hui plus de quatre-vingt ans, et son entourage se déchire autour de sa succession.
Le souverain garlemaldais jouit d'un pouvoir de droit divin. Une succession ratée pourrait porter un coup fatal à la puissante dynastie, et le pays pourrait s'effondrer de l'intérieur. Pour cette raison, l'Empire évite les manœuvres hardies et les prises de risques, et se tient à carreau depuis le Fléau.
Grâce à cette relative passivité, les nations éorzéennes ont pu se concentrer sur l'effort de reconstruction.
Nous devons malgré tout rester vigilants, car la 14e légion de Garlemald est toujours postée aux frontières d'Éorzéa... avec à sa tête le général Gaius van Baelsar.
La seule présence de cet homme constitue une sérieuse menace pour la paix de la région.
Toutes les ressources de nos cités-États sont encore fortement mobilisées par la reconstruction, aussi le moment n'est pas favorable pour de nouvelles frictions avec l'Empire. Dans l'état actuel des choses, mieux vaudrait retarder au maximum l'éclatement d'un éventuel conflit.
Et puis, Garlemald n'est pas la seule puissance qui nous menace. Comme vous le savez, chaque pays a ses problèmes spécifiques, et il ne faut pas oublier le danger des tribus barbares.
Les Cités s'occupent en priorité des problèmes qui les touchent immédiatement, comme les Primordiaux. Elles n'ont guère le loisir de s'inquiéter de menaces éloignées.
L'Amirale nous dit que le loup est sorti du bois...
Je pense que ce message signifie que Gaius va bientôt se manifester... Il y a fort à parier qu'il prépare quelque chose.
Si Garlemald et sa 14e légion se mettent en branle, il ne sera plus question de combattre les Primordiaux.
Raubahn a sans doute raison.
Si nous organisons des cérémonies de commémoration de la bataille de Carteneau, le moment serait sans doute opportun pour revenir sur les événements qui nous y ont menés.
Merci de votre coopération. Je vais répondre directement au général Aldynn.
Et que le Cristal vous montre toujours la voie.