Icone Mini momie.png Wiki zombi

Ce wiki n'est plus entretenu. Les informations qui y sont contenues sont pour la plupart obsolètes.

Braves en danger

De Le wiki Final Fantasy XIV Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Résumé ( Spoil ! )

Maintenant que Raubahn est au courant du danger qui le guette, vous pouvez quitter Ul'dah. Accompagnez Ilberd au refuge des roches et faites tous les deux votre rapport à Alphinaud.

De retour au refuge des roches, Alphinaud vous a annoncé qu'une escouade des Braves du Cristal était tombée dans une embuscade tendue par des Garlemaldais peu après votre départ. Le bilan est lourd : un soldat a été tué et un autre a été capturé pour être interrogé... et sans doute torturé. Ilberd vous a demandé de vous joindre aux rescapés pour secourir le prisonnier. Allez à l'Enchevêtrement et parlez à Alianne pour obtenir plus de détails sur ce qui s'est passé.

Alianne craint que sa camarade blessée ne survive pas aux méthodes d'interrogation brutales des Impériaux. Le temps file et chaque seconde qui passe la rapproche d'une mort certaine. Aidez la quatrième escouade à retrouver la cadette Polaali à l'intérieur de Castrum Centri avant qu'il ne soit trop tard !

Vous avez trouvé Rhesh Polaali, mal en point mais vivante. La jeune femme étant incapable de se déplacer seule, Alianne vous a demandé de créer une diversion de sorte qu'elle et ses compagnons puissent l'évacuer sans se faire repérer. Faites du grabuge aux endroits indiqués pour détourner l'attention des soldats garlemaldais.

Comme convenu, vous avez provoqué beaucoup d'agitation dans la forteresse. Il ne reste plus qu'à espérer que les Braves du Cristal aient réussi à fuir avec leur camarade blessée. Sortez de Castrum Centri et allez à l'Enchevêtrement où Alianne vous attend... logiquement.

Vous êtes rassuré d'apprendre qu'Alianne et ses hommes sont parvenus à évacuer leur compagnon d'armes. Retournez au refuge des roches et parlez à Alphinaud.

Grâce à votre intervention musclée, la jeune recrue a pu être soignée et ses jours ne sont plus en danger. Chacun à leur tour, le commandant et le capitaine des Braves du Cristal vous ont chaleureusement remercié. Alors que vous pensiez déjà à la suite de vos aventures, Alphinaud vous a annoncé qu'il avait besoin que vous l'accompagniez dans le Coerthas. En effet, il semblerait qu'un haut dignitaire ishgardais souhaite vous rencontrer...

Déroulement

  1. Rendez-vous au refuge des Roches à Mor Dhona et adressez-vous à Alphinaud.
  2. Rendez-vous à l'Enchevêtrement et adressez-vous à Alianne (Mor Dhona 14:11).
  3. Entrez dans Castrum Centri et retrouvez Rhesh Polaali (12:15). Trois soldats garlemaldais (niveau 50) vous attaquent.
  4. Rendez-vous aux 3 endroits indiqués pour affronter des soldats garlemaldais (niveau 50, 2 soldats et une armure magitek)
  5. Retrouvez Alianne à l'Enchevêtrement.
  6. Rentrez au refuge des Roches et parlez à Alphinaud pour terminer la quête.

Dialogues

Dialogues ( Spoil ! )

Ilberd : Notre traque de ce “virus” ne fait que commencer.
Inutile de dire que nous devons avancer avec précaution. Le moindre faux pas pourrait nous coûter la vie.
Notre travail ici est terminé pour le moment. Retournons au refuge des roches et faisons notre rapport au commandant Leveilleur.

Ilberd : Nous sommes de retour d'Ul'dah, Commandant.
Alphinaud : Vous arrivez au bon moment, tous les deux. On vient de me remettre un rapport alarmant.
Ilberd : Que se passe-t-il ?
Alphinaud : Vous vous souvenez que la quatrième escouade a été chargée d'effectuer la reconnaissance du site de rendez-vous utilisé par le subalterne de Virus et ses contacts impériaux. Peu de temps après votre départ, l'unité est tombée dans une embuscade des Garlemaldais.
Ilberd : Par tous les Dieux !
Alphinaud : Un soldat a été tué et un autre a été capturé... Comme vous le savez, les Impériaux ne sont pas tendres avec leurs prisonniers et j'ai bien peur que sa vie soit en danger. Nous devons envoyer une équipe à son secours aussi vite que possible !
Capitaine, je veux que vous rappeliez les Braves stationnés dans la Haute-Noscea et que vous les prépariez pour cette mission de sauvetage.
Ilberd : Sauf votre respect, Commandant, tout ça risque de prendre des heures, et je ne suis pas sûr que notre camarade ait autant de temps devant lui. Je crois que nous devons opter pour une autre solution.
Ça m'ennuie de me tourner vers vous, mais nous avons besoin de vos talents de combattante.
Une équipe de secours mal préparée ne fera que fournir de nouveaux captifs aux Garlemaldais. Vous êtes notre meilleur atout.
Alphinaud : Le capitaine Ilberd a raison. Et je vous connais suffisamment bien pour savoir que vous n'êtes pas du genre à reculer face à l'ennemi, encore moins quand il s'agit d'Impériaux.
Alianne et les survivants de la quatrième escouade sont à l'Enchevêtrement, près de l'entrée de Castrum Centri. Allez la retrouver et proposez-lui votre aide. Je m'occupe de la prévenir de votre arrivée.

Alianne : Vous devez être <Joueur>. Merci d'être venue aussi vite. Le temps joue contre nous, je serai donc brève.
Les Garlemaldais nous sont tombés dessus sans prévenir... Ils ont tué un de mes hommes et emporté une cadette dans leur forteresse. Ils étaient beaucoup plus nombreux que nous, aussi avons-nous dû opter pour la retraite afin de nous regrouper.
Je suis persuadée qu'ils sont en train de l'interroger... ou pire encore. Avec ses blessures, je crains qu'elle ne résiste pas longtemps à leurs méthodes brutales. Nous devons la sauver sans attendre !
Notre unité vient juste de naître, mais le lien qui nous unit est solide comme le mithril. Il est absolument hors de question de laisser une de nos camarades derrière.
Mes hommes et moi allons nous introduire dans Castrum Centri. Suivez-nous et aidez-nous à retrouver Rhesh avant qu'il ne soit trop tard !

Rhesh Polaali : Hmmm... O-où suis-je ? Qui... qui êtes-vous ?
Alianne : Rhesh ! Dieux merci, tu es vivante !
Et merci à vous, <Joueur> !
Me voilà rassurée maintenant, mais il est trop tôt pour crier victoire. Il faut encore que nous quittions ce lieu maudit... Rhesh ne peut pas marcher avec ses blessures, il va donc falloir que nous la portions. Pourriez-vous créer une diversion pour que nous puissions l'évacuer en toute sécurité ?
Si vous arrivez à attirer l'attention des soldats, nous devrions pouvoir fuir sans être repérés. Sa survie dépend de vous, <Joueur> !

Alianne : Dieux merci, vous êtes vivant ! Je ne voulais surtout pas avoir une mort de plus sur la conscience, encore moins celle du Guerrier de la Lumière...
Grâce à vous, notre camarade Rhesh a pu être évacuée à temps. Les mots me manquent pour exprimer ma gratitude... Je vais m'empresser de retourner au Glas des revenants pour faire mon rapport au commandant Leveilleur. Je ne manquerai pas de lui décrire en détail le rôle déterminant que vous avez joué dans cette mission.

Alphinaud : Heureux de vous revoir en un seul morceau, mon ami. Même si je connais l'étendue de vos talents de combattant, je dois avouer que je n'étais guère rassuré à l'idée de vous savoir au beau milieu d'une forteresse ennemie.
Enfin, je me suis inquiété pour rien, on dirait. Ces maudits Impériaux ont à peine réussi à vous égratigner. J'imagine que vous y êtes habitué depuis le temps. Hé hé !
Au cas où vous vous demanderiez, la cadette que vous avez sauvée des griffes des Garlemaldais est actuellement à l'infirmerie. Les Domiens se relaient à son chevet et ils m'ont dit qu'elle devrait reprendre connaissance d'un instant à l'autre. Les Braves du Cristal vous doivent une fière chandelle.
Ilberd : Permettez-moi de vous remercier à mon tour, <Joueur>. Sans votre intervention, Rhesh serait morte à l'heure qu'il est.
Alphinaud : Il sera difficile d'oublier cette débâcle, mais nous devons nous estimer heureux de n'avoir perdu qu'un seul élément. L'Empire est décidément un ennemi redoutable... Nous devons nous montrer plus prudents à l'avenir.
Ilberd : C'est vrai. Je veillerai à ce que tous les Braves fassent preuve d'une vigilance accrue.
Quant à ce fichu Virus, vous pouvez compter sur moi pour faire tout mon possible pour l'identifier et l'appréhender ! Ça prendra le temps qu'il faudra, mais j'y arriverai !
Alphinaud : Je n'en doute pas un instant, Capitaine.
<Joueur>, je sais que je vous en demande beaucoup, mais j'ai besoin que vous m'accordiez une nouvelle faveur.
Figurez-vous que j'ai réussi à obtenir une audience auprès d'un dignitaire ishgardais. Toutefois, cette personne a demandé à ce que vous m'accompagniez.
Vous avez l'air surpris. Vous devriez pourtant être habituée aux affres de la célébrité depuis le temps. Hé hé hé ! Soufflez un coup et faites ce que vous avez à faire. Nous partirons dans le Coerthas dès que vous serez prête.