Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

Campagne de recrutement

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

Si les dirigeants des cités-Etats cherchent à former une grande compagnie commune, les formalités de sa création sont devenues la source d'un débat sans fin. Pour éviter que le projet ne s'enlise plus, Alphinaud a proposé de commencer par créer une organisation simplifiée. Les trois dirigeants ont donné leur accord de principe et le jeune Élézen a maintenant besoin de recueillir leur approbation officielle. La tâche peut paraître simple, mais elle est relativement fastidieuse. Voilà pourquoi il a besoin que vous l'accompagniez dans son voyage et que vous l'aidiez à recruter des membres qualifiés pendant qu'il s'occupe des formalités bureaucratiques. Rendez-vous à Limsa Lominsa et parlez à Alphinaud au Bastingage.

Alphinaud est parti s'entretenir avec l'Amirale. Il vous a demandé de monter au Tillac afin d'y trouver des candidats susceptibles d'intégrer son organisation. Adressez la parole aux individus qui vous semblent convenir à ses critères.

Vous avez réussi à recruter Riol, un vétéran de la légendaire Fratrie des gabiers. Allez à l'aérodrome de Limsa Lominsa et annoncez la bonne nouvelle à Alphinaud.

Vous avez retrouvé Alphinaud et lui avez fait un compte rendu. De son côté, les négociations avec l'amirale Bloefhiswyn se sont bien passées. Il vous a invité a le retrouver à l'autel de Nophica, à Gridania.

Alphinaud s'en est allé retrouver l'oracle. Parcourez Vieille Gridania et essayez de recruter de nouveaux membres.

La pêche a été meilleure qu'a Limsa Lominsa. Vous avez réussi à convaincre un ancien vigile sombre et une aventurière aguerrie. Allez à l'aérodrome de Gridania et faites votre rapport à Alphinaud.

Alphinaud a réussi à convaincre Kan-E-Senna de signer tous les documents nécessaires à la naissance de son organisation. Il ne vous reste plus qu'une cité a visiter. Allez a Ul'dah et retrouvez Alphinaud à la promenade royale.

Votre voyage touche à sa fin. Alphinaud vous a suggéré de poursuivre votre recrutement au faubourg de Thal. En effet, il serait déplacé de débaucher des membres de la garde personnelle
de la Sultane.

Vous avez réussi a recruter Wilred, le chef de file des jeunes de Petite Ala Mhigo. Retournez à la promenade royale et parlez à Alphinaud pour savoir comment se sont passées les tractations avec Nanamo Ul Namo.

Alphinaud espérait que vous arriveriez à recruter plus de monde à Ul'dah. Bien qu'un peu déçu, il vous a annoncé avoir obtenu l'aval de la Sultane. Tout est désormais en ordre pour permettre à l'organisation de voir le jour. Allez au refuge des roches, au Glas des revenants, et parlez à Alphinaud.

De retour au quartier général des Héritiers de la Septième Aube, vous avez trouvé un Alphinaud
épuisé par son voyage mais impatient de commencer les préparatifs pour la cérémonie d'inauguration de son organisation d'essai. N'ayant plus besoin de vos services pour le moment, il vous a suggéré d'aller voir Minfilia.

Déroulement

  1. Parler à Alphinaud, à Limsa Lominsa.
  2. Recruter des membres au Tillac.
  3. Parler à Alphinaud, à l'aérodrome de Limsa Lominsa.
  4. Parler à Alphinaud, à Gridania.
  5. Recruter des membres à Vieille Gridania.
  6. Parler à Alphinaud, à l'aérodrome de Gridania.
  7. Parler à Alphinaud, à la promenade royale.
  8. Recruter des membres au Faubourg de Thal.
  9. Parler à Alphinaud, à la promenade royale.
  10. Parler à Alphinaud, au refuge des roches.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Alphinaud : Je vois que j'ai suscité votre intérêt. Je n'en attendais pas moins de vous, mon ami.
Vous le savez déjà sûrement, mais depuis l'avènement de la 7e ère astrale, les dirigeants des trois cités-États cherchent à établir un accord visant à réunir les forces d'Éorzéa en une seule entité.
En gros, ils essaient de former une grande compagnie commune. L'influence de cette institution s'étendrait sur l'ensemble du territoire et permettrait aux nations de braver les menaces qu'elles ne pourraient espérer affronter seules.
Tous sont d'accord sur l'intérêt stratégique d'une telle organisation, mais son fonctionnement et les modalités de sa création font l'objet d'un débat sans fin...
Plus les discussions s'éternisent, plus je vois nos chances d'unification s'évanouir. C'est pour cette raison que j'ai proposé que l'on commence par définir le protocole avec une sorte de “plate-forme de test”.
Ce serait une structure à une échelle plus réduite que celle que nous espérons former à terme, mais qui pourrait agir sans restriction, comme le font les Héritiers. Si nous arrivons à nos fins et que cette institution prouve son efficacité, peut-être que les négociations se débloqueront.
Comme il s'agit d'une organisation à vocation essentiellement militaire, je pense la placer sous l'autorité de Minfilia. En effet, certains pourraient craindre qu'elle soit utilisée à des fins abusives.
Les Héritiers se battent sans relâche pour protéger Éorzéa et ses habitants de tous les dangers.
Mais comme vous l'avez vu avec la révolte des réfugiés, nos ressources ne sont pas suffisantes pour répondre à toutes les demandes.
Grâce à cette nouvelle formation, nous serons capables de résoudre un plus large éventail de problèmes sans constamment faire appel à vos services ou à ceux des preux.
Les objectifs de la grande compagnie éorzéenne et les activités des Héritiers convergent vers le même but.
Minfilia et les dirigeants des cités-États m'ont déjà donné leur accord pour la création de cette organisation. Tout ce qu'il reste à faire maintenant, c'est d'obtenir leur approbation officielle. Pour cela, je vais devoir visiter les trois grandes cités-États éorzéennes.
La tâche n'est pas forcément compliquée, mais elle est extrêmement fastidieuse... Voilà pourquoi j'aimerais que vous m'accompagniez dans mon voyage, et que vous me donniez un coup de main pour recruter des membres qualifiés pendant que je m'occupe des formalités bureaucratiques.
Merci, <joueur>. C'est rassurant de savoir que le protégé de la Lumière sélectionnera nos futurs alliés de son œil avisé.
Notre première destination sera Limsa Lominsa. Je prends mes affaires et j'y vais aussi vite que possible. Nous n'avons qu'à nous donner rendez-vous au Bastingage. D'accord ?

Alphinaud : Beurk ! J'avais oublié à quel point la cité maritime empestait la gnôle. Ça m'en donnerait presque la nausée... Enfin, maintenant que vous êtes là, je vais pouvoir aller m'entretenir avec l'Amirale.
Pendant qu'elle et moi réglons les derniers détails, je voudrais que vous commenciez à recruter des membres pour notre organisation. J'ai lancé un appel aux volontaires, mais ils sont peu nombreux à se manifester. Personne ne veut s'avancer sans savoir où il met les pieds, ce qui est compréhensible.
Je pense donc qu'une approche au cas par cas serait plus efficace, et plus appropriée. Vous êtes libre de recruter qui vous voulez. Peu importe que les membres aient déjà prêté allégeance à une autre institution ou non; tout ce qui compte, c'est qu'ils soient disposés à nous aider quand la situation l'exige.
Inutile de courir aux quatre coins de Vylbrand, il y a suffisamment de candidats potentiels au Tillac. Essayez de ratisser large, nous ne devons pas nous limiter aux seuls militaires.
Lorsque vous aurez terminé votre recrutement, venez me retrouver à l'aérodrome. Nous préparerons ensemble la prochaine étape de notre voyage.

Carvallain : ... Une organisation libre d'agir en toute impunité sur l'ensemble du territoire ? Je dois dire que la proposition m'intrigue.
J'ai toutefois besoin de temps pour réfléchir. La horde du kraken ne prend jamais de décision sans avoir pensé à toutes les conséquences qu'elle pourrait engendrer.
Reyner : ... La nouvelle organisation d'Alphinaud Leveilleur ? Oui, j'en ai vaguement entendu parler.
J'apprécie l'invitation, mais je vais devoir la décliner. Mon premier devoir de capitaine des casaques jaunes est de défendre Limsa Lominsa envers et contre tout. Ne le prends pas mal.
H'naanza : ... Une organisation posant les bases d'une grande compagnie éorzéenne ? En voilà un projet qui ne manque pas d'ambition ! Malheureusement, ce n'est pas pour moi. J'ai trop de trrravail ici pour m'en rajouter avec d'autres activités.
Je suis toutefois disposée à mettre mes talents d'armurière à votre service. Reviens me voir avec une liste de matériels et nous discuterons du prix.
Rhoswen : Hein ? T'es tombé sur la tête, ou quoi !? Les sirènes sanguinaires sont des pirates ! Et les vrais pirates ne naviguent qu'en eaux troubles ! Va donc voir cet idiot de Carvallain, je suis sûre qu'il sera intéressé, lui !
Riol : Mince, alors ! Mais c'est mon ami <joueur> ! Ça me fait plaisir de te revoir, vieille canaille !
... Bah, t'en fais une tête ! Tu te souviens de moi, pas vrai !? Riol de la Fratrie des gabiers... Le Lac d'airain ? L'éthérite primitive des Kobolds ?
Ouf ! J'ai cru que tu m'avais oublié ! C'est pas souvent que je passe à Limsa Lominsa pour boire un coup, mais je suis content d'être venu aujourd'hui plutôt qu'un autre jour ! Alors, quoi de neuf depuis ton combat contre Titan ?
... Une nouvelle organisation ? Et tu dis qu'on se battrait en première ligne contre de redoutables ennemis ? Ça m'intéresse carrément, ouais !
Tu peux compter sur moi ! La Fratrie des gabiers a été dissoute, mais la flamme de l'aventure brûle toujours en moi ! N'hésite surtout pas à me contacter sur ma linkperle si jamais t'as besoin de mes services. Allez, à la revoyure, champion !

Alphinaud : Alors, <joueur>, comment s'est passé le recrutement ? Je suis curieux de savoir comment ma proposition a été reçue par les habitants de Limsa Lominsa.
... Un ancien membre de la légendaire Fratrie des gabiers a manifesté son intérêt pour mon organisation ? C'est fantastique ! Je savais que je faisais le bon choix en vous demandant de m'aider. Peu de gens peuvent se targuer d'avoir un personnage d'une telle renommée dans leurs connaissances.
J'ai une bonne nouvelle, moi aussi : l'Amirale a consenti à signer tous les documents nécessitant son approbation. Nous pouvons donc poursuivre notre voyage sereinement. Notre prochaine destination est Gridania. Retrouvez-moi à l'autel de Nophica lorsque vous aurez terminé ici.

Alphinaud : Mon audience avec Kan-E-Senna devrait commencer d'une minute à l'autre. J'espère qu'elle sera aussi conciliante que l'Amirale... Pendant que je m'entretiens avec elle, que diriez-vous de continuer votre recrutement ici, à Vieille Gridania ?
J'irai à l'aérodrome de Gridania dès que j'aurai terminé. Retrouvez-moi là-bas lorsque vous aurez approché tous les candidats potentiels.

Laurentius : Par tous les dieux ! C'est incroyable ! Je sors de prison et la première personne sur qui je tombe après ma libération, c'est vous !?
... Vous ne me reconnaissez pas ? C'est moi, Laurentius ! L'homme dont vous avez exposé les crimes ! J'étais un vigile sombre et un client régulier du bar de Buscarron ! Vous ne m'avez pas oublié, quand même ?
Ouf ! Je commençais à me demander si la prison ne m'avait pas rendu totalement méconnaissable. Enfin, ce n'est pas plus mal dans un sens. Après ce que j'ai fait, je ne souhaite pas particulièrement être reconnu...
Bah ! Assez parlé de mon honteux passé. Qu'en est-il de vous, aventurier ? Qu'est-ce qui vous amène à Gridania, aujourd'hui ?
... Voilà qui est intéressant. Est-ce que les anciens détenus sont autorisés à rejoindre cette organisation ?
Je sais que les vigiles sombres ne me donneront jamais une seconde chance, même si j'ai payé ma dette envers la société.
... Le Glas des revenants ? J'y vais de ce pas! Vous ne le regretterez pas, je vous le promets ! Je suis un nouvel homme !
Ceinguled : Ce n'est pas que je ne partage pas les valeurs de cette compagnie dont vous me parlez, mais son but ultime me laisse perplexe... Votre invitation me touche, mais je préfère attendre que le projet gagne en maturité avant de m'engager.
Ursandel : ... Vraiment ? Vous offririez une place à un vieillard comme moi dans votre compagnie d'élite !? Je suis à la fois flatté et confus de votre proposition.
Malheureusement, je ne puis l'accepter. J'ai juré de rester ici jusqu'à mon dernier jour afin de prier pour le repos des âmes des victimes de Dame Amandine. C'est le moins que je puisse faire pour racheter mes péchés...
Alianne : Ça suffit, grand-père ! Tu dois te reposer maintenant ! Tu n'as plus vingt ans, allons !
Pardon, nous étions juste sur le point... Oh, <joueur> ! J'ai failli ne pas vous reconnaître ! Vous avez tellement changé !
Dire que vous débutiez à peine dans le métier quand nous nous sommes rencontrés à Sastasha... Vous n'imaginez pas ma surprise quand Miounne m'a appris que vous aviez abattu le redoutable loup noir !
... Vous voulez que je rejoigne les rangs de votre organisation ? C'est une offre alléchante, en effet. Votre cause est noble, et mon vieux compagnon serait certainement soulagé de me savoir entre de bonnes mains.
Ma réponse est oui ! Si mes talents d'aventurière peuvent vous être d'une quelconque utilité, alors je les mettrai à votre disposition avec grand plaisir. J'irai au Glas des revenants dès que j'aurai raccompagné mon grand-père à son domicile.

Alphinaud : Quoi de neuf, <joueur> ? En ce qui me concerne, j'ai réussi à convaincre Kan-E-Senna de signer tous les documents nécessitant son approbation officielle. Je vous avouerais que cela n'a pas été très difficile.
... Un ancien vigile sombre et une aventurière aguerrie ? Notre organisation ne manquera certainement pas de panache. Il ne reste plus qu'à espérer que la récolte soit aussi bonne à Ul'dah. Allons-y tant que nous sommes sur la bonne pente.
Je vous donne rendez-vous à la promenade royale. Courage, <joueur>, notre voyage touche à sa fin.

Alphinaud : Ul'dah, la Cité où la valeur des hommes se mesure à l'aune de leur richesse... Les négociations seront sans doute plus difficiles ici, mais je vais tout faire pour que cette dernière étape soit aussi fructueuse que les deux précédentes.
Je vous suggère de descendre à l'étage inférieur avant de poursuivre vos efforts de recrutement. Si la Sultane apprend que nous essayons de débaucher sa garde personnelle, elle risque de mal le prendre.
Retrouvons-nous ici quand nos tâches respectives seront terminées. Bonne chasse, <joueur>.

Wilred : Hmm ?
... <Joueur> ? C'est bien toi !?
Mon voyage ne pouvait pas mieux commencer ! Tu es l'une des nombreuses personnes que j'espérais revoir. Je tenais à te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi et mes amis. Nous te devons la vie.
Notre mésaventure m'a beaucoup fait réfléchir, tu sais... J'ai réalisé à quel point j'étais ignorant et méprisant. J'ai juré de changer, de devenir un homme meilleur et plus éclairé. Voilà pourquoi je suis ici.
... Une nouvelle organisation basée sur le même modèle que les Héritiers ? Et tu dis qu'elle me permettrait de voyager à travers tout le pays ?
C'est exactement le genre d'opportunité que je recherchais ! Et ne t'inquiète pas, je ne suis plus le même jouvenceau que tu as rencontré à Petite Ala Mhigo. Je me suis préparé pour combattre le mal, car maintenant je sais qu'il est là, parmi nous !
Ourcen : Oh, quelle heureuse coïncidence ! Vous vous souvenez de moi ? Je suis Ourcen, de l'église de saint Adama Landama. Merci encore de m'avoir secourue l'autre fois...
Et je dois aussi vous remercier d'avoir empêché ce prêtre frauduleux de s'en prendre aux moins fortunés des Os desséchés. Cette affaire a fait beaucoup de mal à notre ordre... À propos, est-ce que Thanclair est avec vous ? Je voudrais le remercier, lui aussi.
... Oh, je vois. Vous êtes donc à la recherche de nouveaux compagnons. Votre organisation semble vouloir œuvrer pour le bien collectif, mais ma place est à l'église, avec les enfants. Je me dois donc de refuser votre proposition. Je prierai cependant pour que votre démarche soit couronnée de succès.
Yellow Moon : ... Pardon ? Vous voulez me “recruter” ? Est-ce une façon détournée de me proposer de partager votre couche ?
Je suis désolée, mon bel ami, mais vous perdez votre temps. Le cœur de la sublime Yellow Moon est déjà pris. Bonne journée à vous !
Landebert : Tu es venu m'apporter la nouvelle, je suppose ? Eh bien, je suis déjà au courant. Je sais que le marchand que tu poursuivais s'est fait tuer. Lui aussi n'était qu'un pion, après tout.
... Hein ? C'est pas ce que tu voulais me dire ?
... C'est sympa de proposer, mais ça ne m'intéresse pas. Je suis désolé de te dire ça, mais la cause que tu défends n'est pas juste. Les rumeurs disent que ton organisation est financée par l'argent du Cartel.
À ta place, je laisserais tomber et je couperais définitivement les ponts.
Syntgoht : ... Protéger Éorzéa ? Écoutez, mon ami, je peine déjà à joindre les deux bouts, alors vous pensez bien que je n'ai pas les moyens d'investir dans une organisation qui ne me rapportera pas un radis.

Alphinaud : Comment vous vous en sortez, <joueur> ? Votre œil averti vous a-t-il permis de découvrir de nouvelles pépites ?
... Un jeune Mhigois seulement ? J'espérais que la pêche serait meilleure, mais je me rends compte que parler du salut d'Éorzéa à des gens qui se remettent à peine du Fléau n'est pas une chose aisée.
Même si nos rangs sont encore un peu minces, vous nous avez permis de prendre un bon départ. Je vous dois un grand merci, <joueur>.
L'espoir qui anime les gens qui ont choisi de nous rejoindre est en grande partie inspiré par les victoires que vous avez remportées.
Je vous promets de prendre grand soin du présent que vous avez placé entre mes mains. Ces recrues seront les piliers de notre nouvelle organisation.
Car oui, nous sommes libres de commencer ! Comme vous l'avez certainement deviné, la Sultane m'a donné son aval pour la création de cette unité.
Notre première vague de recrutement est terminée, les documents signés et les fonds rassemblés. Il n'y a plus rien pour m'empêcher de passer à l'étape suivante à présent.
Vous êtes préoccupé par l'implication du Cartel, c'est ça ? Je comprends ; je l'étais, moi aussi. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai demandé à ce que toutes leurs contributions soient scrupuleusement examinées et enregistrées. Cette organisation ne sera pas construite sur la corruption !
J'aurais préféré ne pas avoir recours à des sources extérieures, mais la taille du groupe est telle que même la fortune des Leveilleur tout entière n'aurait pas suffi à financer nos activités plus de quelques lunes.
Et quant aux rumeurs et aux doutes concernant nos efforts... Eh bien, j'imagine que le meilleur moyen d'y mettre fin est de prouver la valeur de notre organisation.
Ce sera un long processus, mais nous gagnerons la confiance des gens petit à petit.
Et comme le temps est précieux, je suggère que nous retournions sans attendre au Glas des revenants et que nous posions la première pierre symbolique de l'unité entre les nations éorzéennes !

Nanamo Ul Namo : Raubahn. Que penses-tu des intentions d'Alphinaud ?
Raubahn Aldynn : Vous voulez parler de cette initiative de créer une organisation qui permettrait à terme la fondation d'une grande compagnie éorzéenne commune, Votre Majesté ?
Ce projet n'a guère avancé depuis que nous avons fait face ensemble à la menace de l'Ultima Arma.
Mais étant donné la situation actuelle et tous les problèmes qui se présentent à nous, je pense qu'Alphinaud fait bien de prendre les devants.
Nanamo Ul Namo : Les autres nations sont comme Ul'dah. Elles parlent officiellement de coopérer, mais continuent en secret d'alimenter les conflits qui nous séparent.
Raubahn, nous ne pensons pas que cette organisation commune soit une bonne idée.
Elle réunira l'élite de chacune des grandes compagnies et concentrera un immense pouvoir militaire. Même si elle doit être administrée par les Héritiers, nous craignons qu'elle ne finisse par représenter une menace.
Le fait que le Cartel y contribue financièrement nous inquiète également. Ces gens pourraient s'en servir comme d'une armée privée.
Raubahn Aldynn : Je comprends vos craintes, Votre Grâce, mais comme vous le savez, nous avons fait appel aux Héritiers de la Septième Aube plusieurs fois pour supprimer la menace des Primordiaux. Nous pouvons difficilement ignorer leur appel.
À ceci s'ajoute le fait que le Cartel des Scorpions n'est pas le seul à financer ce projet, et leur argent ne provient pas de Lolorito et ses acolytes.
Et puis, vous savez que notre ami est avec les Héritiers. Je doute qu'ils nous trahissent.
Nanamo Ul Namo : Oui, tu as sans doute raison.
Les gens peuvent facilement changer pourtant, même si ce n'est pas leur intention... Le temps joue avec la volonté des hommes tout comme le vent balaie le sable dans le désert.
... N'y a-t-il donc aucun moyen de faire entendre raison à Teledji Adeledji ?
Raubahn Aldynn : J'ai bien cherché, mais il n'a enfreint aucune loi qui nous permettrait de l'arrêter... Au contraire, il gagnerait en influence si nous nous en prenions à lui sans raison valable.
Nanamo Ul Namo : Il est pourtant clair qu'il est à l'origine de tous ces troubles !
À quoi sert donc cet État ou le sultanat si nous ne pouvons pas agir !? Pourquoi sommes-nous si... impuissante !?
Raubahn Aldynn : Votre Majesté...

Alphinaud : (soupir) Ce voyage m'a épuisé, mais je dois encore préparer la cérémonie d'inauguration...
Ne vous inquiétez pas, je peux m'en occuper tout seul. J'ai déjà suffisamment abusé de votre gentillesse.
Parlez donc à Minfilia. Il me semble qu'elle a quelque chose à vous demander.